Famille de Vassal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Famille de Vassal
Image illustrative de l’article Famille de Vassal
Armes

Blasonnement D'azur, à la bande d'argent, remplie de gueules et chargée de 3 besants d’or, accompagnée de 2 étoiles du même, une en chef et une en pointe.
Lignées Rignac
la Tourette
Période XVe siècle - XXIe siècle
Pays ou province d’origine Périgord

La famille de Vassal est une famille subsistante de la noblesse française, d'ancienne extraction, originaire du Périgord. Sa filiation est suivie depuis 1414[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Il n'y a peut-être pas une autre famille en France qui se soit divisée en autant de branches et de rameaux. Lors des recherches de la noblesse en 1668 et en 1696, plus de vingt branches furent maintenues d'ancienne extraction et l'on raconte qu'à l'armée d'Italie, en 1735, on comptait quatre-vingts officiers répondant au nom de Vassal. En 1791, plus de vingt de ses membres combattaient dans les rangs de l'armée de Condé.

La généalogie détaillée de cette famille a été donnée par Courcelles[2].

Jean de Vassal, seigneur de Rignac, marié le 10 janvier 1414 avec Jeanne de Saint-Gily, est l'auteur de toutes les branches de cette famille :

  • La lignée ainée de Rignac a formé les branches de Purecet ou Caresset, de Sineuil, et de Cadillac, existants, et cinq autres rameaux éteints.
  • La lignée cadette de la Tourette a formé les branches de la Barde, de Montviel, de Foulamon, et de Mazières, existants, et onze autres rameaux éteints.

Cette famille a notamment donné une abbesse de Beaulieu (Quercy) en 1618 ; un grand archidiacre du chapitre de Saint-Claude, président de l'assemblée du clergé en 1787 ; un mestre de camp en 1590, gouverneur de Domme ; un lieutenant général, un maréchal de camp en 1730 ; un brigadier des armées en 1721 ; un maréchal de camp émigré.

Personnalités[modifier | modifier le code]

  • Jacques de Vassal de Montviel, né en 1659 au château de Montviel, en Agenais, décédé en 1754, nommé lieutenant général en 1734, assista aux sièges de Charleroi et de Luxembourg, aux batailles de Fleuros de Nerwinde, de Charleroi, de Luzzara, de Ramillies, de Malplaquet et forma en 1709 un régiment du nom de Montviel ;
  • Jean-Baptiste de Vassal de Montviel, député du Lot-et-Garonne sous la Restauration.

Terres[modifier | modifier le code]

Seigneurs de la Vassaldie, d'Avalats, de Nogaret, de Lescure, de Vaillac, de Fraissinet, de Rignac, de Purcet, de Bastes, de Bellegarde, de la Coste, de la Queyzie, du Touron, de Puymilas-Vaysses, de Romegoux, de la Tourette, de Nozac, de la Graulière, de la Barde, de Perdigat, du Marais, de Brignac, de Solvignac, du Couderc, de la Garde, de Péchaurier, de saint-André, de Gaule, de Vasilhac, de Montviel, de Barraut, de Boulonnais, de Dondas, de Fonlanon, d'Argenton, de Mazières, de Bargade.

Titre[modifier | modifier le code]

  • Comte de Sineuil en 1861 (branche de Sineuil)[1]

Armes[modifier | modifier le code]

  • D'azur, à la bande d'argent, remplie de gueules et chargée de trois besants d’or, accompagnée de deux étoiles du même, une en chef et une en pointe[1]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Régis Valette, Catalogue de la noblesse française, Paris, Éditions Robert Laffont, , 414 p. (ISBN 978-2-221-10875-8), p. 187
  2. Jean Baptiste Pierre Jullien de Courcelles, Histoire généalogique et héraldique des pairs de France, des grands dignitaires de la couronne, des principales familles nobles du royaume et des maisons princières de l'Europe, précédée de la généalogie de la maison de France, volume 5, 1825, p.2 et suivantes

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean Baptiste Pierre Jullien de Courcelles, Histoire généalogique et héraldique des pairs de France, des grands dignitaires de la couronne, des principales familles nobles du royaume et des maisons princières de l'Europe, précédée de la généalogie de la maison de France, volume 5, 1825, p.2 et suivantes.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]