Famille de La Palud

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

famille de La Palud
Image illustrative de l’article Famille de La Palud
  1. Héraldique

Blasonnement De gueules à la croix d'hermine
Devise « L'honneur guide mes pas »
Période XIIe siècle - XIXe siècle
Pays ou province d’origine Bresse
Demeures Varambon, Bouligneux, La Roche
Charges baillis, sénéchaux, Chevaliers de l'ordre du Collier de Savoie, dit de l'Annonciade, Chevaliers de Saint-Georges
Fonctions ecclésiastiques Cardinal, Patriarche latin de Jérusalem, abbés/abbesse, chanoines-comtes de Lyon, prieures

La famille de La Palud, écrit également sous les formes La Palu, La Pallu ou La Pallud, est une famille noble originaire de Bresse. Mentionnée dès la seconde moitié du XIIe siècle, la branche aînée s'éteint au début du XIXe siècle.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Famille de La Palud

De gueules à la croix d'hermine[1],[2]

  • Cimier : une licorne d'argent[1] ;
  • Support : deux licornes de même[1] ;
  • Devise : Mourir plustost que se souiller (Mourir plutôt que se souiller)[1] ;
  • Cri : Hé, Dieu, aidez-moy ![1] ;

Histoire[modifier | modifier le code]

Origines[modifier | modifier le code]

La famille de La Palud est originaire de Bresse[3]. Son premier membre connu est « Pierre, chevalier et seigneur de Varambon en 1158 »[3]. Samuel Guichenon (1650) indiquait qu'il n'a pu obtenir des preuves remontant en deçà de 1140, bien qu'il puisse exister quelques témoignages[4].

Guillaume de la Palu, son fils, devient chanoine de Lyon[5]. Révérend du Mesnil (1872) indique que pour cela il « dut faire preuve de quatre races de noblesse pour son admission »[5], cependant cette disposition n'est attestée « depuis au moins le XIVe siècle »[6].

La seigneurie de Châtillon-la-Palud est possédée à partir de 1213[7]. Elle passe de la branche de Châtillon à celle de Jarosse[7]. Unie à la terre de Varembon, la seigneurie est érigée en marquisat, par le duc Emmanuel Philibert, le [7].

En 1593, Jean de La Palu, seigneur de Melly, est reçu aux États de Bourgogne[5],[8].

Branches[modifier | modifier le code]

La branche aînée est celle des seigneurs de Varembon et Saint-Julien. Elle a donné les rameaux de Bouligneux et de Châtillon, de Saint-Maurice et La Palud[8]. Les seigneurs de Châtillon, de Saint-Maurice et La Palud produisent la tige des La Palud de Jarnosse[5],[8]. La branche des Bouligneux donnent la tige des seigneurs de Melly, de Ronières[5],[8].

La branche aînée s'éteint en 1517, avec Claude de La Palud, comte de La Roche[8].

La branche des seigneurs de Châtillon et de Saint-Maurice passe, en 1269, à Jean-Philibert de la Palu, comte de la Roche et de Varax, qui meurt sans postérité[5].

La branche des seigneurs de Bouligneux s'éteint en 1445, avec la mort de Pierre II[5]. Sa fille, Anne, a épousé un cousin de la branche aînée, François de la Palud-Varambon[5],[8].

Les La Palud de Jarnosse, dont les titres et biens passent, par mariage, à la famille de Rye au XVIe siècle[5].

Généalogie simplifiée[modifier | modifier le code]

Généalogie d'après Samuel Guichenon (1650), reprise par François-Alexandre Aubert de La Chesnaye Des Bois (1776) [1],[9].

