Famille Winkler

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Winkler
Kőszeghy Von Winkelstein
Armoiries de la famille.
Armoiries de la famille : Winkler
Kőszeghy Von Winkelstein

Branches Famille Kőszeghy Von Winkelstein
Période Depuis le début du XVIIe siècle
Pays ou province d’origine Drapeau du Royaume de Hongrie Royaume de Hongrie, région de Sáros
Allégeance Flag of Hungary (15th century, rectangular).svg au roi de Hongrie puis au roi d'Autriche
Fiefs tenus Plusieurs dans les régions de Szepes et Sáros.
Charges Juge puis comte des Treize villes de Szepes (András Winkler)
Procureur général de Sáros (Sándor Winkler)
Fonctions ecclésiastiques Curé de Horvátgurab (Boldizsár Winkler)
Abbé de Szentjobb (Mátyás-József Winkler)
Chanoine (András Winkler)

Winkler (aussi Winckler, Winckhler, Vinkler) puis Kőszeghy (aussi Kőszeghy Von Winkelstein, Kőszeghy Winkelsteini) est le patronyme d'une famille noble hongroise.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'histoire nobiliaire de cette famille remonte à Mátyás Winkler qui fut anobli par le roi hongrois Matthias Ier de Habsbourg au début du XVIIe siècle. Ce privilège de noblesse fut confirmé quelques décennies plus tard, le 20 mars 1669, par le roi Léopold Ier de Habsbourg pour les descendants de Mátyás Winkler, tous issus de la même fratrie : János-Ábrahám et sa femme Mária Toporczin, Herman, Ábrahám, András, Mátyás, Vilmos et Jakab Winkler[1].

La lettre de noblesse ainsi que leur blason furent promulgués le 6 avril 1669 lors de l'assemblée publique tenue en la ville libre royale de Lőcse (aujourd'hui Levoča en Slovaquie) du comitat de Szepes.

Rapidement, la famille prend une importance croissante dans les comitats de Szepes et Sáros. András, l'un des frères qui était boucher à la confirmation de l'anoblissement en 1669 devint en 1688 conseiller de la ville de Szepes-Szombathely (en allemand Georgenberg, aujourd'hui Spišská Sobota) puis juge en 1692 et enfin comte des Treize villes de Szepes (alors sous autorité polonaise[2]) jusqu'à sa mort en 1711.

Benjamin Winkler (1835-1915)
Benjamin Winkler (1835-1915)

La descendance d'András fournira différents acteurs importants dans la région au fur et à mesure des siècles : procureur général de Sáros (Sándor Winkler), ou encore curé de Horvátgurab du comitat de Pozsony (Boldizsár Winkler), abbé de Szentjobb (Mátyás-József Winkler) ou chanoine (András Winkler). D'autres descendants occupèrent des fonctions militaires ou encore des fonctions ministérielles (secrétaire d'État du ministère de l'Intérieur par Sandór Köszeghy sous l'un des gouvernements de Antonín Švehla).

D'autres occupèrent des postes importants dans le monde civil comme Benjamin Winkler (1835-1915) qui fut un professeur à l'Académie de Banská Bystrica[3].

Le 1er juillet 1901, József Winkler avec la permission de l'empereur d'Autriche François-Joseph Ier d'Autriche changea le nom de sa famille pour Kőszeghy avec le prédicat Von Winkelstein[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (hu) Iván Nagy et István Friebeisz, Magyarország családai: Czimerekkel és nemzékrendi táblákkal, Zväzky 11–12,  : [lire en ligne].
  2. Ce « Territoire des treize villes de Szepes » avait été remis en gage à la Pologne : voir Wikipédia en anglais.
  3. (sk) Mairie de Raslavice, « Raslavický občasník », Journal communal,‎ (lire en ligne)
  4. Kőszeg(h)i/y « de Kőszeg » est en effet formé en hongrois de szeg « angle » correspondant à l'allemand Winkel et de « pierre » correspondant à Stein.