Famille Brueghel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Image représentant deux personnes Cette page explique l’histoire ou répertorie les différents membres de la famille Brueghel.

L'arbre généalogique ci-dessous reconstitue la lignée des Brueghel[n 1], célèbre famille de peintres flamands de la Renaissance.

Arbre généalogique de la famille Brueghel[modifier | modifier le code]

Note : Sur fond rose, les membres de la famille Brueghel et ceux liés par parenté, ayant exercé une activité artistique. Les lignes pleines indiquent les mariages, celles en pointillés, les rapports de parenté incertains.


 
 
 
 
 
 
 
 
Mayekin
Verhulst
Bessemers
(1537-1600)
 
 
 
 
 
Pieter
Coecke
van Aelst

(1502-1550)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Pieter
Brueghel

dit l'Ancien,
le Rustique...
(1525-1569)
 
Mayeken
Coecke
van Aelst
(1545-1578)
 
Katelin
Coecke
van Aelst
 
Paul (Pauwel)
Coecke
van Aelst
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Élisabeth
Goddelet
 
Pieter
Brueghel II

dit le Jeune
ou d'Enfer
(1564-1637/38)
 
Maria Brueghel
 
Isabella
de Jode
(1er mariage)
 
Jan
Brueghel

dit l'Ancien,
de Velours...
(1568-1625)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Catharina
van
Marienbourg
(2e mariage)
 
David Teniers
dit l'Ancien
(1582-1649)
 
Dymphna
Cornelissen
de
Wilde
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Pieter
Brueghel III

(1589-1639)
 
Six autres
enfants
(Maria, Jacob
Daniel, Laureis
Filips, Geerard)
 
Hieronymus
van Kessel
(1578-1636)
 
Paschasie
Brueghel
 
Jan
Brueghel II

dit le Jeune
(1601-1678)
 
Anna-Maria
Jansens
 
Claire Eugénie
Brueghel
 
Ambrosius
Brueghel
(1617-1675)
 
Anna
Brueghel
(1637-1656)
(1e mariage)
 
David
Teniers II

dit le Jeune
(1610-1690)
 
Isabelle de Fren
(2e mariage)
 
Quatre autres
enfants
(3 garçons,
1 fille)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Maria
van Apshoven
 
Jan van Kessel
dit l'Ancien
(1626-1679)
 
Quatre autres
enfants
(1 garçon,
3 filles)
 
 
 
 
 
Jan Peeter
Brueghel
(1628→1662)
 
 
Philips
Brueghel
(1635-?)
 
 
 
 
 
 
Jan Batist
Brueghel
(1647-1719)
 
 
Anna Maria
Bonnarens
 
David Teniers III
(1638-1685)
 
Quatre autres
enfants
(1 garçon,
3 filles)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Abraham
Brueghel

dit Ryngraaf
(1631-1697)
 
Angela Boratti
 
Ferdinand
Brueghel
(1637- >1662)
 
Six autres
enfants
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Ferdinand van Kessel
(1648-1696)
 
Jan van Kessel II
dit le Jeune
(1654-1708)
 
Onze autres
enfants
 
Frans Hieronymus
Brueghel
(fils présumé)
 
Gaspar
Brueghel
 
Deux autres
enfants
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
David Teniers IV
(1672-1771)

Biographies[modifier | modifier le code]

Première génération[modifier | modifier le code]

Né à Aelst, le 14 août 1502 (ou le 4 juillet 1507 selon les Liggeren), mort en 1550 à Bruxelles. Peintre, sculpteur, architecte, dessinateur de tapisserie.
Admis dans la guilde d'Anvers en 1525, il étudie la peinture mais aussi l'architecture, la gravure, la sculpture et la géométrie. Il a deux fils légitimes, Pieter et Michel et deux fils naturels, Pauwel et Anton. Plus tard, il épouse la miniaturiste Mayekin (Maria) Verhulst Bessemers dont il a trois enfants : Pauwel (Paul), Kateline et Mayeken, qui deviendra la femme de son élève, Pieter Brueghel dit l'Ancien[1].
  • Marie Bessemers, dite Mayekin (Marie) Verhulst
Née à Malines en 1537, morte en 1600. Peintre, miniaturiste.
Mariée au graveur Pieter Coecke van Aelst en 1537, elle a un fils qui deviendra peintre, Paul Coecke van Aelst. Elle se charge de l'éducation (picturale) de ses petits-fils, Pieter et Jan Brueghel à la mort de leur père, Pieter Brueghel l'Ancien[2].

