Famille des Sérines

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La famille des Sérines est un groupe de cépages de vigne Vitis vinifera. Ces cépages étant d'abord réunis par leur caractères communs, il est en train d'être prouvé qu'ils ont une origine génétique commune. .

Origine[modifier | modifier le code]

C'est Louis Levadoux, ampélographe, qui a commencé à regrouper les cépages par ressemblance au niveau des caractères ampélographiques et par répartition géographique[1].

Deux équipes de chercheurs française de l'INRA de Montpellier sous la direction de JM. Boursicot et américaine de l'Université de Californie à Davis sous la direction de Carole Meredith, ont entrepris de reconstituer l'origine génétique des cépages à travers des testsADN. Concernant la famille des Sérines, ils ont démonté les légendes qui faisaient provenir la syrah N de Perse ou l'Altesse B de Chypre. Ce sont bel et bien des cépages français issus de croisements entre cépages de la même région.

Sérine est le nom donné à la syrah N à Ampuis. Le cépage le plus important sur le plan des surfaces a été arbitrairement choisi par Louis Levadoux. À la lumière de découvertes ultérieures, le nom de mondeuse aurait été plus logique. D'après Thierry Lacombe (I.N.R.A./Montpellier), la Mondeuse est issue d'un croisement intraspécifique naturel entre le Tressot et la Mondeuse blanche.

Caractéristiques ampélographiques communes[modifier | modifier le code]

Cépages de la famille[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • (en) International syrah symposium ici

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • André J. et Levadoux L., La vigne et le vin des Allobroges, 1964, Journal des savants, pages 169-181.
  • Meredith C.P. et Boursicot J.M., Origins and importance of syrah N around the world, 2008, International syrah symposium, Lyon, 13 et 14 mai 2008, pages 17–20.

Sur les autres projets Wikimedia :