Famille Le Tellier de Louvois

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Famille Le Tellier
Image illustrative de l’article Famille Le Tellier de Louvois
Armes

Blasonnement D'azur, à trois lézards d'argent posés en pal, au chef cousu de gueules à trois étoiles d'or
Devise Melius frangi quam flecti
Branches Chaville-Louvois
Morsan
Période XVIe siècle-XIXe siècle
Pays ou province d’origine Paris
Charges Ministre d'État
Secrétaire d'État à la Guerre
Chancelier de France
Membre de l'Académie française
Membre de l'Académie des sciences
Fonctions militaires Maréchal de France
Lieutenant général des armées du Roi
Fonctions ecclésiastiques Archevêque de Reims
Récompenses civiles Pair de France
Récompenses militaires Officier de l'ordre du Saint-Esprit
Chevalier de l'ordre de Saint-Michel
Preuves de noblesse
Admis aux honneurs de la Cour 1768, 1782

La famille Le Tellier est une famille noble française, anoblie en 1574, originaire de Paris. Elle s'est illustrée sous l'Ancien Régime dans les domaines politique, ecclésiastique et militaire. Elle s'est éteinte en 1844.

Histoire[modifier | modifier le code]

La famille Le Tellier est originaire de Paris[1]. Elle a formé deux branches, la branche cadette de Morsan[a], issue de l'oncle du chancelier Le Tellier, et la branche ainée des Chaville-Louvois, issue de Michel III Le Tellier, père du chancelier[2],[3], elle-même divisée en plusieurs rameaux.

Le premier auteur connu de cette famille, Pierre Le Tellier, fils d'un paysan de Chaville, était au début du XVIe siècle marchand bourgeois de Paris et tenancier de l'hôtellerie du Dauphin, rue Saint-Denis ou Saint-Martin, dans la paroisse Saint-Eustache de Paris (1er arrondissement), cette paroisse étant le berceau de cette famille[b]. Michel II Le Tellier, petit-fils de Pierre Le Tellier, a été anobli en 1574. Il est le père de Michel III Le Tellier, auteur de la branche de Chaville et de Louvois, et de Charles Le Tellier, auteur de la branche de Morsan.

L’ascension de la famille est due à Michel IV Le Tellier qui fut présenté par le cardinal Mazarin au roi Louis XIII, qui le nomma secrétaire d’État à la Guerre en 1643[2]. Dès lors, les Le Tellier, qui, déjà, exerçaient des fonctions juridiques, telles que maitre en la Chambre des comptes de Paris et conseiller en la Cour des aides de Paris, se trouvèrent nommés aux plus hauts postes administratifs du Royaume. Cette ascension permit aux Le Tellier de contracter les plus belles alliances : Madeleine Le Tellier fut mariée au duc d'Aumont en 1660 ; Madeleine-Charlotte Le Tellier de Louvois s'unit en 1679 à François VIII de La Rochefoucauld ; Louis-François Le Tellier, marquis de Barbezieux, épousa en 1691 Louise-Catherine de Crussol ; Marguerite Le Tellier de Louvois devint, en 1694, l'épouse de Louis Nicolas de Neufville de Villeroy ; Anne-Catherine Le Tellier épousa en 1713 Charles Paul Sigismond de Montmorency-Luxembourg ; Marie-Madeleine Le Tellier fut mariée en 1717 à François d'Harcourt, etc.

La famille de Souvré s'est éteinte dans celle des Le Tellier par le mariage de François Michel Le Tellier de Louvois et d'Anne de Souvré en 1662. Anne de Souvré descendait de Gilles de Courtenvaux de Souvré. C'est de cette famille que viennent les titres de marquis de Courtanvaux et de Souvré.

En 1737, Marie-Anne d'Estrées et sa sœur Elisabeth-Rosalie d'Estrées, filles et héritières de Victor Marie d'Estrées, consentirent à ce que le fils de Marie-Anne, Louis-César Le Tellier de Louvois, prenne le nom et les armes d'Estrées, si bien qu'il fut, dès lors, connu sous le nom de maréchal d'Estrées[4].

Les Le Tellier de Louvois se sont éteints le 3 avril 1844, avec le décès d'Auguste Michel Félicité Le Tellier, marquis-pair de Louvois, qui avait épousé, le 8 aout 1804, Athénaïs Grimaldi, princesse de Monaco[3].

On compte parmi les descendants de la famille Le Tellier de Louvois l'impératrice Élisabeth d'Autriche (Sissi), la reine Élisabeth de Belgique, les rois Léopold III, Baudouin, Albert II et Philippe de Belgique, la reine Marie-José d'Italie, le grand-duc Henri de Luxembourg, les princes de Monaco, le duc de Richelieu, Anne-Aymone Giscard d'Estaing, les ducs de La Rochefoucauld, les princes de Croÿ, le prince de Hohenlohe-Langenburg, des princes de Mérode et des membres des familles de Bourbon-Deux-Siciles, de Bourbon-Parme, d'Orléans-Bragance, de Bavière, de Habsbourg-Hongrie, de Habsbourg-Toscane, de Savoie, de Liechtenstein, etc.

Quant aux Le Tellier de Morsan, ils se sont éteints peu après 1775, avec le décès de Michel Le Tellier de Morsan[c],[5].

Personnalités[modifier | modifier le code]

Généalogie[modifier | modifier le code]

  • Michel II Le Tellier (1544-1608), seigneur de Chaville, épouse Perrette Locquet (Michel II est le fils de Michel I Le Tellier, notaire au Châtelet de Paris et époux de Catherine Ganeron, Michel I étant le fils du marchand-bourgeois de Paris Pierre ou Mathieu Le Tellier)
    • Michel III Le Tellier (1575-1617), seigneur de Chaville et de Villacoublay, épouse Claude Chauvelin
      • Michel IV Le Tellier (1603-1685), secrétaire d’État de la Guerre, puis chancelier de France, épouse Élisabeth Turpin
        • François-Michel Le Tellier (1641-1691), marquis de Louvois, secrétaire d’État de la Guerre, épouse Anne de Souvré
          • Michel-François Le Tellier (1663-1721), marquis de Courtanvaux, épouse Marie-Anne-Catherine d’Estrées
            • François-Macé Le Tellier (1693-1719), marquis de Louvois, épouse Anne-Louise de Noailles
            • Louis-Charles-César Le Tellier (1695-1771), maréchal-duc d’Estrées, épouse Anne-Catherine de Champagne-La-Suze, puis Adélaïde-Félicité Brûlart de Sillery
          • Madeleine-Charlotte Le Tellier (1665-1735), épouse François VIII, duc de La Rochefoucauld
          • Louis-Nicolas Le Tellier (1667-1725), marquis de Souvré, épouse Catherine-Charlotte de Pas de Feuquières
            • François-Louis Le Tellier (1704-1767), marquis de Louvois, épouse Françoise-Gabrielle de Brancas-Céreste, puis Jeanne-Françoise Dauvet des Marets, puis Félicité de Sailly
              • Françoise-Aglaé-Sylvie Le Tellier (1727-1778), fille de Jeanne-Françoise Dauvet des Marets, épouse Alexandre-Louis, marquis de Saint-Chamans
              • Gabrielle-Flore Le Tellier (1728-1760), fille de Jeanne-Françoise Dauvet des Marets, épouse Louis-Hector, marquis de Sailly
              • Amable-Émilie-Gabrielle Le Tellier (1732-1759), fille de Jeanne-Françoise Dauvet des Marets, épouse Jean-Baptiste-Calixte, comte de Montmorin-Saint-Hérem
              • Louis-Sophie Le Tellier (1740-1785), fils de Félicité de Sailly, marquis de Louvois, épouse Claudine-Louise Gagnat de Logny, puis Hermonia-Cornélia de Wriezen, baronne d'Hussel, puis Marie-Jeanne-Victoire de Bombelles, veuve de Constantin, landgrave de Hesse-Rheinfels-Rotenburg
            • Charlotte-Félicité Le Tellier (1708-1783), épouse Louis-Philogène Brûlart, marquis de Puysieulx et de Sillery, secrétaire d'État des Affaires étrangères
          • Louis-François-Marie Le Tellier (1668-1701), marquis de Barbezieux, secrétaire-d’État de la Guerre, épouse Catherine-Louise-Marie de Crussol, puis Marie-Thérèse-Delphine-Eustochie d’Alègre
          • Camille Le Tellier (1675-1718), abbé de Louvois, membre de l’Académie française
          • Marguerite Le Tellier (1678-1711), épouse Louis-Nicolas de Neufville-Villeroy, duc de Villeroy
        • Charles-Maurice Le Tellier (1642-1710), archevêque-duc de Reims
        • Madeleine-Fare Le Tellier (1646-1668), épouse Louis-Marie-Victor d’Aumont, duc d’Aumont (ancêtres d'Honoré V, prince de Monaco et de tous les princes de Monaco qui lui ont succédé)
      • Claudine Le Tellier (1604-1644), épouse Jean-Baptiste Colbert de Saint-Pouange et Villacerf, cousin germain du père du Grand Colbert
      • Louise Le Tellier (1611-1664), prieure de Ville-l'Évêque à Paris
      • Madeleine Le Tellier (1613-1649), épouse Gabriel de Cassagnet et Tilladet (parents de Michel Cassagnet de Tilladet, évêque de Mâcon et de Clermont)
    • Charles Le Tellier (1580-1635), seigneur de Morsan, épouse Catherine Vaillant de Guélis
      • Charles Le Tellier (d 1662), seigneur de Morsan
      • Antoine-René Le Tellier (1609-1681), seigneur de Morsan, épouse Françoise Briçonnet de Glatigny
        • Madeleine Le Tellier (1634-1730), épouse Germain-Christophe de Thuméry
        • Charles Le Tellier (1654-1702), épouse Falvie Pécoil de La Ville-Dieu
          • Michel Le Tellier (d après 1775), seigneur de Morsan, maître des requêtes
          • Claude-François Le Tellier (1685-1757), chevalier de Saint-Louis, épouse Jeanne-Louise Hocquart, puis Antoinette-Marie-Angélique Morel de Vindé
            • Armande-Catherine-Claudine Le Tellier (1756-1819), fille d’Antoinette-Marie-Angélique Morel de Vindé, épouse Claude-Jean-Michel Berbier du Metz, comte de Rosnay
            • Angélique-Claudine-Marie Le Tellier (d 1808), fille d’Antoinette-Marie-Angélique Morel de Vindé, épouse Auguste Nicolas de Saint-Genis, seigneur de Luxémont
        • Adrien-Claude Le Tellier (1636-1721), chevalier de l’ordre de Malte
        • François-René Le Tellier (1659-1686), épouse Marie-Anne Chevalier de Courtavant
          • Jean-Charles Le Tellier, seigneur d’Oiseu
      • Jacques Le Tellier (d 1656), maître en la Chambre des comptes
      • Nicolas Le Tellier (d après 1644), bourgeois de Paris, épouse Claudine François
        • Pierre Le Tellier (c. 1637-1695), bourgeois de Paris, commissionnaire-voiturier à la halle aux Draps, épouse Marie Chevalier
          • Pierre-François Le Tellier (1663-1741), épouse, à Paris, Claudine Davelin, puis, à Québec, Marie-Anne Leroux, auteur de la branche canadienne de la famille qui existerait encore
      • Marie Le Tellier (b 1616)
      • Catherine Le Tellier (d 1670), épouse Étienne de Creil du Moutiers

Armorial[modifier | modifier le code]

