Famille d'Acigné

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Famille d'Acigné
Image illustrative de l’article Famille d'Acigné
Armes

Blasonnement D'hermine à la fasce de gueules chargée de trois fleurs de lis[1].
Lignées Famille de Vitré, Famille de Coëtmen, Famille de Coëtquen, Maison de Cossé-Brissac,
Branches Branche de Riez, Branche de Grand-Bois,
Période XIe siècle-XIXe siècle
Pays ou province d’origine Drapeau du duché de Bretagne Duché de Bretagne
Allégeance Duc de Bretagne, Roi de France
Fiefs tenus Acigné, Combourg, Malestroit, Châteaugiron, Coëtmen,
Demeures Château de la Roche-Jagu, Château de Fontenay, Château de Tonquédec,
Charges Maître d'hôtel du Duc de Bretagne, Chambellan du duc de Bretagne, Gentilhomme ordinaire de la chambre du Roi,
Fonctions militaires lieutenant-général du roi en Bretagne, capitaine de cinquante hommes d'armes des Ordonnances du Roi,
Fonctions ecclésiastiques 3 évêques de Nantes
Récompenses civiles Chevaliers de l'ordre du Roi,
Preuves de noblesse
Réformation de la noblesse 1513

La famille d'Acigné est issue selon Augustin du Paz de Riwallon de Vitré, baron de Vitré, qui cède le territoire d'Acigné en 1010 à son troisième fils Renaud.Plus récemment Frédéric Morvan estime que la maison d'Acigné est issue de Gervais seigneur d'Acigné fils d'André Ier de Vitré et de son épouse Agnès de Mortain[2]

Le premier château d'Acigné date de cette époque. Le château était appelé en 1240 la Motte d'Acigné. Il sera détruit en 1324 par Pierre Mauclerc, afin de punir Alain d'Acigné d'avoir pris parti pour Saint Louis contre lui. La seigneurie d'Acigné possédait un droit de haute justice. Châtellenie d'ancienneté, elle est érigée en marquisat en 1609. Elle sera la propriété des barons de Vitré, puis des familles Acigné, Cossé-Brissac, Lambert, seigneurs de la Havardière, Freslon, Talhouët, seigneurs de Bonamour.

Cette famille eut trois branches :

  • la branche aînée qui conserva la terre d'Acigné.
  • la branche cadette dite de Retz.
  • la branche dite de Grand-Bois

Les branches[modifier | modifier le code]

Branche aînée[modifier | modifier le code]

Rg Nom Dates Titres Ainé Autres enfants
1 Riwallon de Vitré
marié à Génergaude (née v.1070)
v.1065 † v.1131 Baron de Vitré et d'Acigné Tristan Renaud, seigneur d'Acigné, Ymoguen de Vitré et Guillaume, religieux à l'Abbaye de Marmoutier
2 Renaud d'Acigné[3] v.1090 † v.1155 Seigneur d'Acigné Payen Ier
3 Payen ou Hervé ou Péan Ier d'Acigné v.1118 † v.1190 Seigneur d'Acigné
4 Geoffroi Ier d'Acigné v.1155 † v.1207 Seigneur d'Acigné
Vidame de Quimper
Pierre Ier d'Acigné
5 Pierre Ier ou Payen ou Péan d'Acigné v.1190 Seigneur d'Acigné Raoul Geffroy II
Hervé
61 Raoul d'Acigné Seigneur d'Acigné
62 Geffroy II d'Acigné[4] Seigneur d'Acigné Jean Ier d'Acigné
63 Hervé d'Acigné
marié à Maience, religieuse à Saint-Georges de Rennes, fille de Jean de Dol, seigneur de Combourg
Payen d'Acigné
72 Jean Ier d'Acigné Seigneur d'Acigné Geffroy III Raoul
Robert
8 Geffroy III d'Acigné Seigneur d'Acigné Alain II Adam
9 Alain II d'Acigné Seigneur d'Acigné Pierre II d'Acigné
10 Pierre II d'Acigné Seigneur d'Acigné Alain III d'Acigné
11 Alain III d'Acigné[5]
marié à Mathilde de Montfort
† 18 octobre 1339 Seigneur d'Acigné Pierre III
12 Pierre III d'Acigné[5] † 21 septembre 1347 Seigneur d'Acigné Jean II Pierre, seigneur de Merargues
13 Jean II d'Acigné
marié à Jeanne[5], dame de La Lande
† 8 novembre 1421 Seigneur d'Acigné Jean
14 Jean d'Acigné
marié à Marie[6] (v.1362 † 10 juillet 1388), fille de Raoul II de Coëtquen (v.1345 † 1390), seigneur de Coëtquen, gouverneur de Redon
† 3 août 1403 Seigneur de La Lande Jean III Pierre IV
151 Jean III d'Acigné[7]
marié le 31 mai 1408 à Jeanne (née v.1390), dame de Fontenay
v.1380 † 1410 Seigneur d'Acigné et de La Lande, Maître d'hôtel du Duc de Bretagne Jean IV Marie, mariée vers 1420 à Pierre de Vendôme, seigneur de Segré.
152 Pierre IV v.1382 Seigneur d'Acigné,
vicomte de Reillanne
baron de Meyrargues et de Grimaud, seigneur de Boisjoli, de Frainet et de Saint-Tropez
16 Jean IV d'Acigné
marié à Catherine de Châteaugiron-Malestroit[7] (v.1395 † 13 novembre 1434)
1409 † 1462 Seigneur d'Acigné et de Fontenay Jean V Pierre, seigneur de Fontenay
Amaury ( † 23 février 1477), évêque de Nantes (1462-1477)
Guillaume, évêque de Nantes après son frère,
1
1
1

