Famille Tron

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Famille Tron
Armes de la famille.
Armes de la famille : Famille Tron

Blasonnement bandé de gueules et d'or de six pièces au chef d'or chargé de trois fleurs de lys

Les Tron (ou Truno) est une famille patricienne de Venise, dont l'origine n'est pas sûre : selon les sources, elle viendrait soit de Mantoue, soit d'Ancône, soit de l'île de Mazzorbo.

Le pont Tron sur le Rio Orseolo


Ils auraient fait édifier l'église de San Stae en 966 et avant 1088 l'église disparue de Saint Boldo.

Les Tron sont connus à partir du milieu du XIIe siècle avec un Marco Truno, qui resta au Maggior Consiglio à sa clôture en 1297.

Les armes des Tron sont bandé d'or et de gueules de six pièces avec un chef d'or chargé de trois fleurs de lys d'azur.

Membres illustres[modifier | modifier le code]

Descendance française[modifier | modifier le code]

La branche familiale Tron de Bouchony descend de la famille vénitienne Tron. Elle s'est fixée au Comtat Venaissin au XVIIe siècle.

Émigré au Comtat Venaissin, Laurent Tron (1648-1718), épouse Charlotte de Bouchony. Son petit-fils, Honoré Joseph François Tron de Bouchony (1725-1780), hérite en 1740 de son grand-oncle Honoré de Bouchony, chanoine de la collégiale Saint-Agricol d'Avignon, le nom et les armes de Bouchony qui seront écartelées avec les armes de la famille Tron. Il est anobli par bref du Pape Pie VI, souverain du Comtat Venaissin le 27 mars 1776, portant maintenue de noblesse héréditaire (enregistrement du 20 août 1776. AD. Vaucluse i;i;206 - AR de l'ANF 3129. 1967). De son mariage avec Marie-Thérèse de Colomb de Grandbois, (1726-1759), Honoré est l'auteur d'une nombreuse postérité aujourd'hui connue sous le patronyme de Tron de Bouchony de Montalet [1].

Armoiries Tron de Bouchony[modifier | modifier le code]

Écartelé : aux 1 et 4, bandé de gueules et d'or de 6 pièces, au chef d'or chargé de 3 fleurs de lis au pied nourri de gueules; aux 2 et 3, d'argent à un chêne arraché de sinople, au chef d'azur chargé de 3 étoiles d'argent (Armorial de l'ANF, p. 572).

Palais de Venise[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Régis Valette, Catalogue de la noblesse française, Robert Laffont, 2007,p. 185

Sur les autres projets Wikimedia :