Famille de Husson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Maison de Husson
Armes de la famille.
Armes de la famille : Maison de Husson

Période XIIe siècle - XVIe siècle
Pays ou province d’origine Drapeau du Duché de Normandie Duché de Normandie
Allégeance Drapeau du royaume de France Royaume de France

La famille de Husson est un ancien lignage noble de Normandie.

Origine[modifier | modifier le code]

Elle tire son nom de la ville de Husson située dans la Manche. Son origine remonte au XIIe siècle. L'auteur de cette famille est Guy de Husson[1] qualifié de baronnet et qui vivait au temps de Philippe-Auguste. Il fut présent en 1197, lorsque le comte de Mortain demanda aux seigneurs de son comté de lui prêter serment. Toutefois, en 1028 est cité comme témoin d'un acte concernant l'église de Romagny un Guillaume de Husson[2]. Leurs possessions s'étendaient dans la vicomté de Mortain[2]

L'ascension[modifier | modifier le code]

Cette famille, sur l'origine de laquelle nous savons peu de chose, a connu une ascension qui en quelques décennies l'a fait passer du rang de baronnet à celui d'une des plus grandes familles de France. Vers 1341, Fraslin de Husson épouse la sœur du connétable du Guesclin. Leur fille, Tiphaine, épouse Guy Brumor de Laval-Montmorency[3]. Mais c'est surtout Olivier de Husson[4] qui participa à l'ascension de sa famille. Vers 1350, il épouse Marguerite de Chalon, dame de Saint-Aignan, issue des comtes de Bourgogne[5] et des comtes de Tonnerre, et est chambellan du roi Charles VII. Marguerite de Chalon est la fille de Louis Ier de Chalon, comte de Tonnerre, et de Marie de Parthenay. Grâce à cette alliance les Husson deviennent « comtes de Tonnerre » en 1463. Il le resteront jusqu'en 1540. Le comté de Tonnerre était alors un des plus importants de France qui ne soient pas encore rattachés à la Couronne, ce qui fera dire à Louise de Clermont, "Je préfère être la première comtesse que la dernière duchesse"[6]. Elle était duchesse d'Uzès par son deuxième mariage avec Antoine de Crussols.

La Maison de Husson s’éteint au XVIe siècle dans les familles de Beauvilliers, Clermont en Dauphiné, et Estampes. Les premiers héritent de Saint-Aignan, les seconds de Tonnerre[7].

Titres[modifier | modifier le code]

Armes[modifier | modifier le code]

Blason Blasonnement :
D'azur à six annelets d'or posés 3, 2, 1[8]

Demeures[modifier | modifier le code]

Membres[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Dictionnaire de la noblesse, La Chesnaye-Desbois, Tome VIII, 1774
  2. a et b Histoire du Mont Saint-Michel et de l'ancien diocèse d'Avranches, Jacques Desroches, Tome I, 1838
  3. Le Grand Dictionnaire Historique, ou le mélange curieux de l'histoire sacrée et profane, Louis Moréri, Tome V, 1760
  4. Olivier était fils de Geoffroy, fils de Bertrand, fils de Foulques de Husson, aussi père de Fraslin et grand-père de Tiphaine. Tiphaine était donc la cousine germaine du père d'Olivier de Husson.
  5. Histoire de la Maison Royale de France, et des grands officiers de la Couronne, Anselme de Sainte-Marie, Tome VII, 1733
  6. Histoire et généalogie de la Maison de Clermont-Tonnerre, Georges Martin, 2004
  7. L'art de vérifier les dates des faits historiques, Tome II, 1784
  8. Armorial général, J.B. Rietstap