Famille Lepic

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lepic.

Lepic
Image illustrative de l’article Famille Lepic
Armoiries de la branche des barons Lepic

Période XIXe siècle au XXIe siècle
Demeures Château du Faÿ, Château de Louÿe, « château Lepic »
Charges Député, conseiller général, maire
Fonctions militaires Généraux et officiers
Récompenses militaires Ordre de la Légion d'honneur
Ordre de Saint-Louis
Armoiries des comtes Lepic

La famille Lepic est une famille subsistante de la noblesse française titrée sous le Premier Empire.

Elle s'est illustrée dans le métier des armes sous la dynastie des Bonaparte.

Histoire[modifier | modifier le code]

La branche aînée de la famille Lepic a obtenu au cours du Ier Empire un titre de baron en 1809 à la suite d’un acte de bravoure lors de la Bataille d'Eylau puis de comte à la Restauration en 1815.

La branche cadette, seule subsistante de nos jours, a obtenu un titre de Chevalier d'Empire en 1808 ainsi qu'un titre de baron d'Empire héréditaire en 1814, confirmé en 1863 par l'Empereur Napoléon III.

Elle a été admise au sein de l'association d'entraide de la noblesse française en 1943.

Personnalités[modifier | modifier le code]

Branche aînée

Branche cadette (seule subsistante au XXIe siècle)

  • Joachim Hippolyte Lepic (1768-1835), son frère (Louis et Joachim étaient fils de Joseph Lepic et Catherine Fage), chevalier en 1808, baron en 1814, maréchal de camp, officier de la Légion d'honneur, chevalier de l'ordre de la couronne de Fer, chevalier de l'ordre royal et militaire de Saint-Louis.
    • Charles Philippe Adolphe Lepic (1822-1890), 2e baron Lepic, sous-préfet de l'arrondissement de Dieppe en 1850, préfet sous le Second Empire, trésorier payeur général de la Vienne, censeur de la Banque de France, promu en 1862 officier de la Légion d'honneur [1].
      • Joachim Charles (1866-1908), 3e baron Lepic, dit comte Lepic (titre relevé proprio motu, en accord avec la branche issue de Louis Lepic), collaborateur du prince Victor Napoléon, marié à Charlotte Andrée Whitcomb (1882-1966). Résidence à Paris : no 5 avenue Van-Dyck, Hôtel Menier
      • Charles Lepic[2], comte[réf. nécessaire], officier de cavalerie puis lieutenant-colonel d'infanterie, commandeur de la Légion d'honneur, cinq citations.
    • Marie-Céline-Elise Lepic (1824-1847), x 1845 Alfred Junot, fils cadet d'Andoche Junot, duc d'Abrantès (1810-1859) : parents de Jeanne-Joséphine-Marguerite Junot d'Abrantès (1847-1934 ; x Maurice Le Ray : d'où la suite des ducs d'Abrantès)
    • Marie-Louise-Léonie Lepic (1829-1868), x 1853 son beau-frère Alfred Junot duc d'Abrantès : postérité.

Hommages[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]