Deuxième génération[modifier | modifier le code]

BruegelPortrait.jpg
Né vers 1525 à Brueghel (près de Bréda) ou à Brueghel (près de Bois-le-Duc), mort le 5 septembre 1569 à Bruxelles. Peintre de compositions religieuses, scènes de genre, graveur et dessinateur.
Il fait son apprentissage à Anvers dans l'atelier de Pieter Coecke. Il est reçu dans la guilde anversoise en 1551. Le Repas de noce et la Danse des paysans lui valent ses surnoms. À sa mort, il laisse deux fils qui deviendront peintres, l'un de 5 ans, Pieter dit le Jeune ou d'Enfer, l'autre de un an, Jan dit l'Ancien ou de Velours[3].

Troisième génération[modifier | modifier le code]

Né en 1568 à Bruxelles, mort le 13 janvier 1625 à Anvers. Peintre d'histoires, sujets allégoriques, fleurs et fruits, graveur, dessinateur.
Second fils de Pieter Brueghel dit l'Ancien ou de Velours, en raison de la séduction de sa palette. Membre le plus prolifique et le plus doué de la famille, il est nommé peintre de cour en 1609 par l'archiduc Albert d'Autriche[4].
Van Dyck Pieter Brueghel the Younger.jpg
Né vers 1564 à Bruxelles, mort en 1637 ou 38 à Anvers. Peintre de compositions religieuses, sujets mythologiques, scènes de genre, dessinateur.
Fils de Pieter Brueghel dit l'Ancien, il est le premier à adopter l'orthographe « Breughel ». Élève de sa grand-mère Maria Verhulst, miniaturiste, puis à Anvers de Gillis van Coninxloo jusqu'en 1585. Il se marie en 1585 avec Élisabeth Goddelet et a sept enfants : Pieter (III), qui devient son élève[5], Maria, Jacob, Daniel, Laureis, Filips et Geerard[6].
David Teniers I - gulden cabinet.png
Né en 1582 à Anvers, mort le 29 juillet 1649 à Anvers. Peintre d'histoire, compositions mythologique, sujets religieux. Graveur.
Fils de mercier, David Téniers est élève de son frère aîné Julian. Il épouse Dymphna Cornelissen de Wilde dont il a 5 enfants : David II (qui épousera la fille de Jan Brueghel, Anna), Julian, Théodor, Abraham et une fille[7].

Quatrième génération[modifier | modifier le code]

  • Ambrosius Brueghel
Né le 10 août 1617 à Anvers, mort le 9 février 1675 à Anvers. Peintre de paysages, natures mortes, fleurs et fruits. École flamande.
Fils de Jan Brueghel dit l'Ancien, il étudie avec son demi-frère, Jan Brueghel II, dit le Jeune et son beau-frère David Teniers II, dit le Jeune. Il devient maître à Anvers en 1645 puis doyen de la guilde en 1663. Ses œuvres sont rares, d'après le Dr Von Wurtzbach[8]
Né en 1601 à Anvers, mort le 1er septembre 1678. Peintre d'histoire, de compositions religieuses, sujets allégoriques, fleurs et fruits, dessinateur.
Il a onze enfants dont cinq deviendront peintres : Jan Peter, Abraham, Philips, Ferdinand et Jan Batist. En 1625, il entre dans la guilde. Il collabore avec Rubens, Jansens, S. Vranck, A. van Diepenbeek, J. v. Kessel, Fr. Wouters, H. van Bâlen, G. Coques[9].
Né en 1589 à Anvers, mort en 1639. Peintre de compositions religieuses, scènes de genre.
Fils de Pieter Brueghel II dit le Jeune . Seules œuvres attestées un Saint Ignace en prière (catalogue v.d. Straelen-Moons, Anvers 1885) et un Portement de Croix[10].
  • Hieronymus van Kessel
Né en 1578, baptisé à Anvers le 6 octobre, mort vers 1636 à Anvers. Peintre d'histoires, de portraits, de paysages.
Élève de Cornèlis Floris en 1594. En 1606 part pour Francfort et Augsbourg. Par la suite revient à Anvers et travaille pour Jan Brueghel dont il épouse sa fille Paschasie en 1624. Ils ont deux fils dont un est peintre. Il quitte Anvers on ne sait pour quel endroit[11].
Archduke Leopold Wilhelm of Austria by David Teniers d. J. - 1650s.jpg
Né en 1610 à Anvers, baptisé le 15 décembre 1610, mort le 25 avril 1690 à Bruxelles. Peintre d'histoires, compositions religieuses, scènes de genre, figures, portraits, paysage. Graveur.
Aîné des cinq enfants de David Teniers, dit l'Ancien. Son épouse Anna Brueghel, la fille de Jan Brueghel qui lui apporte une dot, une rente et surtout l'intimité de P. P. Rubens. Ils ont cinq enfants : deux garçons et trois filles. Le 11 mai 1656, veuf, il épouse Isabelle de Fren qui meurt en 1683. Son œuvre est considérable[12].

