Famille de Moucheron

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Armes de Moucheron

La famille de Moucheron est une famille subsistante de la noblesse française d'ancienne extraction, maintenue noble en 1667 sur filiation prouvée remontant à 1447[1]. Elle a adhéré à l'ANF en 1933.

Origines[modifier | modifier le code]

Cette famille pense être originaire de Mouscron en Flandre (Belgique) et s'être fixée en Normandie au XIIIe siècle et elle établit sa filiation depuis Jean de Moucheron, vivant en 1289, marié à Blanche de Chaumont, mais sa filiation prouvée remonte à Etienne de Moucheron, écuyer seigneur de Ceuvray et du Boulay, en Normandie, marié vers 1445 à Robine, dame du Boulay[2].

En réalité, une branche de cette famille quitta la Normandie et se réfugia en Hollande pour cause de religion[3]. Pierre de Moucheron, un cadet de cette famille de la noblesse du Perche, devenu protestant, s'est établi au milieu du XVIIe siècle aux Pays-Bas puis en Hollande où il s'est lancé avec succès dans le grand commerce.[4]

La famille de Moucheron fut maintenue noble en 1667 lors de la Grande enquête sur la noblesse. Ses membres portent un titre de courtoisie de comte.

Seigneuries[modifier | modifier le code]

La famille de Moucheron a possédé les seigneuries suivantes : Franqueville, Persay, Ceuvray, Le Boulay, Preneau, Kerblenniou, Durcet, Corbin, Chanthierry, La Chevallerie, La Roche, Le Plessis, Le Mesnil, La Meslière, La Vernette, La Brétignière, Le Boulet, Freullemont, etc.[2]

Personnalités[modifier | modifier le code]

Armes[modifier | modifier le code]

D'argent à la fleur de lys d'azur coupée en pal et détachée de toute part.

Alliances[modifier | modifier le code]

La famille de Moucheron s'est alliée aux familles: de Chaumont, de Dreux, de Fiennes, de Ferrière, d'Harcourt, du Boulay, Milon, de Coeuvres, Patin, de Bailleul, de Fourneaux, de La Goupilière, de Chambon, Jacquet, de Gerbier, Huon de Kermadec, Le Pontois, Le Gouverneur, Chys, de Rape, de Vicq, van Lille, de Merlevede, Volbout, Van den Peereboom, du Hamel, de Saint-Denis, du Buisson, Sanson de Boisrichard, de Montamant, de Saint-Aignan, de Malard, Rouillère, de Madelines de Portes, de Bellemare, d'Orville, d'Espinay-Saint-Luc, Legrand de Francheu, Langlois de La Boussardière, Le Boulangier, de Vasconcelles, Le Forestier, de Gournay, d'Aureville, Gosselin, de Conches, de Vauré, de Linardière, de Loynes, Baultier d'Indreville, de Cosne du Rouvray, de Courseulles, Le Gendre, de Perrochel, des Courtils de Merlemont, de Prudhomme de La Boussinière, etc.[2]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]