Famille Testu de Balincourt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Testu de Balincourt
Armes de la famille.
Armes de la famille : Testu de Balincourt

Blasonnement D’or, à trois léopards (ou lions léopardés) de sable, lampassés & armés de gueules & passant l’un au-dessus de l’autre, celui du milieu contourné (ou le second, contrepassant)
Devise Vis Leonis
Branches de Balincourt
de Belval
de Pierrebasse
de Menouville
Pays ou province d’origine Île-de-France
Demeures Château de Balincourt
Fonctions militaires Maréchal de France, lieutenant-général des armées, maréchal de camp, officiers
Récompenses civiles Ordre de Saint-Michel
Récompenses militaires Ordre du Saint-Esprit
Ordre de Saint-Louis
Preuves de noblesse
Admis aux honneurs de la Cour 1769

La famille Testu de Balincourt olim Testu est une famille de la noblesse française, originaire du Vexin.

Histoire[modifier | modifier le code]

Originaire de l'Île-de-France dans le Vexin, la famille Testu est anoblie par la charge de secrétaire du roi en 1556, sous le règne du roi Henri II[1].

Elle est maintenue dans sa noblesse en 1668[2].

Claude Guillaume Testu de Balincourt, maréchal de France, obtient le titre de marquis par lettres patentes de 1719 sous la Régence[1], et il est admis aux honneurs de la cour en 1769[1].

Le château de Balincourt a été construit dans la seconde moitié du XVIIIe siècle, sans doute vers 1780[3], par Denis-Claude Liégeon, architecte des Menus-Plaisirs, pour Charles-Louis Testu de Balincourt (1729-1794), maréchal de camp.

La famille Testu de Balincourt est inscrite à l'ANF depuis 1974[4].

Personnalités[modifier | modifier le code]

Armes, devise, titre[modifier | modifier le code]

  • Armes : D’or, à trois léopards (ou lions léopardés) de sable, lampassés & armés de gueules & passant l’un au-dessus de l’autre, celui du milieu contourné (ou le second, contrepassant)
  • Devise : « Vis Leonis »
  • Titre : marquis (1719)

Principales alliances[modifier | modifier le code]

Les principales alliances de la famille Testu de Balincourt sont : Cœuret de Nesle, de Rochefort d'Ailly, de Rancher de La Ferrière, d'Ailly, de Clérembault, de Broc, Le Maistre, de Rochechouart, du Breil de Pontbriand, de Guillebon, Boutin de La Coulommière, de Villebois, de Messey, de Saint-Offange, Alleman de Montmartin, des Barres, de Polignac, de Morell d'Aubigny, du Pont de Compiègne, de Lantivy-Gillot de Kervéno, Héricart de Thury, de Roton, Bartholoni, de Perthuis de Laillevault, de Martimprey, de Vassal-Montviel, von Pereira-Arnstein, de Haldat du Lys, de Montaigne de Poncins, Roulhac de Rochebrune, de Griffolet d'Aurimont, de Boniface-Fombeton, de La Croix de Castries, Fournier de Carles de Pradines, de Champeaux, ...

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Régis Valette, Catalogue de la noblesse française. Robert Laffont, Paris, 2007 p.182.
  2. Dominique de La Barre de Raillicourt, Grand Armorial de France, Tome 6, page 284
  3. Source : Jean-Marie Pérouse de Montclos (dir.), Le Guide du patrimoine. Ile-de-France, Paris, Hachette, , 768 p. (ISBN 2-01-016811-9), p. 119
  4. Annuaire de l'ANF, éd. Albédia, Aurillac, 2017, p.67

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • François-Alexandre de La Chenaye-Aubert, Dictionnaire généalogique, héraldique, chronologique et historique, contenant l'origine et l'état actuel des premières maisons de France, des maisons souveraines et principales de l'Europe, 1757
  • Régis Valette, Catalogue de la noblesse française subsistante
  • Henri Jougla de Morenas, Grand armorial de France, tome 6 [lire en ligne]
  • Bottin mondain
  • Répertoire des familles de l'ANF

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]