  • Pierre Ier de La Palu(d), seigneur de Varambon, fl. 1151, père de :
    • Guillaume, chanoine-comte de Lyon et prévôt prévôt de St-Thomas de Fourvière ; Étienne de La Palu, seigneur de Varambon (sans postérité) ; et Guy/Guigues Ier de La Palu, seigneur de Varambon (fl. 1202), père de :
      • deux religieux : Guillaume le Jeune (chanoine-archidiacre de Vienne), et Guy de La Palu (chanoine-comte, prévôt et archidiacre de Lyon, fl. 1243) ; Étienne (père d'un Pierre de La Palu) ; et leur frère aîné,
      • Guillaume de La Palu l'Aîné, seigneur de Varambon, Châtillon (-la-Palud), St-Maurice, fl. 1250, père de :
        • Guigues/Guy ( ), fils cadet, souche de la branche de Châtillon-la-Palud ci-dessous ; Guy "le Jeune", chanoine-comte et archidiacre de Lyon, fl. 1254 ; Marguerite (x 1260 Artaud de Buenc) ; et leur frère aîné,
        • Girard de La Palu, seigneur de Varambon, Richemont et Bouligneux, fl. 1260 et   ; père de :
          • trois prélats : Jean (chanoine-comte de Lyon en 1284, † 1298), Perceval (chanoine-comte de Lyon en 1319,  ), et Pierre de La Palud (né vers 1275, théologien dominicain, Patriarche de Jérusalem en 1329-1342) ; Jean de La Palu le Jeune seigneur de Richemont, époux en 1323 de Jeanne, fille de Hugonin de Chandée et Béatrice de Grolée (d'où deux filles : Sibylle de La Palu, dame de Richemont, ⚭ 1o Jean de Chandieu (1337), et ⚭ 2o Henri II, seigneur de Varax ; et Clémence de La Palu, ⚭ Renaud de Coligny-Cressia) ; Marguerite (⚭ Geoffroy de Gram(m)ont en Bugey) ; et leur frère aîné,
          • Aimé/Amédée Ier de La Palu, seigneur de Varambon et de Bouligneux († 1318), ⚭ 1308 Jeanne, fille de Guillaume de Montbel et d'Entremont et Marguerite de Joinville-Gex, dont :
            • Hugues, souche de la branche des seigneurs de Bouligneux : son fils Pierre Ier Alegret de La Palu-Bouligneux, fl. 1387, lui succède ; père lui-même de Guillaume Alegret (  à Verneuil), ⚭ Marguerite de Dyo-Palatin de Fléchères ; D'où Pierre II, seigneur de Bouligneux et de Tossiat († 1444), ⚭ Marguerite, fille de Faucon/Foulque(s)/Falques de Montchenu (Montchenu ?), d'où Anne de La Palu-Bouligneux ci-dessous ;
            • Sibylle de La Palu (⚭ 1o Louis de Vassalieu, et ⚭ 2o Guillaume de Varax de Romans) ; et leur frère aîné,
            • Pierre II de La Palu, seigneur de Varambon, bailli d'Amiens, Lille et Douai, sénéchal de Carcassonne et de Béziers en 1338, ⚭ 2o Marie, fille d'Humbert de Luyrieux de La Cueille, dont :
              • trois ecclésiastiques : Louis (abbé de Tournus en 1413-1427), Jean (dominicain à Lyon), et Pierre de La Palu (chanoine-comte de Lyon en 1382, † 1393 ; peut-être à placer une génération après, comme fils d'Aimé II ?) ; Clémence (⚭ 1329/1348 Guillaume de La Baume de l'Abergement) ; un enfant naturel, Humbert, souche des seigneurs de La Roche et de Chiloup (p. 381-382) ; et leur frère aîné,
              • Aimé/Amédée II de La Palu, seigneur de Varambon et de Saint-Julien, fl. 1365, ⚭ 2o Alix, fille d'Humbert de Corgenon et d'Einarde de Miribel, d'où :
                • trois religieux : Louis (né vers 1370/1380-† 1451 ; abbé d'Ambronay et de Tournus, évêque de Lausanne, d'Avignon et de Maurienne, cardinal), Jean (prieur de Payerne), et Henri (chanoine-comte de Lyon) ; Girard seigneur de Saint-Julien († sans postérité en 1411) ; et leur frère aîné,
