Famille Carouge

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Les Carouge sont des facteurs d'orgues (père et fils) français actifs aux XVIIe et XVIIIe siècles.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jacques Carouge (1631-15 avril 1688), né à Montfort-l'Amaury, le père, a peut-être été apprenti chez Pierre Thierry, et a travaillé dans la région parisienne et sur plusieurs églises à Paris même, en Champagne (Châlons, Troyes, Reims ...) ; il fut honoré du titre de « facteur d'orgues du roi ».

Marin (ou Martin) Carouge (Montfort-l'Amaury vers 1667-Ornans 9 octobre 1735), son fils, travailla en Franche-Comté ; il était organiste à Ornans et construisit des instruments à Poligny, Champagnole, Arbois ainsi qu'à Périgueux (Cathédrale Saint-Front déplacé ensuite à l'Église Saint-Étienne-de-la-Cité). Œuvre de Marin Carouge, le premier Grand Orgue de Saint-Front a été fabriqué de 1731 à 1733[1]. Après avoir envisagé de le vendre à la paroisse de Commentry, l'évêché l'entrepose pendant plusieurs années dans son grenier, et le fait déplacer en 1902 à l'église Saint-Étienne-de-la-Cité[1] où son buffet est classé au titre des monuments historiques en 1976[2].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Guy Penaud, Le Grand Livre de Périgueux, Périgueux, éditions la Lauze, , 601 p. (ISBN 2-912032-50-4), p. 475-476.
  2. « Orgue de tribune », notice no PM24000777, base Palissy, ministère français de la Culture.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]