Branche de Riez[modifier | modifier le code]

La famille d'Agnel de Bourbon d'Acigné se prétend issue des familles d'Acigné, de Bourbon et d'Enghien depuis le 12 juin 1772, mais cela est contesté par le Dictionnaire des Familles françaises anciennes ou notables à la fin du XIXe siècle[10] et par le simili-nobiliaire français[11]. L’état civil de cette famille a été rectifié par les jugements rendus le 14 février et 21 novembre 1901.

Rg Nom Dates Titres Héritier Autres enfants
1 Pierre IV d'Acigné
marié à Hélène, fille de Louis d'Enghien, comte de Brienne
v.1382 à ? Vicomte de Reillanne
Baron de Meyrargues et de Grimaud
Seigneur de Boisjoli, de Frainet et de Saint-Tropez
Antoine Ier Une fille, mariée à Etienne d'Agout.
Urbane, mariée à Emmanuel de Vintimille.
2 Antoine Ier d'Acigné
marié à Marguerite de Vintimille
Seigneur de Salernes, de Sillans et de Riez Honoré Antoine II
Jean
Louis
Marguerite
3 Honoré d'Acigné
marié à Diane d'Adhemar
Seigneur de Salernes, de Sillans et de Riez Gaspard Ier Antoine III
Jean II
4 Gaspard Ier d'Acigné
marié à Honorée († 1525), fille de François de Castellane
† 1518 Seigneur de Salernes, de Sillans et de Riez Antoine IV Honoré II
Honorée
5 Antoine IV d'Acigné
marié à Honorée († 1549) , fille de Jean de Denandolx
† 1545 Seigneur d'Acigné, de Salernes, de Sillans et de Riez Antoine V
6 Antoine V
marié à Antoinette, fille de Louis de Sabran
† 1562 Seigneur de Salernes, de Sillans et de Riez Augustin
7 Augustin d'Acigné
marié à Diane, fille de Balthazar de Castellane
† 1635 Seigneur de Salernes, de Sillans et de Riez Gaspard II Gaspard III
Antoine VI
François
81 Gaspard II d'Acigné
marié à Marguerite de Froissard
Seigneur de La Javie et de Riez Guillaume
82 Gaspard III
marié à Anne Barnette
Jean III
Guillaume II,
9 Guillaume d'Acigné
marié à Honorée, fille de Joseph Guigonis
† 1707 Seigneur de La Javie et de Riez Jean IV Pierre
Antoine VII
Jean V.
10 Jean IV
marié à Anne Renoux
Seigneur de La Javie et de Riez Joseph d'Acigné Jean V
Catherine
Madeleine
11 Joseph d'Acigné
marié à Françoise Pisan
Seigneur de La Javie et de Riez

Branche de Grand-Bois[modifier | modifier le code]

Titres[modifier | modifier le code]

Seigneurs
Au service du duc de Bretagne
Au service du roi de France
Ordre de chevalerie
En religion

Blason[modifier | modifier le code]

Image Armes de la famille d'Acigné.
Blason ville fr Acigné (Ille-et-Vilaine).svg Famille d'Acigné

Sceau de Jean Ier d'Acigné en 1397[13] :

D'hermine à la fasce de gueules chargée de trois fleurs de lis., Supports : deux hommes sauvages nus.

