Famille de Dreux-Brézé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ne doit pas être confondu avec Maison capétienne de Dreux ou Famille de Brézé.

Famille de Dreux-Brézé
Image illustrative de l’article Famille de Dreux-Brézé
Armes

Blasonnement D’azur, au chevron d’or, accompagné en chef de deux roses d’argent et en pointe d’un soleil d'or [1]
Devise Fais ce que dois, advienne que pourra
Branches Montrollet
Brézé
Nancré
Période XVIe siècle - XXIe siècle
Pays ou province d’origine Poitou
Fiefs tenus Brézé (Maine-et-Loire)
Demeures Château de Brézé
Château de Berrie
Château de Cany
Charges Grand maître des cérémonies de France
Fonctions militaires Lieutenant-général des armées du roi

La famille de Dreux-Brézé est une famille subsistante de la noblesse française, originaire du Poitou, et implantée à Paris dès la fin du XVIIe siècle. Elle a été anoblie par la charge de Conseiller-secrétaire du roi en 1594-1614.

Thomas de Dreux acquiert en 1682 la seigneurie de Brézé (Maine-et-Loire), dont il est fait marquis en 1685.

Histoire[modifier | modifier le code]

Simon Dreux, licencié ès-lois, sénéchal du prieuré de Savigny-sous-Faye (Vienne), marié avec Perrine Caquereau, eut pour fils :

  • Pierre Dreux, sieur de Périgné et des Barres, marié vers 1510 avec Marie Colin, auteurs de la branche de Montrollet
  • Méry Dreux, sieur de Faye-la-Vineuse (Indre-et-Loire), sénéchal de Savigny-sous-Faye, marié en 1533 avec Charlotte de La Coussaye, dont deux fils seront les auteurs respectifs des branches de Brézé et de Nancré

Branches[modifier | modifier le code]

Branche ainée de Montrollet[modifier | modifier le code]

Simon Dreux, avocat, enquêteur pour le Roi au Présidial de Poitiers, fils de Pierre Dreux ci-dessus, marié en 1536 avec Marie Clabat, fut père de :

La branche de Montrollet s'éteignit vers le milieu du XVIIIe siècle.

Branche de Brézé[modifier | modifier le code]

Claire-Clémence de Maillé, dame héritière de Brézé (Maine-et-Loire), avait épousé Louis II de Bourbon-Condé, duc d'Enghien (le Grand Condé). Celui-ci échangea en 1682 la seigneurie de Brézé (érigée en marquisat en 1617) avec la châtellenie de La Galissonnière appartenant à Thomas de Dreux.

Thomas de Dreux (1644-1731), seigneur de la Pommeraye, conseiller au Parlement de Paris, fut fait marquis de Brézé en 1685. Marié le 6 aout 1670 avec Marie Marguerite Bodinet (1647-1716), il eut pour fils :


Henri de Dreux-Brézé (1826-1904), 8e marquis de Dreux-Brézé, marié le 30 septembre 1850 avec Marie des Bravards d'Eyssat (1827-1870), dont :

  • Pierre de Dreux-Brézé (1852-1941), marié le 18 novembre 1878 avec Aline de Grammont, dont :
    • Claude de Dreux-Brézé (1885-1968), 10e marquis de Dreux-Brézé, marié en 1919 avec Catherine Françoise Firino-Martell
    • Jean de Dreux-Brézé (1891-1954), marié en 1921 avec Isabelle Couderc de Saint-Chamant, dont :
      • Henri-Evrard de Dreux-Brézé (1924-2012), 11e marquis de Dreux-Brézé, président de l'ANF de 1997 à 2000, marié le 4 décembre 1953 avec Geneviève de Broglie, dont :
        • Jean de Dreux-Brézé (né en 1958), marié en 1982 avec Marie de Montaigne de Poncins

Branche de Nancré[modifier | modifier le code]

La branche de Nancré s'est éteinte en 1883.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Henri Jougla de Morenas, Grand Armorial de France, tome 3

Sources et bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Michel de Dreux-Brézé, Les Dreux-Brézé, 1994
  • Henri Beauchet-Filleau et Charles de Chergé, Dictionnaire des familles du Poitou, tome 3, 1909
  • Hubert Lamant, Armorial général et nobiliaire français, tome 15
  • Henri Jougla de Morenas, Grand Armorial de France, tome 3

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]