                • Guigues/Guy II de La Palu († 1422), seigneur de Varambon et de Saint-Julien, fondateur des Dominicains de Bourg-en-Bresse en 1415, ⚭ Einarde, fille d'Humbert III de La Baulme en Bugey et Catherine de Luyrieux, d'où, entre autres enfants :
                  • Philibert de St-Julien et Saint-Julien de La Balme-sur-Cerdon (une de ses filles, Philiberte, épouse en 1495 Louis d'Orsans de Cemboing) ; Antoine de La Palu, alias le Petit Varambon (seigneur de Tossiat, conseiller-chambellan du duc de Savoie, ⚭ Claudine Rolin, sans postérité) ; Jeanne (⚭ 1419 Mathieu III de Talaru) ; Anne (⚭ Amé de Challant de Varey) ; Claudine (⚭ Antoine de Sassenage) ; Marguerite (⚭ Hugues de Saluces de Carde) ; Agnès (⚭ Pierre de Miribel en Dauphiné) ; et leur frère aîné,
                  • François de La Palu, seigneur de Varambon, Beaumontetc., ⚭ 1431 Anne (fille héritière de Pierre II de La Palu-Bouligneux, arrière-petit-fils d'Hugues de La Palu-Bouligneux ci-dessus), puis 2o 1432 Marguerite (fille héritière de Burcard de Lützelstein/de La Petite-Pierre et Gillette de Villersexel, et nièce héritière d'Humbert de Villersexel, comte de La Roche, seigneur de Saint-Hippolyte et de Maîche), enfin 3o Louise Babin, d'où :
                    • (du 2o) : Marguerite (x Jean de Verfey : à Saint-Paul ?) ; Philiberte (⚭ Martin de Chalengin de Bonneveaux) ; et leur demi-frère aîné,
                    • (du 1o) : Philibert-Philippe de La Palu († 1471), seigneur de Varambon, St-Hippolyte et Villersexel, Maîche, etc. comte de La Roche, ⚭ Isabeau/Isabelle, fille de Jean II de Neufchâtel-Montaigu. Parents de :
                      • Jean de Villersexel, abbé de Luxeuil († 1533) ; Henri de Bouligneux ; Marguerite [⚭ 1485 Aimé de L'Aubépin, seigneur de L'Isle en Comté alias L'Isle-sous-Saint-Laurent-la-Roche, d'où : Blaise de Laubépin (prénom féminin ici), mariée sans postérité à 1o 1506 Jean-Philibert de La Palu-Châtillon et Varax († 1527) ci-dessous, puis 2o Jean III de La Palu-Jarnosse de Varax († 1544) ci-dessous] ; et leur frère aîné,
                      • Claude de La Palu († 1517, sans postérité), seigneur de Varambon, Villersexel, Maîche, St-Hippolyte, comte de La Roche, etc., ⚭ 1485/1497 ? Constance-Marie, cousine germaine de Ludovic Sforza, duc de Milan. Sa succession passe à Jean-Philibert de La Palu-Châtillon et Varax (ci-dessous).
  • Branche de Châtillon-la-Palud : - Girard de La Palu-Châtillon — fils de - Guigues/Guy Ier de Châtillon (-La-Palud) († 1269), lui-même fils cadet de Guillaume l'Aîné de La Palu-Varambon ci-dessus —, seigneurs de Châtillon (-La-Palud), St-Maurice et Vire-Châtel, fl. 1295 ; père de :
    • Luques, ⚭ Étienne de Portebeuf de la Poype de Corent et de Corleyson ; Louis, seigneur de Vire-Châtel et de Crissey, ⚭ Marguerite de Chissé, d'où Catherine de La Palu, femme d'Humbert de Fitigny ; Jean de La Palu, prieur de Villemoutier (sans doute Villemotier) ; et leur frère aîné :
    • - Guigues/Guy II, seigneur de Châtillon, ⚭ 1307 Agnès de Miolans, d'où :
