Famille Jauch

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
L'armorial des Jauch
avec la devise : « Seigneur tu me guideras par ton conseil »
Manoir de Wellingsbüttel
Joachim Daniel von Jauch (1688–1754), major-général et architecte du baroque
Constance Jauch (1722–1802)

Jauch est le nom d'une famille allemande célèbre qui vient de Thuringe.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les membres les plus anciens de la famille ont vécu à la fin du Moyen Âge. Les Jauch initialement étaient des paysans. Au milieu du XVIIe siècle, ils étaient en service à la cour du duc de Mecklembourg-Güstrow. En 1688, ils sont devenus des bourgeois de Güstrow et en 1701 de Lunebourg. Johann Christian Jauch (1702-1788) fut le plus ancien chanoine et vice-doyen du chapitre de la cathédrale luthérienne de Bardowick.

Son petit-fils, Johann Christian Jauch (1765-1855), a obtenu le privilège de bourgeoisie de la ville libre d'empire et de la Hanse Hambourg (Freie Reichs- und Hansestadt Hamburg) en 1799, et par la suite le caractère héréditaire dans la ligne masculine Großbürger (grand bourgeois). La famille est depuis devenue une famille de la classe supérieure des bourgeois hanséatiques. Cette classe, jusqu'à la révolution allemande de novembre 1918, a été la classe supérieure, fondée sur leurs privilèges constitutionnels, des républiques souveraines de Hambourg, de Brême et de Lubeck. En conséquence, les Jauch ont acquis les seigneuries de Wellingsbüttel, jadis la résidence du duc Frédéric Charles Louis de Schleswig-Holstein-Sonderbourg-Beck, de Schönhagen et de Krummbek, possédé antérieurement par le maréchal de France, le comte von Luckner.

Le major-général Joachim Daniel von Jauch (1688–1754) a été élevé à la pairie. Cette branche saxonne et polonaise s'est éteinte à la fin du XVIIIe siècle. Joachim Daniel von Jauch, était un célèbre architecte d'Auguste II de Pologne. Il a été responsable du développement de la ville de Varsovie à l'époque du baroque. Walter Jauch (1888–1976) a fondé les courtiers d'assurance Jauch & Hübener, la maison de courtage la plus importante d'Allemagne. Günther Jauch (né en 1956) est un présentateur de télévision et producteur de télévision l'un des plus populaires d'Allemagne.

En 2010 Günther Jauch a racheté le fameux domaine viticole von Othegraven avec le manoir datant du XIXe siècle à côté de la Sarre, qui était dans les mains de ses ancêtres depuis l'année 1805. L'ensemble est un patrimoine culturel protégé.

Même les filles des Jauch ont des descendants connus, comme le révolutionnaire et historien polonais fameux, Joachim Lelewel, ou le peintre Johann Friedrich Overbeck, le lauréat du prix Nobel de littérature Henryk Sienkiewicz, les Lords Bolton, pairs de Grande-Bretagne, propriétaires de l'ancien duché de Bolton et jusqu'à la House of Lords Act 1999, des membres héréditaires de la Chambre des lords du Royaume-Uni, ainsi que des branches de LL. AA. SS. le prince Czartoryski et les princes Woroniecki.

Autres membres de la famille[modifier | modifier le code]

