Famille de Lamoignon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Famille de Lamoignon
Image illustrative de l’article Famille de Lamoignon
Armes

Blasonnement Losangé d'argent et de sable, au franc-quartier d'hermine.
Période XIIIe siècle - ?
Pays ou province d’origine Nivernais
Allégeance Drapeau du royaume de France Royaume de France
Charges Président au Parlement de Paris
Chancelier de France
Garde des sceaux de France
Pair de France

La famille de Lamoignon est une ancienne famille du Nivernais (XIIIe siècle), qui s'est surtout distinguée dans la magistrature. Venue s'établir dans le Donziois au XIVe siècle, elle tire son nom de sa région d'origine, les Amognes[1].

Armes[modifier | modifier le code]

Losangé d'argent et de sable, au franc-quartier d'hermine[2] (ce dernier ajouté par Michel de Lamoignon, au XIVe siècle, en mémoire de sa mère, Jeanne d'Anlezy[3]). Écu timbré d'une couronne ducale, sommé d'un heaume de face cimé d'un mortier de président ; supporté par deux cerfs ailés ; le tout posé sur un manteau d'hermine ; légende entre une cordelette et un grènetis extérieur.

Origines[modifier | modifier le code]

La première mention du nom, en Nivernais, remonte à 1292 lorsqu'un certain Jean Lamoignon achète un tènement à un habitant de Saint-Malo-en-Donziois.

Branche des seigneurs de Vielmanay[modifier | modifier le code]

Église de Vielmanay.

Quelques seigneurs, en totalité ou en partie, de Vielmanay : Guillaume de Lamoignon (1368), Renaut de Lamoignon (1382), Pierre de Lamoignon (1412), Guyot de Lamoignon (1461), Charles de Lamoignon (1461), Robert de Lamoignon (1472), Étienne de Lamoignon (1549), Hélin de Lamoignon (1555), André de Lamoignon (1555), Blaise de Lamoignon (1561), Edme de Lamoignon (1561), Gilbert de Lamoignon (1634)…

Guillaume de Lamoignon, également seigneur d'Arthel et de Laleuf (Bourbonnais), est inhumé en compagnie de sa femme, Jeanne de Troussebois, dans l'église de Vielmanay vers 1388[1].

Branche des seigneurs du Meix et de la Bouille[modifier | modifier le code]

Le Meix et la Bouille sont deux anciens fiefs des Lamoignon, situés, respectivement, à Monceaux-le-Comte et à Champallement (Nièvre).

Le Meix a pour seigneurs Louis de Lamoignon (vers 1620) puis Jean de Lamoignon (vers 1660), la Bouille Claude de Lamoignon (vers 1660) puis Jean de Lamoignon (vers 1695).

Branche des seigneurs de Basville[modifier | modifier le code]

  • Charles de Lamoignon, (1514-1572), marquis de Basville, baron de Saint-Yon et comte de Launay-Courson, seigneuries reçues de François Ier de Clèves, duc de Nevers, en 1552. Disciple du célèbre juriste humaniste italien André Alciat à Ferrare, il est le premier connu de la lignée à s'être illustré dans la haute magistrature. Il épousa le 25 juillet 1547 Charlotte de Besançon qui lui donna vingt enfants. Il fut considéré par son petit-fils comme le fondateur de leur dynastie parlementaire. Il mourut alors qu'il était pressenti à la succession du chancelier L'Hôpital.

Ire génération

IIe génération

Guillaume de Lamoignon (1617-1677).

IIIe génération

  • Chrétien-François Ier de Lamoignon, marquis de Basville (1644-1709), président à mortier de 1698 à 1709. il fut l'élève du célèbre prédicateur Bourdaloue et l'ami de Madame de Sévigné. Il aurait refusé d'entrer à l'Académie française pour ne pas avoir à faire l'éloge de Charles Perrault. Sa fille Françoise-Élisabeth (1678-1733) épousa Jean-Aimar de Nicolaï, marquis de Goussainville, veuf de Marie-Catherine Le Camus (1671-1696) et premier président à la Cour des comptes, de 1686 à 1734.
  • L'une des filles, Madeleine (1649-1671) se maria avec Guillaume Ier épouse Achille III de Harlay (1639-1712), premier président du Parlement de Paris en 1689.
  • Une autre, Marie (1645-1733), épousa Victor-Maurice de Broglie (1644-1727), lieutenant général du Languedoc dont son beau-frère fut l'intendant, puis maréchal.

IVe génération

  • Chrétien II de Lamoignon 1676-1729, fils de Chrétien-François I et de Marie-Jeanne Voisin, fille unique de Daniel Voisin, seigneur de la Cerisaye, conseiller d'État, prévôt des marchands, intendant d'Auvergne et de Champagne, et de Marie Talon, fille d'Omer Talon, qui épousa, le 5 septembre 1706, Marie Louise Gon, fille de Louis Gon, Seigneur de Bergonne, Maître des comptes, et de Marie-Marguerite de Chaudessolle,

Ve génération

  • Nicolas de Lamoignon de Basville.

VIe génération

VIIe génération

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources et bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Louis Moréri, Le Grand Dictionnaire historique ou Le Mélange curieux de l'histoire sacrée et profane, 1732.
  • François-Alexandre Aubert de La Chesnaye des Bois, Dictionnaire de la noblesse, 1774.
  • Adolphe de Villenaut, Nobiliaire de Nivernois, 1900.
  • Romain Baron, Les Lamoignon de Cœurs au XVIIe siècle, bulletin de la Société scientifique et artistique de Clamecy, 85e année, 3e série, no 36, 1961, p. 61-82.
  • Les papiers personnels de la famille Lamoignon sont conservés aux Archives nationales dans le fonds du château de Malesherbes sous la cote 399AP[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Adolphe de Villenaut, Nobiliaire de Nivernois, p. ???
  2. Armorial de l'ancien duché de Nivernais, Georges de Soultrait
  3. François-Alexandre Aubert de La Chesnaye des Bois, Dictionnaire de la noblesse, 1774, p. ???
  4. Archives nationales


Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :