Famille Le Bègue de Germiny

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Famille Le Bègue de Germiny
Image illustrative de l’article Famille Le Bègue de Germiny
Armes

Blasonnement Écartelé : aux 1 et 4, d'azur à une ombre d'argent posée en fasce ; aux 2 et 3, d'azur à l'écusson d'argent ; sur le tout, d'argent à l'aigle éployée de sable
Branches Germiny
Girmont
Période XVIe siècle - XXIe siècle
Pays ou province d’origine Lorraine
Fiefs tenus Germiny, Girmont, Bayecourt, Passoncourt
Demeures Château de Sassy
Château de Béneauville
Château de Saint-Maurice-du-Désert
Château de La Flotte
Château-Dauphin
Charges Conseiller d'État
Garde des sceaux
Chambellan des ducs de Lorraine
Ministre des finances
Député de Seine-Maritime
Député du Calvados
Pair de France
Préfet
Gouverneur de la Banque de France
Fonctions militaires Chef d'escadre
Général de division
Général de brigade
Fonctions ecclésiastiques Évêque de Blois

La famille Le Bègue de Germiny est une famille subsistante de la noblesse française, originaire de Lorraine, anoblie en 1596[1]. Elle a formé deux branches subsistantes, la branche ainée, établie vers 1765 en Normandie, et la branche cadette, établie vers 1750 dans le Finistère. Une branche puinée demeurée en Lorraine, la branche de Girmont, s'est éteinte au début du XXe siècle.

Histoire[modifier | modifier le code]

Fils de François Le Bègue et de Marie Pistor, Vian Pistor Le Bègue (vers 1575 - 1645), seigneur de Germiny (Meurthe-et-Moselle), fut conseiller d’État et secrétaire du duc de Lorraine Charles III, qui récompensa ses services en lui attribuant des lettres de noblesse en date du . Premier membre de la famille à être mentionné comme seigneur de Germiny, Vian Le Bègue se fit également accorder des lettres déclaratoires de gentillesse (« qui luy pourroient augmenter et accroistre le degré de noblesse que déjà il auroit eu acquis ») par Charles IV de Lorraine en 1634. L'un des fils de Vian, Gaspard, fonda la branche des Le Bègue de Girmont (Vosges).

Petit-fils de Vian, Joseph Le Bègue fut récompensé de ses missions diplomatiques au service du duc de Lorraine en étant créé comte du Saint-Empire par diplôme de l'empereur Charles VI en 1714. Ce titre comtal fut confirmé l'année suivante, pour lui et tous ses descendants, par lettres patentes du duc Léopold Ier de Lorraine.

Filiation[modifier | modifier le code]

Branche ainée[modifier | modifier le code]

Branche cadette[modifier | modifier le code]

Branche de Girmont[modifier | modifier le code]

  • Bernard Le Bègue de Girmont (de) (1758-1834), religieux ;
  • Charles Gabriel Louis Le Bègue de Girmont (1808-1883), prêtre, supérieur des Bénédictines de Flavigny et Oriocourt, aumônier de la Maison des Orphelines, aumônier de l'Œuvre de Saint-François Xavier.

Personnalités[modifier | modifier le code]


Châteaux et demeures[modifier | modifier le code]

Normandie[modifier | modifier le code]

Autres régions[modifier | modifier le code]

Armes[modifier | modifier le code]

  • Écartelé : aux 1 et 4, d'azur à une ombre (ou poisson) d'argent posée en fasce (qui est Le Bègue) ; aux 2 et 3, d'azur à l'écusson d'argent (qui est Germiny) ; sur le tout, d'argent à l'aigle éployée de sable (qui est des comtes du Saint-Empire).

La commune de Germiny (Meurthe-et-Moselle) a adopté pour armes celles de la famille Le Bègue de Germiny[réf. nécessaire].

Hommages[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Régis Valette, Catalogue de la noblesse française, 2007, page 120

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • André Borel d'Hauterive, Annuaire de la noblesse de France, vol. 23, 1866, p. 241-248
  • Albert Révérend, Annuaire de la noblesse de France, vol. 51, 1895, p. 328-333

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]