Famille de Roquefeuil

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Il a existé plusieurs familles de Roquefeuil distinctes, dont trois se sont succédé dans le fief de Roquefeuil en Rouergue, tandis que deux autres sont issues de fiefs homonymes situés en Provence et dans l'Aude.

Familles de Roquefeuil en Rouergue[modifier | modifier le code]

Le fief de Roquefeuil est situé à Saint-Jean-du-Bruel (autrefois appelé Saint-Jean-de-Roquefeuil), dans l'Aveyron. Ce fief a donné son nom à trois familles successives :

Première famille de Roquefeuil[modifier | modifier le code]

La première famille de Roquefeuil est mentionnée du XIe siècle au milieu du XIIe siècle. Elle s'éteignit dans la deuxième famille de Roquefeuil.

Famille de Roquefeuil-Anduze[modifier | modifier le code]

La famille de Roquefeuil-Anduze, branche cadette de la maison d'Anduze, est issue du mariage vers 1140 de Bertrand d'Anduze avec Adélaïde de Roquefeuil, dernière représentante de la première famille de Roquefeuil.
Leur fils puiné Raymond Ier de Roquefeuil-Anduze hérita le nom et les terres de sa mère et fut l'auteur de la seconde maison de Roquefeuil.

La branche ainée s'éteignit vers 1400 dans la troisième famille de Roquefeuil. La famille de Roquefeuil-Anduze forma cependant aussi dès 1230 la lignée cadette de Roquefeuil-Versols, dont les différentes branches sont aujourd'hui éteintes en filiation légitime, mais dont subsiste une descendance agnatique naturelle.

Famille de Roquefeuil-Blanquefort[modifier | modifier le code]

La famille de Roquefeuil-Blanquefort est originaire de Blanquefort-sur-Briolance dans le Lot-et-Garonne. Jean de Pujols, seigneur de Blanquefort et de Pujols, épousa en 1383 Catherine de Roquefeuil, héritière de la branche ainée de la famille de Roquefeuil-Anduze. Leur fils Antoine reprit le nom et les terres de sa mère et forma ainsi dans le Rouergue la troisième famille de Roquefeuil.

Cette famille subsistante et très prolifique forma de nombreuses branches et rameaux, dont plusieurs essaimèrent en Bretagne au cours du XVIIIe siècle, et donnèrent des officiers et amiraux de la Marine royale à Brest (Finistère).

Autres familles de Roquefeuil[modifier | modifier le code]

Un article dédié est consacré à deux autres familles de Roquefeuil, dont on relève une brève existence au cours du Moyen Âge :

Voir aussi[modifier | modifier le code]