Famille du Moulin de la Bretèche

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Famille du Moulin de la Bretèche
Image illustrative de l’article Famille du Moulin de la Bretèche
Armes

Blasonnement D'azur à trois chevrons d'or
Branches la Bretèche
la Fontenelle
Sentilly
du Bois de Commeaux
Tercey
Boisligny
la Buterne
Période XVe au XXIe siècle
Pays ou province d’origine Drapeau de la Normandie Normandie
Fiefs tenus la Bretèche, à Camembert
la Fontenelle à Fontaine-les-Bassets
Sentilly
le Bois de Commeaux à Sentilly
la Buterne
Tercey à Saint-Loyer-des-Champs
Boisligny
Occagnes
Bellegarde
Demeures château de Tercey à Saint-Loyer-des-Champs
manoir de la Bretèche à Argentan
château de Bel-Oeuvre à Moulins-sur-Orne
Charges Avocat
Secrétaire de Madame Henriette d’Angleterre
Secrétaire de la princesse Élisabeth-Charlotte de Bavière
Contrôleur des écuries de la princesse Élisabeth-Charlotte de Bavière
Chef d’échansonnerie de la reine Marie-Thérèse d’Autriche
Trésorier de France en la généralité de Caen
Maires de Saint-Loyer-des-Champs
Fonctions militaires Gendarmes de la garde du Roi
Garde d’Honneur de Napoléon 1er
Commandant de la Garde nationale d’Argentan
Fonctions ecclésiastiques Chanoinesses de Saint-Augustin
Récompenses civiles Ordre du Mérite agricole
Récompenses militaires Chevalier de Saint-Louis
Légion d'honneur

La famille du Moulin de La Bretèche est une famille subsistante de la noblesse française, originaire de Normandie. Elle a formé plusieurs branches, dont seule subsiste la branche ainée de la Bretèche.

Origines[modifier | modifier le code]

Ancienne famille de l'Orne, la famille du Moulin apparaît dès le XVe siècle à Fontaine-les-Bassets, à quelques kilomètres au nord d'Argentan. Elle y possède depuis la fin du XIVe siècle la terre de la Fontenelle, qui restera dans la famille pendant plusieurs siècles.

Histoire[modifier | modifier le code]

Bourgeois aisés, les du Moulin occupèrent les fonctions d'apothicaire puis d'avocat à Argentan, où il s'établirent par la suite, sur la paroisse Saint-Germain. Par les alliances contractées avec d'anciennes familles nobles locales, ses représentants purent asseoir leur position sociale.

Par un édit de mars 1696, Louis XIV anoblit 500 personnes par finance, parmi lesquelles figurait Philippe du Moulin, seigneur de la Fontenelle. Il reçut en conséquence des lettres patentes d'anoblissement au mois de décembre 1697, qui furent révoquées en 1715.

Gustave Chaix d'Est-Ange écrit qu'à la suite de cet anoblissement puis de sa révocation cette famille a été définitivement anoblie par lettres patentes du 25 septembre 1744[1].

Généalogie[modifier | modifier le code]

La généalogie de la famille est connue par la lecture des registres paroissiaux, puis des registres d'état civil depuis le XVe siècle.

Tronc commun[modifier | modifier le code]

Branche aînée de la Bretèche[modifier | modifier le code]

C'est à cette branche qu'appartiennent Olivier et Mathieu de la Bretèche.

Branche de Tercey[modifier | modifier le code]

Branche de la Buterne[modifier | modifier le code]

Branche cadette de la Fontenelle[modifier | modifier le code]

Branche du Bois de Commeaux et de Sentilly[modifier | modifier le code]

Les chevaliers de Saint-Louis de la famille du Moulin de la Bretèche[modifier | modifier le code]

  • Jean-Philippe du Moulin de la Bretèche (1690-1773)
  • Jacques du Moulin de la Buterne (1692-1766)
  • Charles du Moulin de Tercey (1742-1791)
  • Pierre du Moulin de la Fontenelle (1700-1782)
  • Nicolas-Jean du Moulin de la Bretèche (1747-1832)
  • Philippe du Moulin de Boisligny (1721- )
  • Charles Pierre du Moulin (1740-1797)
  • François Pierre du Moulin de la Fontenelle (1738-1809)
  • Jean-Baptiste du Moulin de la Fontenelle (1739-1832)
  • Auguste du Moulin de la Fontenelle (1786-1863)

Possessions[modifier | modifier le code]

Terres[modifier | modifier le code]

  • La Bretèche

Hôtels et châteaux[modifier | modifier le code]

  • Le manoir de la Bretèche
  • L'hôtel du Moulin de Tercey
  • Le château de Tercey

Armoiries[modifier | modifier le code]

  • en 1697, Charles d'Hozier attribue à Philippe du Moulin un "écu d'azur à trois chevrons d'or, cet écu timbré d'un casque de profil, orné de ses lambrequins d'or et d'azur."
  • Régis Valette, dans le Catalogue de la noblesse française au XXIe siècle mentionne les armes actuelles de cette famille comme étant "palé en onde de 6 pièces d'or et de gueules.".

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Henri et Guy de la Bretèche, Généalogie de la famille du Moulin de la Bretèche,  ;
  • Victor Guyon des Diguères, Sévigni ou une paroisse rurale en Normandie pendant les trois derniers siècles, Paris, (lire en ligne) ;
  • Gustave Chaix d'Est-Ange, Dictionnaire des familles françaises, anciennes ou notables, à la fin du XIXe siècle, vol. 15, Evreux, (lire en ligne) ;
  • Henri Jougla de Morenas, Grand armorial de France, vol. 3, (lire en ligne) ;
  • Régis Valette, Catalogue de la noblesse française au XXIe siècle,  ;

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]