Blason Blasonnement :
D'azur, à trois lézards d'argent posés en pal, au chef cousu de gueules à trois étoiles d'or
Blason Blasonnement :
Le Tellier de Louvois et de Souvré : Écartelé aux 1 et 4 D'azur, à trois lézards d'argent posés en pal, au chef cousu de gueules à trois étoiles d'or qui est Le Tellier, aux 2 et 3 d'azur à cinq cotices d'or qui est de Souvré.
Blason Blasonnement :
Louis Charles César Le Tellier d'Estrées : Écartelé: aux 1 et 4, d'azur, à trois lézards d'argent, posés en pals, rangés en fasce, au chef de gueules, ch. de trois étoiles d'or (Le Tellier) ; au 2 contre-écartelé : aux a et d, d'argent fretté de sable, au chef d'or chargé de trois merlettes du second (Estrées) ; aux b et c, d'argent, au lion armé lampassé et couronné de gueules (La Cauchie) ; au 3, d'azur, à cinq cotices d'or (Souvré).
Blason Blasonnement :
Adolphe de La Salle (adopté par le dernier marquis de Louvois) : Écartelé : aux 1 et 4, d'azur, à trois lézards d'argent, posés en pals, rangés en fasce, au chef de gueules, chargé de trois étoiles d'or (Le Tellier) ; aux 2 et 3, d'azur, à cinq cotices d'or (Souvré) ; sur-le-tout écartelé, 1 et 4 d'azur à une tour d'or ouverte et ajourée du champ (La Salle) ; 2 et 3 d'argent à un cerf rampant d'azur (Stretler de Gestad).

Terres[modifier | modifier le code]

Seigneur de Baugy, de Beaulieu, de Bourgueil, de Chaville, de Chigny-les-Roses, de Choisy-le-Roi, de Cœuvres, de L'Étang, de Germaine, de La Grange-Dame-Rose, d'Iscour, de Laignes, de La Neuville-en-Chaillois, de Ludes, de Maraye, de Maulnes, de Meudon, de Montfort, de Morsan, de Mutry, de Neuvy-Deux-Clochers, de Neuvy-en-Dunois, de Nicey, d'Oiseu, de Pécy, de Préveranges, de Rébénacq, de Rigny, de Sarbruches, de Soisac, de Tauxières, de La Tour de Vesvres, d'Ursine, de Vaudemange, de Vauluisant, de Vauzillon, de Vélizy, de Vertuelle, de Verzenay, de Villacoublay et de Viroflay.

Titres[modifier | modifier le code]

Châteaux et demeures[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Un lieu-dit situé près de Neuvy-en-Dunois, en Eure-et-Loir, aujourd'hui écrit Morsans
  2. Cette généalogie est celle proposée par Louis André (historien). Elle diffère de celle que les Le Tellier ont revendiquée. En effet, selon les preuves de noblesse présentées par Gabriel Colbert de Saint-Pouange, neveu du futur chancelier Le Tellier, afin d'être reçu chevalier de l’ordre de Saint-Jean de Jérusalem, dit de Malte, le 18 novembre 1647, Michel II Le Tellier, époux de Perrette Locquet, serait le fils d'Henry Le Tellier, époux de Marie Vaillant de Guélis et petit-fils de N… Le Tellier, époux de Marie Tieralin.
  3. Un rameau cadet, représenté par le juge Louis Tellier, subsisterait au Canada
  4. Acquisition du comté de Tonnerre à la Maison de Clermont en 1684
  5. Érection de la seigneurie en marquisat en 1610, en faveur de Gilles de Souvré, transmis aux Le Tellier par le mariage d'Anne de Souvré à François Michel Le Tellier de Louvois
  6. La terre de Bessé, près du Mans, fut annexée à celle de Courtanvaux.
  7. En faveur de Louis Charles César Le Tellier, neveu de Victor Marie d'Estrées. Titre de duc à brevet, non transmissible.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Paul-Louis Lainé, Dictionnaire véridique des origines des maisons nobles ou anoblies du royaume de France, tome 2, 1819
  2. a et b Jean-Baptiste-Pierre Jullien de Courcelles, Histoire généalogique et héraldique des Pairs de France, tome 2, 1822
  3. a et b Luc-Normand Tellier, Face aux Colbert : les Le Tellier, Vauban, Turgot... et l'avènement du libéralisme, Presses de l'Université du Québec, 1987
  4. François-Alexandre Aubert de La Chenaye-Desbois, Dictionnaire généalogique, héraldique, historique et chronologique (...), tome5, 1761
  5. « Chronique héraldique » complétant l’Armorial général de France des d’Hozier, publié par Gabriel de La Roche-Lambert-Moins, juillet 1904, lire en ligne

Article connexe[modifier | modifier le code]