Famille Ayrault de Saint-Hénis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Famille Ayrault)
Aller à : navigation, rechercher
Famille Ayrault de Saint-Hénis
Blasonnement D'azur, à 2 chevrons d'or[1]
Période XVe siècle - XXIe siècle
Pays ou province d’origine Anjou
Fiefs tenus Saint-Hénis
Charges Maire d'Angers
Lieutenant criminel au Présidial d'Angers
Récompenses militaires Chevalier de l'Ordre royal et militaire de Saint-Louis

La famille Ayrault de Saint-Hénis est une famille subsistante de la noblesse française, originaire d'Angers (Maine-et-Loire).
Elle a été anoblie en 1556 par la fonction anoblissante de maire d'Angers.

Une famille Errault, portant les mêmes armes et originaire de la région de Durtal (Maine-et-Loire), s'est implantée au début du XVIe siècle à Paris, où elle a accédé à la noblesse par ses charges et fonctions dans la haute magistrature parisienne.

Famille Ayrault[modifier | modifier le code]

Jean Ayrault, avocat à Angers[2]
      x : Michelle de Brioul
      │
      ├──> Jean Ayrault, seigneur du Rocher[2]
            x 1474 : Catherine de la Vallée, fille de Jean de la Vallée, seigneur de la Ratellière, conseiller en Cour Laye[3]
            │
            ├──> Pierre Ayrault (1475-1524), lieutenant de la prévôté d'Angers en 1520
                  x : Marie Guibert, dame de la Rousselière, en Morannes, fille de Pierre Guibert, avocat à Angers, seigneur du Port-Thibaut, et d'Eustachie Joppion
                  │
                  ├──> René Ayrault (†20 janvier 1557), seigneur du Rocher (Rochay), (1503-1561), procureur du roi sur le fait des tailles, et maire d'Angers le  (1 an)[4], dont le canal du port Ayrault
                  │     x : Jacquette (Jacquine) Loriot, fille de Pierre Loriot (maire d'Angers) et de Renée (Renaude)  Belin 
                  │     │
                  │     ├──> Pierre Ayrault (1536-1601)[5], Lieutenant criminel d'Angers
                  │     │     x 1564 : Anne Des-Jardins, fille de Jean Des-Jardins, médecin de François Ier
                  │     │     │
                  │     │     ├──> René Ayrault (1567-1644), collège des jésuites (père Jacques Sirgmond), puis entre dans les ordres en 1586 à Trèves, (noms : Richéome, Mutius Vitelleschi)
                  │     │     │     
                  │     │     ├──> Pierre-Auguste Ayrault[6] (1576-1626), président sénéchaussée d'Angers, conseiller et maire, Lieutenant criminel d'Angers (1612 et 1617[7]), sieur de la Lande et de la Moisandière
                  │     │     │     x(1) 1600 : Anne Boylesve de la Morousière
                  │     │     │     │
                  │     │     │     ├──> Marie Ayrault (1603-1674)
                  │     │     │     │     x 1618 : Pierre Le Chat (1583-1651), sieur de la Touche, lieutenant criminel d'Angers, fils de François Le Chat et de Renée Joubert[8]
                  │     │     │     │     │
                  │     │     │     │     ...
                  │     │     │     │     ├──> Françoise Le Chat
                  │     │     │     │     │     x : François de la Forest d'Armaillé (†1662)
                  │     │     │     │     │
                  │     │     │     │     ...
                  │     │     │     │     ├──> Perrine Le Chat
                  │     │     │     │     │     x : Louis Boylesve, seigneur de la Gillière, frère aîné de l'évêque d'Avranches Gabriel Boislève et de Claude Boislève (intendant des finances), fils de Louis Boylesve et de Perrine Born
                  │     │     │     │     │
                  │     │     │     │     ... + 9 enfants
                  │     │     │     │
                  │     │     │     x(2) 1607 : Renée lanier, sœur de François Lanier, lieutenant-général au présidial d'Angers[3]
                  │     │     │     │
                  │     │     │     ├──> Pierre Ayrault (1610-1678), dont postérité Ayrault de Saint-Hénis subsistante
                  │     │     │
                  │     │     ├──> Guillaume Ayrault (†1638), religieux de l'ordre de Saint-Benoît, docteur de Sorbonne
                  │     │     │
                  │     │     ├──> Jean Ayrault, seigneur de la Moisandière, avocat au parlement
                  │     │     │
                  │     │     ├──> Nicolas Ayrault (mort très jeune)
                  │     │     │
                  │     │     ├──> Françoise Ayrault
                  │     │     │     x : Jean Liger, seigneur de Boislaurier, conseiller au présidial d'Angers
                  │     │     │
                  │     │     ├──> Anne Ayrault
                  │     │     │     x : André Eveillard, sieur de Livette, écuyer, conseiller du roi au présidial d'Angers
                  │     │     │
                  │     │     ├──> Guyonne Ayrault
                  │     │     │     x : Guillaume Ménage, avocat du roi, présidial d'Angers
                  │     │     │     │
                  │     │     │     ├──> Gilles Ménage (1613-1692)
                  │     │     │
                  │     │     ├──> Jeanne Ayrault, composa plusieurs héroïdes, imprimé à Lyon en 1609)[9] 
                  │     │     │     x : ..., conseiller au parlement de Bretagne, conseiller d'État sous Henri IV
                  │     │     │
                  │     │     ├──> Marie-Anne Ayrault, Problème des Antipodes, imprimé à Cologne en 1623[10]
                  │     │     │
                  │     │     ... (15 enfants dont 10 lui survécurent)[5]
                  │     │
                  │     ├──> Renée Ayrault
                  │     │     x : François Bitaud, sieur de la Rimberdière, avocat, conseiller échevin et maire d'Angers[11]
                  │     │
                  │     ├──>  Marie Ayrault[11]
                  │     │     x : Jérémie Caille, sieur de la Bommerie, procureur du roi en l'élection d'Angers
                  │     │
                  │     ├──> Françoise Ayrault[11]
                  │     │     x : Pierre le Marié, seigneur de la Morinaye, échevin d'Angers en 1611
                  │     │
                  │     ├──>  Jaquine Ayrault[11]
                  │     │     x : George Godin
                  │     │     x : Guillaume Berthelot, seigneur de Mué, près de Montrubellay
                  │     │
                  │     ├──> Jean Ayrault[12], seigneur de Bascon, échevin d'Angers en 1572[13], procureur du roi aux aides et traites de l'élection d'Angers, maire le , 1579, 1580 et 1581[14], puis président des comptes de Bretagne de 1583 à 1603[15]
                  │
                  ├──> François Ayrault, prieur de Bécon et d'Aviré en Anjou, avocat au parlement de Paris