  • Görge Jauch (1606–1675), maire de Sulza
  • Ingeborg Jauch, née Nicolai (~1638–avant 1696), femme de chambre et confidente de la duchesse régnante Magdalena Sibylle de Mecklembourg-Güstrow
  • Johann Christopher Jauch (1669–1725), doyen des églises protestantes à Lunebourg (Superintendent)
  • Catharina Elisabeth (1671–1736), épouse du colonel Johann Christoph von Naumann, qui a construit de 1721 à 1733 le château d'Hubertsbourg
  • Juliana Agnesa (1673–après 1712), épouse du baron Johann Rudolf von Schmiedel, conseil d'état et préfet d'un arrondissement (Amtshauptmann)
  • Franz Georg Jauch (1682–après 1753), lieutenant-colonel dans la garde royale polonaise avec le rang d'un colonel en relation avec les autres régiments, participant du jugement sanglant de Toruń comme capitaine et chef d'une compagnie de la garde
  • Tobias Christoph Jauch (1703–1776), magistrat à Lunebourg
  • Adolph Jauch (1705–1758), notaire à Hanovre
  • Heinrich Georg Jauch (né en 1709), lieutenant-colonel dans la garde royale polonaise avec le rang d'un colonel en relation avec les autres régiments
  • Carl Jauch (1735–1818), juge à Horneburg et chanoine séculier du chapitre de la cathédrale luthérienne de Bardowick
  • Friedrich August Jauch (1741–1796), conseiller municipal et sénateur à Hanovre
  • August Jauch (1861–1930), seigneur de Fernsicht et député des notables, non élu, au parlement de la république de Hambourg
  • Hans Jauch (1883–1965), colonel et chef d'un corps franc de 1919 à 1921, qui a combattu à la bataille de Verdun. Pendant la Seconde Guerre mondiale, il était commandant du Dulag 205 à Donges, Ingrandes, Berditschew, Kiev et Poltava et puis du Stalag VI-F à Bocholt. Il était l'époux d'Elsa von Othegraven, arrière-petite-nièce du lieutenant-général Thomas von Othegraven qui avait permis la victoire prussienne à la bataille de Katzbach en 1813 par une attaque conduite en personne à la tête des soldats de son bataillon, armés de leurs baïonnettes
  • Heinrich Jauch (1894–1945), procureur à Hambourg, qui avait mis en accusation en 1934 Jan Valtin et en 1937 Alfred Toepfer
  • Robert Jauch (1913–2007), lieutenant de première classe de l'artillerie, a été un des six mille soldats allemands de la VIe armée qui ont survécu à la bataille de Stalingrad et à la captivité en URSS.

Autres descendants[modifier | modifier le code]

Otto von Feldmann (à droite) et Enver Pascha pendant la bataille de Sarıkamış en 1914

Cousins et parents éloignés des Jauch[modifier | modifier le code]

  • Hans Oster (1887–1945), major-général et opposant au nazisme, cousin de Walter Jauch, qui fut aidé par Jauch & Hübener
  • Teresa Lelewelowna (1752–1814), fille de Constance Jauch, était mariée au frère de l’archevêque polonais et métropolite catholique de Russie, Mgr Kasper Kazimierz Cieciszowski
  • Carmen Carlota Lührsen (1877–1958), petite-fille de Charlotte Jauch, était mariée à Henry Montagu Villiers de la maison des comtes de Clarendon (Earls of Clarendon), petit-fils du premier ministre du Royaume-Uni John Russell, cousin du philosophe et lauréat du prix Nobel de littérature Bertrand Russell et neveu de Robert Lytton, vice-roi des Indes
  • Jadwiga Walewska (née en 1740) était arrière-grand-tante des Lelewel, descendants de Constance Jauch. Elle était parallèlement belle sœur de la comtesse Marie Walewska (1786–1817), maîtresse de Napoléon Ier, empereur des Français.
  • Stefan, comte Rostworowski (né en 1907), descendant de Constance Jauch, était le mari de Maria Elżbieta, princesse Światopełk-Czetwertyńska, et descendant de Talleyand[1].

Sources[modifier | modifier le code]

  • Deutsches Geschlechterbuch Band 200, 13. Hamburger, p. 337–416, (ISBN 3-7980-0200-2), Band 209, 15. Hamburger, p. 31–52, (ISBN 3-7980-0209-6), jeweils mit weiteren Literaturnachweisen
  • Prot Lelewel, Pamietniki i Diariusz Domu Naszego, herausgegeben von Irena Lelewel-Friemannowa, Breslau/Warschau/Krakau 1966
  • Conrad Nikolaus Lührsen, Stammtafel des Geschlechtes Jauch. Aix-la-Chapelle, 1949
  • Isabel Sellheim, Die Familie des Malers Friedrich Overbeck (1789–1869) in genealogischen Übersichten. Neustadt an der Aisch 1989, Deutsches Familienarchiv Band 104, (ISBN 3-7686-5091-X), GW ISSN 0012-1266

Références[modifier | modifier le code]

  1. Par sa fille naturelle Pauline de Talleyrand-Périgord