Cinquième génération[modifier | modifier le code]

Né le 28 novembre 1631 à Anvers, mort en 1697 à Naples. Peintre de sujets religieux, scènes de genre, fleurs et fruits.
Fils de Jan Brueghel II. Il travaille à Rome entre 1660 et 1671, où il prend le nom de Ryngraaf. Quelques auteurs le font mourir à Rome. Mais il est probable qu'il vit à Naples où il crée une école de peinture, enseignant l'art du tableau de fleurs, des natures mortes de fruits, du paysage, transmettant son style à Nicola Porpora, Recco, Dell'Abate. Il peint des fleurs dans les tableaux de Luca Giordano[13].
  • Ferdinand Brueghel
Né en 1637 à Anvers où il est baptisé le 3 juillet, mort après 1662. Peintre.
Fils de Jan Brueghel II[8]. Hormis le fait qu'il a été étudiant à Anvers et qu'il a eu le même enseignement que ses frères, on ne sait rien de la suite de son parcours privé ou professionnel[14].
  • Jan Baptist Brueghel, dit Meleager
Né le 26 décembre 1647 à Anvers, mort en 1719. Peintre de natures mortes, fleurs et fruits.
Fils de Jan Brueghel II. Il visite l'Italie, vit à Naples et à Rome ou il prend le surnom de Meleager[15].
  • Jan Peeter Brueghel
Né en 1628 à Anvers, mort après 1662 probablement en Italie. Peintre de fleurs.
Fils de Jan Brueghel II. Il est maître à Anvers et travaille plus tard à Liège pour le peintre Walter Domerg[15].
  • Philips Brueghel
Né le 24 décembre 1635 à Anvers.
Fils de Jan Brueghel II. Il est maître à Anvers en 1655. En 1657 il part à Paris pour 3 ans chez son oncle Jan Valdor, graveur et marchand de tableaux[15].
Jan van Kessel - gulden cabinet.png
Né en 1626, baptisé le 5 avril 1626 à Anvers, mort le 17 avril 1679 à Anvers. Peintre d'histoires, sujets allégoriques, compositions mythologiques, scènes de genre, animaux, fleurs et fruits, peintre à la gouache, dessinateur.
Fils de Hieronymus van Kessel, il est l'élève de son oncle Jan Brueghel et de Simon de Vos. Il peint des paysages, des fleurs, des fruits, des oiseaux, des insectes dans le style de Brueghel de Velours[16]. Le 11 juin 1647, il prend pour épouse Maria van Apshoven. Il a treize enfants dont deux sont peintres[17].
Né à Anvers, baptisé le 10 juillet 1638, mort le 10 février 1685 à Bruxelles. Peintre de sujets religieux, scènes de genre, portraits, cartons de tapisseries.
Fils de David Teniers II, dit le Jeune et d'Anna Brueghel. D'abord élève de son père, puis va en Espagne compléter son éducation. Il épouse le 4 août 1671, Anna Maria Bonnarens, et maître à Bruxelles en 1675. Il travaille longtemps aux côtés de son père, et de l'avis de certains critiques, les productions des deux artistes sont difficilement distinguées. D'après M. Alp. Wauters, il aurait signé ses œuvres, David Teniers Junior. Il travaille aussi pour les fabriques de tapisseries. Ses meubles et tableaux sont vendus aux enchères publiques le 4 juin 1685[18].

Sixième génération[modifier | modifier le code]