Blason ville fr Saint-Etienne-de-Montluc (Loire-Atlantique).svg On trouve également :

D’hermine à la fasce alésée de gueules chargée de trois fleurs de lys d’or.'

Villes[modifier | modifier le code]

Les armes de la famille d'Acigné ont également été reprises par les villes de :

Figure Nom de la ville et blasonnement
Blason ville fr Acigné (Ille-et-Vilaine).svg Acigné

D'hermine à la fasce de gueules chargée de trois fleurs de lis.

Blason ville fr La Chapelle-Heulin (Loire-Atlantique).svg La Chapelle-Heulin

D'hermine à la fasce alésée de gueules chargée d'une fleur de lys d'or.

Blason ville fr Saint-Etienne-de-Montluc (Loire-Atlantique).svg Saint-Étienne-de-Montluc

D’hermine à la fasce alésée de gueules chargée de trois fleurs de lys d’or.

Devise[modifier | modifier le code]

Membres illustres de la famille[modifier | modifier le code]

Châteaux, seigneuries, terres[modifier | modifier le code]

Châteaux[modifier | modifier le code]

Terres[modifier | modifier le code]

Les membres de la famille d'Acigné furent teneurs des fiefs suivants :

Comtes de
Vicomtes de
Barons de
Seigneurs de

Sources et bibliographie[modifier | modifier le code]

  • René Couffon, Le château de la Roche-Jagu, MSECN, 1968, t. XCVI, p. 35-53,
  • Jérôme Floury & Eric Lorant, Catalogue généalogique de la Noblesse bretonne, d'après la réformation de la noblesse 1668-1672 et les arrêts de l'Intendance du Conseil et du Parlement, 2000, III t.,
  • Vulson de La Colombiere, 1644
  • Comtesse du Laz, La baronnie du Faouët, 1892, 57 p.
  • Valentine de Penfentenyo, Une très ancienne famille de Bretagne, les Penfentenyo, 1990, 179 p.
  • Malcolm Walsby, The Counts of Labal : Culture, Patronage and Religion in Fifteenth-and Sixteenth-Century France, 2007, 220 p.,
  • Barthélemy Pocquet du Haut-Jusse, Malestroit en Italie et l'Autonomie fiscale du Clergé breton, MSHAB, 1926, t. VII, première partie, p. 61-90
  • Anatole de Barthélemy, Généalogie historique des sires de Coëtmen, vicomte de Tonquedec en Bretagne, Revue Historique, Nobiliaire et Biographique, 1865, t. III, p. 303-309, 362-370,

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Le Rôle d'armes du second traité de Guérande (1381), par Michel Pastoureau, Bulletin de la Société Archéologique du Finistère, 1976 - n°13 http://www.francegenweb.org/~heraldique/base/details.php?image_id=5467&mode=search
  2. Frédéric Morvan Les Chevaliers bretons. Entre Plantagenets et Capétiens du milieu XIIe siècle au milieu du XIIIe siècle éditions Coop Breizh, Spézet 2014 (ISBN 9782843466700) « Généalogie des Vitré » p. 290
  3. Il fit une donation à l'Abbaye de Marmoutier, à l'occasion de l'entrée de Guillaume son frère dans ce monastère.
  4. Seigneur d'Acigné en lieu et place de son aîné Raoul, eu égard à la disgrâce de celui-ci consécutive à ses méfaits auprès des religieux de Saint-Georges de Rennes. (Aurejac)
  5. a b et c inhumé au couvent des Cordeliers de Rennes
  6. inhumée au couvent des Franciscains de Rennes
  7. a et b inhumé au couvent de Saint-François de Rennes
  8. Les Noms qui ont fait l'histoire de Bretagne, 1997. Au moins, cinq rues portent son nom en Bretagne.
  9. "Les Brissac", famille de Cossé, du Duc de Brissac Edition Fasquelle Editeurs (1952) pages 133 & 155
  10. Chaix d'Est-Ange (Gustave Louis), Dictionnaire des Familles françaises anciennes ou notables à la fin du XIXe siècle, Editions héraldiques puis Société du Grand armorial de France, Paris, 1903 à 1927
  11. Pierre-Marie Dioudonnat, le simili-nobiliaire Français, Sedopols, Paris, 2002.
  12. Maintenu noble avec son père en 1669
  13. d'après Dom Morice.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]