Famille Errault[modifier | modifier le code]

Jean Errault[16] (†1473)[17], seigneur de la Panne en Morannes, près d'Angers
x : Perrine Grignon
│
├──> Jean Errault, licencié ès droits, seigneur de la Panne d'Ecorce, et de la Chevrière
│     x : Marie Baudrier, dame de Chemans, fille de Guillaume Baudrier, seigneur de Chemans (Durtal)
│     │
│     ├──> Antoine Errault (avant †1504), seigneur de Chemans
│     │     x 1480 : Roberte de Bouillé, fille de Louis de Bouillé, seigneur du Bourgneuf
│     │     │
│     │     ├──> Hervé Errault, maître d'hôtel du duc d'Orléans
│     │     │     x 1518 : Marie de Beauvau, dame de Parillé (les Parillés, près de Précigné[18]), fille de René, seigneur de Rivau, et d'Antoinette de Montfaucon
│     │     │     │
│     │     │     └──> Olivier-Brigitte-René Errault, seigneur de Chemans
│     │     │           x 1561 : Louise de Scepeaux, dame de la Bodinière
│     │     │           │
│     │     │           └──> Louise Errault
│     │     │                 x 1593 : Paul de la Saugère, écuyer, seigneur de la Boussardière, fils de Jean de la Saugère et d'Annie de Peigné
│     │     │
│     │     └──> François Errault (†1544), chevalier, seigneur de Chemans, garde des sceaux
│     │           x : Marie de Loynes, fille de François de Loynes, conseiller et président aux enquêtes du parlement de Paris, et d'Anne le Boulanger, dame de Grigny
│     │           │
│     │           ├──> Jean Errault (1525-1614), seigneur de Chemans, abbé de Saint-Loup de Troyes
│     │           │
│     │           ├──> Charlotte Errault
│     │           │     x : Gilbert Filhet, seigneur de la Curée et de la Roche-Turpin
│     │           │     │
│     │           │     └──> Gilbert Filhet, chevalier des ordres du roi en 1619
│     │           │
│     │           └──> Geneviève Errault
│     │                 x : Jacques Morin, seigneur de Loudon, conseiller au parlement de Paris)  
│     │
│     ├──> Jacques Errault
│     │
│     ├──> Christophe Errault
│     │
│     ├──> Guy Errault, ecclésiastique
│     │
│     ├──> Jean Errault (Jan Eraut), chapelain de la Chapelle Saint-Jean en Morannes (créé par ses grands-parents)
│     │
│     ├──> Jeannet Errault
│     │
│     ├──> Antoinette Errault, dame de la Chevrière (en partie)
│     │     x : Jean le Mâle (Masle), seigneur de Montplan
│     │
│     └──> Marie Errault, dame de la Fosse-Aubert, et de Lisle en Morannes)
│           x 1490 : Bernard du Pont
│           x : Jean, seigneur de la Genouillère et de la Morinière
│     
└──> Guillelmine (ou Léontine[18]) (ou léonine[17]) Errault, dame de la Panne en Morannes
      x : Jean Girard (Gérard[18]), seigneur de la Claye en Précigné