      • - Jean, seigneur de Châtillon (son frère cadet Robert de La Palu, seigneur de Saint-Moris, épouse sans postérité Guye de Tholose dame de Bornay), ⚭ Béatrice, fille de Guy de Grolée, dont :
        • Jean (fils cadet), abbé d'Ainay en 1370 ; et son frère aîné : - Guigues/Guy III de Châtillon, fl. 1340, ⚭ 2o Claudine, fille d'Antoine du Plantay, d'où :
          • - Guigues/Guy IV, fl. 1424. ⚭ Alix de Charlieu, dame de Jarnosse, Barnay et Villereys. Sa sœur Catherine épouse Guillaume de Champdivers. Guigues père de :
            • Jean Ier (fils cadet), souche de la branche de Jarnosse ci-dessous par son mariage avec Jeanne, fille d'Humbert/Imbert Mareschal de Meximieux) ; et son frère aîné,
            • - Guigues/Guy V, ⚭ 1o Marguerite de Savigny de Beauregard en Comté (Beauregard ?), fl. 1440, et 2o vers 1462 Isabelle/Isabeau, fille de Jean de Cusance († 1439) et Jeanne de Beaujeu, dame de Coligny-le-Neuf ; Isabelle de Cusance était veuve de Gaspard Ier de Varax, marquis de Saint-Sorlin († vers 1461/1462) et mère de Gaspard II de Varax. Père de :
              • - Hugues (du 1o ou du 2o ?), lieutenant général de Dauphiné (1494), seigneur de Châtillon et de St-Maurice, seigneur de Cusance par sa mère ou plutôt sa belle-mère ? (car si Isabelle de Cusance était sa mère, on devrait admettre qu'Hugues épousa en 1res noces sa nièce Gilberte de Varax, fille de son demi-frère Gaspard II de Varax : or cette éventuelle et notable parenté n'est jamais signalée), vicomte de Salins par acquisition, et par sa 1re femme : comte de Varax et seigneur de Richemont ; ⚭ 1o Gilberte, fille héritière de Gaspard II comte de Varax (d'où Barbe et Françoise-Dauphine de La Palu, sans alliance), et 2o Antoinette, fille du vicomte Armand XIII Guillaume de Polignac, d'où entre autres enfants (du 2o) :
                • Adriane, abbesse de St-Jean d'Autun ; Philiberte, ⚭ Laurent Ier de Gorrevod ; Claudine, ⚭ Claude de Vaudrey ; et leur frère :
                • - Jean-Philibert de La Palu-Châtillon, Varax et Cusance ( ), héritier en 1517 de Claude de La Palu-Varambon de Villersexel, Maîche et La Roche-Saint-Hippolyte (ci-dessus) ; sans postérité de sa femme Blaise de Laubépin ci-dessus et ci-dessous, petite-fille de Philibert-Philippe de La Palu-Varambon. Jean III, de la branche de Jarnosse, hérite.
              • Branche de Jarnosse : - Antoine de La Palu-Jarnosse (fils de Jean Ier de Jarnosse, lui-même fils de Guy IV de La Palu-Châtillon ci-dessus), ⚭ Agnès de Gelan de Meilly ; parents de :
                • Étienne (fils cadet), souche de la branche de Meilly et Bouligneux (p. 379-381) ; Jeanne, ⚭ Claude du Bost ; Claudine, ⚭ 1454 Henry de Molle de Vougy ; et leur frère aîné,
                • - Jean II de Jarnosse, ⚭ Catherine de Viry ; parents de :
                  • Hugues (fils cadet ; † 1545 ; chanoine-comte de Lyon en 1519) ; et son frère aîné,
                  • - Jean III de Jarnosse ( ), héritier de Jean-Philibert de La Palu-Châtillon et Varax (en 1527), dont il reçoit Varambon, Varax et Richemont, Cusance, Villersexel, Maïche, La Roche et St-Hippolyte, etc., ⚭ 1o sans postérité Blaise de Laubépin ci-dessus (prénom féminin), puis 2o Claudine de Rye († 1593), dernière fille de Simon de Rye ( ), d'où :

