Famille Barrin de La Galissonnière

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Famille Barrin
de La Galissonnière
Image illustrative de l'article Famille Barrin de La Galissonnière
Armes

Blasonnement D'azur, à 3 papillons d'or[1]
Branches de Boisgeffroy
de La Galissonnière
de Fromenteau
des Ruilliers
Période XVIe siècle - XIXe siècle
Pays ou province d’origine Auvergne
Bretagne
Charges Conseiller au Parlement de Bretagne ( x 7)
Conseiller à la Chambre des Comptes de Bretagne
Fonctions militaires Lieutenant général des Armées du Roi ( x 3)
Lieutenant général des Armées navales ( x 2)
Preuves de noblesse
Réformation de la noblesse 1669 à Rennes
Admis aux honneurs de la Cour 1788[2]

La famille Barrin de La Galissonnière est une famille de la noblesse française, originaire du Bourbonnais[2], et dont la branche ainée a fait souche en Bretagne au XVIe siècle.
Cette famille s'est éteinte en ligne masculine en 1828 avec son dernier représentant, Augustin Barrin de La Galissonnière.

Histoire[modifier | modifier le code]

Pierre Barrin, sieur des Ruilliers (à Saint-Bonnet-de-Rochefort) et des Billonnières (à Contigny), archer à Charroux (Allier), marié avec Gabrielle Le Blanc, eut pour fils :

Branches[modifier | modifier le code]

Branche de Boisgeffroy[modifier | modifier le code]

La branche ainée de Boisgeffroy s'est fondue en 1689 dans Mornay-Montchevreuil[2] et s'est éteinte en 1718.

Branche de la Galissonnière[modifier | modifier le code]

Branche de Fromenteau[modifier | modifier le code]

Branche des Ruilliers[modifier | modifier le code]

Galerie de portraits[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Terres et titres[modifier | modifier le code]

En Bourbonnais 
  • Seigneurs de la Billonière, des Ruilliers
  • Seigneurs des Rouxières
En Bretagne 
En Anjou 

Châteaux et demeures[modifier | modifier le code]

  • Château du Boisgeffroy (XIIIe siècle et XVIIIe siècle), à Saint-Médard-sur-Ille
  • Hôtel de Châteaugiron ou Hôtel de Boisgeffroi[4],[5] (Rennes) :
    • Le corps de logis double bâti vers 1610 par André Barrin, seigneur de Boisgeffroi, fut transformé au cours des siècles par ses propriétaires successifs, pour devenir l'actuel Hôtel de commandement de la Région terre nord-ouest[6]
  • Château de Derval et le manoir de la Haye
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Armoiries[modifier | modifier le code]

Image Armoiries de la famille
Blason fam fr Barrin.svg Famille Barrin

D'azur, à trois papillons d'or[2],[1],[7]

  • Supports : deux lions[1]


Image Armoiries
Blason ville fr Monnières (Loire-Atlantique).svg Le papillon du blason de Monnières (Loire-Atlantique) est très probablement issu des armes de la famille Barrin :

D'azur à l'écusson de gueules chargé d'une grappe de raisin d'argent, accompagné en chef dextre d'une clef versée, en chef senestre d'un moulin à vent, et en pointe d'un papillon, le tout d'or ; au chef d'hermine.


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Rietstap 1884.
  2. a, b, c et d Potier de Courcy 1890, p. 45-46.
  3. « Barrin La Galissonnière (Alexandre Paul Félix Elisabeth) », dans Adolphe Robert et Gaston Cougny, Dictionnaire des parlementaires français, Edgar Bourloton, 1889-1891 [détail de l’édition] [texte sur Sycomore]
  4. Hôtel de Châteaugiron, Hôtel de Corbin
  5. Notice no PA00090687, base Mérimée, ministère français de la Culture
  6. « L'Hôtel de Châteaugiron à Rennes », sur www.defense.gouv.fr, Ministère de la Défense (France) (consulté le 5 avril 2012)
  7. Massicotte 1915, p. 52.

Sources et bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]