Armoiries communes aux deux familles[modifier | modifier le code]

D'azur, à deux chevrons d'or [1]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Régis Valette, Catalogue de la noblesse française au XXIe siècle, Paris, 2002
  2. a et b Vitae Petri Aerodii et Guillelmi Menagii par Gilles Ménage, 1675 - (p. 542)
  3. a et b Vitae Petri Aerodii et Guillelmi Menagii, par Gilles Ménage, 1675 (Remarques sur la vie de Pierre Ayrault), p 103-107
  4. Revue de l'Anjou et de Maine et Loire, 1re partie, vol. 1, 1852 - (p. 365)
  5. a et b Mémoires pour servir à l'histoire des hommes illustres dans la république Par Jean-Pierre Niceron, vol. 27, 1732. (p. 327 à 331)
  6. Annuaire de la pairie et de la noblesse de France et des maisons souveraines de l'Europe Par André F. Borel d'Hauterive, 1845, 3e année. (p. 182)
  7. Revue de l'Anjou et de Maine et Loire, 1re partie, vol. 1, 1852 - (p. 404)
  8. Vitae Petri Aerodii et Guillelmi Menagii, par Gilles Ménage, 1675 - (p. 243)
  9. Recherches historiques sur l'Anjou et ses monumens Par Jean François Bodin, vol. 2, 1823. (p. 498-499), (de Beligan en 1662, p. 584)
  10. Recherches historiques sur la ville d'Angers Par P.-J. Moithey, 1776. (p. 33-34)
  11. a, b, c et d Vitae Petri Aerodii et Guillelmi Menagii, par Gilles Ménage, 1675, p 199-206
  12. Coustumes du pays et duché d'Anjou, conférées avec les coustumes voisines Par Gabriel Dupineau, Charles Du Moulin, Claude Pocquet de Livonnière, vol. 2, 1725. (p. 1026)
  13. Recueil des privilèges de la ville et mairie d'Angers Par René Robert, 1748. (p. 1220)
  14. Vitae Petri Aerodii et Guillelmi Menagii, par Gilles Ménage, 1675 - (p. 366)
  15. Pour une histoire sociale des villes : mélanges offerts à Jacques Maillard Philippe Haudrère, Jacques Maillard. Presses universitaires de Rennes, 2006 - 445 pages. (p. 148)
  16. Le grand dictionnaire historique Par Louis Moréri, vol. 3, 1732. (p. 426-427)
  17. a et b Histoire de la Maison Royale de France, et des grands officiers de la Couronne Par Anselme de Sainte-Marie, Ange de Sainte-Rosalie, 3e  éd., vol. 6, 1730. (p. 480)
  18. a, b et c Dictionnaire statistique de la Sarthe Par Julien-Rémy Pesche. MAR.-SAB., vol. 4, 1836. (p. 557)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]