Marie et Françoise étant décédées sans postérité avant leur mère Claudine de Rye, cette dernière hérite et transmet Varambon, Varax, La Roche et St-Hippolyte, Villersexe, etc., à ses neveux de Rye, qui prennent désormais le nom de Rye-La Palu(d) (cf. Neublans > branche de Rye).

Personnalités[modifier | modifier le code]

Laïcs[modifier | modifier le code]

Plusieurs membres de la famille ont été chevaliers de Saint-Georges : Jean-Philibert de La Palud (1470) ; Claude de La Palud (1489) ; Jean de La Palud (1507) ; Jean-Philibert de La Palud (1518) ; Jean de La Palud (1530) ; Jean de La Palud (1538)[17].

Religieux[modifier | modifier le code]

Plusieurs membres de la famille ont été chanoines-comtes de Lyon.

Titres[modifier | modifier le code]

Des membres de la famille ont porté le titre de :

  • Comte de La Roche[2],
  • Marquis de Bouligneux (1684)[2],
  • Vicomte de Salins[2],
  • Seigneur de Varambon/Varembon, de Saint-Julien, Saint-Mauris/Moris/Maurice[2], Villars-Sexel, d'Orbe, d'Echalans, de Tossia, de Cusance, de Châtillon, de Beauregard, de Richemont, de Sainte-Hyppolite, du Plantey, de Vayette, de la Botte, de Châtelneuf-en-Vennes, de Vire-Chastel, de la Poepe, de Montaigny, de Marches, d'Abbenans, de Noidans, de Beaumont-sur-Vigenne, de Montaigny-la-Corbe, de Thury-en-Charolais, de Revene, de Revenotte, de Corchans, de Mortfort, de Ligny-en-Tonnerrois, de Joye, de Touye et de Guéry-en-Champagne, de Jarnosse, de Bernay, de Bernage, de Villereys, de la Poype, de Maches, de Noydans et d'Abbenans.

Possessions[modifier | modifier le code]

Liste non exhaustives des possessions tenues en nom propres ou en fief de la famille de La Palud :

