Famille Arcambal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La famille Arcambal est une famille qui s'est illustrée lors du XIXe siècle, toujours subsistante aujourd'hui.

Elle tirerait ses origines du village d'Arcambal, dans le département du Lot, où elle s'est illustrée pour avoir donné de nombreux consuls de Cahors entre 1230 et 1307.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

La famille Arcambal tirerait son nom du village d'Arcambal où elle possédait une borie au XIIIe siècle, alors famille enrichie par le négoce international[1],[2],[3].

Membres[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • La Jeunesse de Napoléon, par Arthur Chuquet, Armand Colin & Cie, Paris, 1897-1899.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Histoire de Cahors médiéval | Office de Tourisme du Grand Cahors - Vacances Lot Sud Ouest France, Grands Sites Midi-Pyrénées », sur www.tourisme-cahors.fr, (consulté le 19 octobre 2017)
  2. « Recherche: base de données - château dit borie - Arcambal - Lot : patrimoine.midipyrenees.fr », sur patrimoines.midipyrenees.fr (consulté le 24 mai 2017)
  3. « arcambal », sur lesmazuts.free.fr (consulté le 24 mai 2017)
  4. https://books.google.fr/books?id=k6tFzuk5ckkC&pg=PA229&dq=Arcambal&hl=fr&sa=X&redir_esc=y#v=onepage&q=Arcambal&f=false
  5. Paul Bauer, 2 siècles d'histoire au Père Lachaise, Mémoire & Documents, (ISBN 9782914611480, lire en ligne)
  6. Eugéne Auguste Aimé Marescot du Thilleul et Gustave Émile Mesureur, L'assistance publique à Paris: ses bienfaiteurs et sa fortune mobilière, Berger-Levrault et Cie., (lire en ligne)
  7. http://www.appl-lachaise.net/appl/article.php3?id_article=1930
  8. https://books.google.fr/books?id=HF5BAAAAIAAJ&pg=PA32&dq=Miot+de+M%C3%A9lito+Arcambal&hl=fr&sa=X&redir_esc=y#v=onepage&q=Miot%20de%20M%C3%A9lito%20Arcambal&f=false