Graveur.
Fils présumé d'Abraham Brueghel. On connait de lui une suite de dix marines[8].
Né en 1648 à Anvers, mort en 1696 à Breda. Peintre de paysages, de natures mortes de fruits, d'allégories et de peintures de cabinet sur la vie sauvage, particulièrement de « singeries ».
Fils et élève de Jan van Kessel, dit l'Ancien, il s'installe à Amsterdam en 1680 puis à Breda en 1689. Peintre du stathouder Guillaume III d'Orange-Nassau, il réalise également plusieurs commandes pour le roi de Pologne Jean III Sobieski[19].
Né le 23 novembre 1654 à Anvers, mort en 1708 à Madrid. Peintre d'histoires, portraits, animaux, fleurs et fruits.
Fils et élève de Jan van Kessel, dit l'Ancien, il va à Madrid en 1680, fait le portrait de la reine Marie Louise d'Orléans femme de Charles II d'Espagne. Fait peintre de la Cour en 1686, il exécute également le portrait de la seconde femme de ce monarque, la princesse Marie-Anne de Palatinat avant de travailler pour Philippe V d'Espagne[20].
  • David Teniers IV
Né en 1672, mort en 1771 à Lisbonne. Peintre.
Fils de David Teniers III. Actif aussi au Portugal[18].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  • (fr) Emmanuel Bénézit, Dictionnaire critique et documentaire des peintres, sculpteurs, dessinateurs et graveurs de tous les temps et de tous les pays (14 vol.), éditions Gründ, 1999 (4e édition), 13440 p. (ISBN 2-7000-30109)
  • (fr) Jean-Philippe Breuille, Dictionnaire de la peinture flamande et hollandaise du Moyen Âge à nos jours, Paris, Larousse, , 493 p. (ISBN 2037400152), p. 70-76
  • (fr) Robert Jones et Alii, Brueghel, une dynastie de peintres, éditions Palais des Beaux-Arts, Bruxelles, , 340 p.
    Ouvrage d'exposition à Bruxelles
  • (fr) Collectif, Les Grands Maîtres de la peinture (6 volumes), éditions Hachette livre, , 1340 p. (ISBN 224502351X, OCLC 895325845), p. 276-279 et 442-455
    Livre d'Art

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes
  1. Le nom possède différentes orthographes : Bruegel, comme Pieter Brueghel l'Ancien signait généralement son nom, Breughel qu'adopteront ses descendants et continuateurs, Brueghels ou Brueghels. Par souci d'homogénéité, la graphie la plus répandue a été retenue.
  2. Autres orthographes: Cock van Aelst, Kœck van Asist, Alsloot, Aloost.
  3. Probablement Frans Hieronymus
Références
  1. Emmanuel Bénézit, Dictionnaire critique et documentaire des peintres, sculpteurs, dessinateurs et graveurs de tous les temps et de tous, vol. 3, éditions Gründ, , 13440 p. (ISBN 2-7000-30133), p. 740
  2. Emmanuel Bénézit, Dictionnaire critique et documentaire..., op. cit., vol. 2, p. 247
  3. Collectif, Les Grands Maîtres de la peinture (6 volumes), éditions Hachette livre,
  4. Jean-Philippe Breuille, Dictionnaire de la peinture flamande et hollandaise du Moyen Âge à nos jours, Paris, Larousse, , 493 p. (ISBN 2037400152), p. 75
  5. Emmanuel Bénézit, Dictionnaire critique et documentaire..., op. cit., vol. 2, p. 878
  6. Robert Jones et Alii, Brueghel, une dynastie de peintres, éditions Palais des Beaux-Arts, Bruxelles, , 340 p., p. 10
  7. Emmanuel Bénézit, Dictionnaire critique et documentaire..., op. cit., vol. 13, p. 529
  8. a, b et c Emmanuel Bénézit, Dictionnaire critique et documentaire..., op. cit., vol. 2, p. 872
  9. Emmanuel Bénézit, Dictionnaire critique et documentaire..., op. cit., vol. 2, p. 874-875
  10. Emmanuel Bénézit, Dictionnaire critique et documentaire..., op. cit., vol. 2, p. 879
  11. Emmanuel Bénézit, Dictionnaire critique et documentaire..., op. cit., vol. 7, p. 768-769
  12. Emmanuel Bénézit, Dictionnaire critique et documentaire..., op. cit., vol. 13, p. 529-533
  13. Emmanuel Bénézit, Dictionnaire critique et documentaire..., op. cit., vol. 2, p. 871
  14. Robert Jones et Alii, Brueghel, une dynastie de peintres, éditions Palais des Beaux-Arts, Bruxelles, , 340 p.
  15. a, b et c Emmanuel Bénézit, Dictionnaire critique et documentaire..., op. cit., vol. 2, p. 875
  16. Emmanuel Bénézit, Dictionnaire critique et documentaire..., op. cit., vol. 7, p. 768
  17. Robert Jones et Alii, Brueghel, une dynastie de peintres, éditions Palais des Beaux-Arts, Bruxelles, , 340 p., p. 313
  18. a et b Emmanuel Bénézit, Dictionnaire critique et documentaire..., op. cit., vol. 13, p. 533
  19. Bénézit (ISBN 9780199773787 et 9780199899913, lire en ligne)
  20. Emmanuel Bénézit, Dictionnaire critique et documentaire..., op. cit., vol. 7, p. 770