Famille de La Roche-Aymon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Famille de La Roche-Aymon
Image illustrative de l’article Famille de La Roche-Aymon
Armes

Blasonnement De sable, semé d'étoiles d'or, au lion de même, armé et lampassé de gueules
Branches La Roche-Aymon et Mainsat
Le Ronzet
La Ville-du-Bois et Le Breuil
Saint-Maixant
Période XIIe siècle - XXIe siècle
Pays ou province d’origine Marche
Fiefs tenus La Roche, Mainsat, St-Maixant, la Ville-du-Bois, ...
Demeures Château de Saint-Maixant
Fonctions militaires Lieutenant-général
Maréchal de camp
Fonctions ecclésiastiques Cardinal
Évêque d'Agen
Archevêque de Lyon
Évêque du Puy-en-Velay
Récompenses civiles Comte-Pair de France héréditaire en 1817 (sans majorat)
Récompenses militaires Ordre du Saint-Esprit
Ordre de Saint-Louis
Ordre de la Légion d'honneur
Preuves de noblesse
Admis aux honneurs de la Cour 1769, 1771, 1772[1]

La famille de La Roche-Aymon est une famille subsistante de la noblesse française, d'extraction chevaleresque, originaire de la Marche. Elle remonte sa filiation suivie jusqu'en 1179[2]. Elle tient son nom du fief de la Roche à Évaux-les-Bains (Creuse), et fut également possessionnée au Moyen Âge à Mainsat et Saint-Maixant (Creuse).

Histoire[modifier | modifier le code]

La famille de La Roche-Aymon a formé de nombreuses branches qui ont essaimé dans différentes régions françaises :

  • branche de la Roche-Aymon et de Mainsat (Marche)
  • branche du Ronzet (Auvergne)
  • branche de la Ville-du-Bois et du Breuil
  • branche de Saint-Maixant (Marche)

Personnalités[modifier | modifier le code]


Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Situation contemporaine[modifier | modifier le code]

La famille de La Roche-Aymon a été admise à l'ANF en 1934[1].

Armes[modifier | modifier le code]

De sable, semé d'étoiles d'or, au lion de même, armé et lampassé de gueules[2]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Dictionnaire de la vraie / fausse noblesse, éd. Tallandier, Paris, 2008
  2. a et b Régis Valette, Catalogue de la noblesse française au XXIe siècle, Paris, 2007

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]