Famille Denise

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Denise
Armes de la famille.
Armes de la famille : Denise

Blasonnement D'azur à trois compas d'argent à la bordure engrêléee d'or
Période depuis le XVe siècle
Pays ou province d’origine Champagne, Drapeau de la France France
Allégeance Flag of Champagne-Ardenne.svg France
Charges papetiers
Preuves de noblesse
Autres Maires de Troyes, échevins

La famille Denise est une famille d'artisans français.

Histoire[modifier | modifier le code]

C'est une famille troyenne connue pour les papetiers et papetiers jurés qui en furent membres et pour Pierre Denise maire de Troyes .

Membres[modifier | modifier le code]

  • Jean Denise, savonnier, époux de Simonette Feurgeot, qui apparaissent sur les rôles d'imposition de 1472[1], peut-être ayant eu les enfants suivants:
    • Jean Denise , loue un moulin du Roy en 1478 en plus de l'association avec son frère Perrot et Perrin Camusat. Il est taxé de vingt sols et dix deniers en 1486 lors des fêtes donnée pour l'entrée de Charles VII à Troyes[2].
    • Perrot Denise , épouse Jacquette de Bray puis Jacquette Havard en 1503, fille de papetier.
      • Claude Denise, locataire, entre 1545 et 1552 du moulin de Foulchy.
        • Etienne Denise, fils du précédent et de Anne son épouse. Peut-être plus marchand que fabricant de papier.
        • Claude II Denise, marié à Marie Gangnault.
        • Edmond Denise, papetier juré de l'université de Paris qui était l'époux de Jeanne Nivelle. Connu pour avoir les colonnes enlacées comme marque et qui les fit interdire à Nicolas Nivelle, Nicolas Luce, Philippe Deschamps... de les utiliser aussi par des arrêts du 7 avril 1564 puis du 2 février 1583. il fut locataire des moulins de Fouchy[3] en 1575.
        • Claude III Denise, époux de Marie Legrand, ils habitèrent l'hôtel la cour d'Egypte. Il fut papetier juré de l'université de Paris ; locataire des moulins de Foulchy[3] en 1587. Travaillait beaucoup avec la famille Nivelle avec laquelle il était liée par sa mère, le Moulin Brûlé, l'usage de la rivière Vanne. Il fut élu par ses pairs pour être échevin de Troyes en 1587[4].
  • Edmond IV Denise, époux de Edmée Pajot, exploitait le Moulin de Fouchy en 1628[5]. Il est toujours qualifié de papetier en 1667 dans son procès avec les religieuses de Foissy[6].
  • Pierre Denise, maître des Eaux et forêts du bailliage de Troyes, lieutenant de la prévôté et quatre fois maire de Troyes. Il est reconnu comme noble par De Caumartin[7] de par les lettres patentes de février 1663.

Filigranes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Archives départementales de l'Aube,7 H 148.
  2. Archives municipales de Troyes, K.
  3. a et b Aussi appelé moulin de Tirevert et moulin du Petit-Foicy.
  4. Archives notariales de Troyes.
  5. Archives municipales, AA, 29e carton.
  6. Archives départementales de l'Aube,G 3404 l.
  7. Louis-François Le Fèvre de Caumartin, Procès-verbal de la recherche de la noblesse de Champagne., Chaalons, Jacques Seneuze, 1673 (lire en ligne), p. 64

Article connexe[modifier | modifier le code]