Famille Morel (de Foucaucourt et de Boncourt)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Famille Morel de Foucaucourt, Morel de Boncourt
Image illustrative de l’article Famille Morel (de Foucaucourt et de Boncourt)
Armoiries

Blasonnement d'azur à la fleur de lys d'or en abîme accompagnée de trois glands versés du même.
Branches de Foucaucourt
de Boncourt
Pays ou province d’origine Picardie
Demeures Château de La Celle Saint-Cloud
Château de Magnanville

La famille Morel (de Foucaucourt et de Boncourt) est une famille de la noblesse française, originaire de Picardie.

Histoire[modifier | modifier le code]

Origine[modifier | modifier le code]

La famille Morel de Foucaucourt, Morel de Boncourt, originaire de Picardie, est une famille de noblesse d'extraction[1], maintenue noble en 1704 sur preuves de 1521[2]. Cette famille détenait les fiefs de Foucaucourt-en-Santerre, Crémery, Le Rival, et Boncourt (Aisne).

Une branche s'installe dans le Cambrésis au XVIIIe siècle.

Andevannes, seigneurie en Champagne, est reconnue baronnie par arrêt de la cour du Parlement de Paris le 10 juillet 1784, en faveur de Jean-Claude Morel de Crémery de Foucaucourt, baron d'Andevannes[3].

Charles-Gilbert Morel de Vindé est créé vicomte en 1820 par le roi Louis XVIII et autorisé à « transmettre ses rangs, titres et dignités » à son petit-fils, Charles Louis Terray (fils de Hippolyte Terray de Rozières).

Personnalités[modifier | modifier le code]

Alliances[modifier | modifier le code]

La famille Morel est entre alliées aux familles : Le Fèvre de Caumartin, de Mons, Le Caron de Troussures, Pingré de Fricamps, Le Boucher d'Ailly, Hébert de Beauvoir, de Monet de Lamarck, de Sèze, Terray, Boudoux d'Hautefeuille, Paignon-Dijonval, Choppin d'Arnouville, Leroy de Barde, de Lorgeril, Jacobé de Naurois, Fouache d'Halloy, de Monteynard, Tardy de Montravel, Goüin, d'Arenberg, d'Irumberry de Salaberry, de Hauteclocque, Pourroy de L'Aubérivière de Quinsonas, Jordis von Lohausen, von Stotzingen (de)...

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. E de Séréville, F de Saint-Simon, Dictionnaire de la noblesse française, 1975, page 512.
  2. Henri Jougla de Morenas, Grand Armorial de France, tome 5, page 113
  3. Comte de Waroquier, « Tableau généalogique et historique de la noblesse présenté au roi », 1786.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]