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e et f Guichenon 1650, p. 283. (lire en ligne)
  2. a b c d et e Henri Jougla de Morenas et Raoul de Warren, Grand armorial de France, vol. 5, Société du Grand armorial de France, 1934-1952 (lire en ligne [PDF]), p. 205, no 25.547.
  3. a b c et d Fabienne Abetel-Béguelin, « de La Palud » dans le Dictionnaire historique de la Suisse en ligne, version du .
  4. Guichenon 1650, p. 2284. (lire en ligne)
  5. a b c d e f g h i j k et l Edmond Révérend du Mesnil, Armorial historique de Bresse, Bugey, Dombes, Pays de Gex, Valromey et Franc-Lyonnais, d'après les travaux de Guichenon, d'Hozier, Lyon, impr. de A. Vingtrinier, (lire en ligne), pp. 491-492, « La Palu ».
  6. Paul Chopelin, « « Pères du peuple » ou « aristocrates calotins » ? La fin des chanoines-comtes de Lyon (1789-1791) », dans Philippe Bourdin (dir.), Les noblesses françaises dans l'Europe de la Révolution, Rennes, Presses universitaires de Rennes, , 602 p. (ISBN 978-2-75356-733-7, lire en ligne), p. 311-332.
  7. a b c et d Marie-Claude Guigue, Topographie historique du département de l'Ain, Bourg, Gromier Ainé, , 518 p. (BNF 30556006, lire en ligne), p. 91.
  8. a b c d e et f Henri Beaune, Jules d'Arbaumont, La noblesse aux États de Bourgogne, de 1350 à 1789, Dijon, Lamarche, (lire en ligne), p. 258-259.
  9. de La Chesnaye Des Bois 1776, p. 283. (lire en ligne)
  10. Dom Claude de Vic, Dom Vaissète, Histoire générale de Languedoc, avec des notes et les pièces justificatives, composée sur les auteurs et les titres originaux, continuée jusqu'en 1830 (t.8), Toulouse, J.-B. Paya, propriétaire-éditeur, (lire en ligne), p. 84.
  11. Guido Castelnuovo, « Les étrangers du prince : cour, crédit et seigneurie en Savoie à la fin du Moyen Âge », Revue du Nord, vol. 2-3, nos 345-346,‎ , p. 429 à 452 (lire en ligne).
  12. a b et c Louis Moréri, Le grand dictionnaire historique (t.), Paris, Les libraires associés, (lire en ligne), p. 359-360.
  13. Aperçu succinct sur l'ordre des chevaliers de Saint-George du comté de Bourgogne, Vesoul, Bobilier, (lire en ligne), p. 78.
  14. Aperçu succinct sur l'ordre des chevaliers de Saint-George du comté de Bourgogne, Vesoul, Bobilier, (lire en ligne), p. 111.
  15. Aperçu succinct sur l'ordre des chevaliers de Saint-George du comté de Bourgogne, Vesoul, Bobilier, (lire en ligne), p. 125.
  16. Chevalier de Courcelles, Dictionnaire historique et biographique des généraux Français, depuis le onzième siècle jusqu'en 1823, Tome 8, page 302.
  17. a et b Aperçu succinct sur l'ordre des chevaliers de Saint-George du comté de Bourgogne, Vesoul, Bobilier, (lire en ligne), p. 78.
  18. Éliane Vergnolle, « L'ancienne abbaye Saint-Jean-le-Grand à Autun », Bulletin Monumental, nos 135-2,‎ , p. 85-107 (lire en ligne [PDF]).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Amédée de Foras, continué par François-Clément de Mareschal de Luciane, Armorial et nobiliaire de l'ancien duché de Savoie (vol.4), Grenoble, Allier Frères, 1863-1910, p. 334-340.
  • François-Alexandre Aubert de La Chesnaye Des Bois, Dictionnaire de la noblesse contenant les généalogies… (seconde édition, t.XI), Paris, (lire en ligne), p. 162-168, « Palu (de la) »
  • Samuel Guichenon, Histoire de la Bresse et du Bugey. Troisième partie. Contenant les généalogies des familles nobles de Bresses et de Bugey, Lyon, Jean Antoine Huguetan & Marc Ant. Ravaud, (lire en ligne), p. 283-307, « La Palu, seigneurs de Varembon, Comtes de la Roche, & de Varax, Vicomtes de Salins »
  • Jacques Paviot, « François de La Palud, seigneur de Varambon, un encombrant seigneur du XVe siècle », dans Patrick Gilli et Jacques Paviot (dir.), Hommes, cultures et sociétés à la fin du Moyen Âge. Liber discipulorum en l'honneur de Philippe Contamine, Presses de l'université Paris-Sorbonne, coll. « Cultures et civilisations médiévales », (lire en ligne), chap. 57, p. 257-292
  • Jacques Paviot, « De la mère à la fille. Anne et Philibert de La Palud à travers leur testament », dans Guido Castelnuovo et Sandrine Victor (dir.), L'Histoire à la source : acter, compter, enregistrer (Catalogne, Savoie, Italie, XIIe-XVe siècle. Mélanges offerts à Christian Guilleré, Université Savoie-Mont-Blanc – Laboratoire LLSETI, coll. « Sociétés, Religions, Politiques », , chap. 36, pp. 141-155
  • Gustave de Rivoire de La Bâtie, Armorial de Dauphiné contenant les armoiries figurées de toutes les familles nobles et notables de cette province, accompagnées de notices généalogiques complétant les nobiliaires de Chorier et de Guy Allard, Lyon, Imprimerie Louis Perrin (réimpr. 1969 (Allier - Grenoble)) (1re éd. 1867), 821 p. (lire en ligne), p. 487, « Palu (La) ou La Palud ».

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]