Faltonia Betitia Proba

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Faltonia Betitia Proba
Boccaccio - Faltonia Proba - De mulieribus claris, XV secolo illuminated manuscript.jpg

Portrait de Faltonia Betitia Proba dans un manuscrit du Livre des cleres et nobles femmes d'après Boccace enluminé par Robinet Testard (BNF, Fr.599).

Biographie
Naissance
Vers Voir et modifier les données sur Wikidata
OrteVoir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Vers Voir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Faltonia Betitia ProbaVoir et modifier les données sur Wikidata
Époque
Activité
Père
Fratrie
Conjoint
Clodius Celsinus Adelphius (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Faltonius Probus Alypius (en)
Quintus Clodius Hermogenianus Olybrius (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Genre artistique

Faltonia Betitia Proba (née v. 322, en Étrurie, l'ancien territoire des Étrusques, correspondant en gros à l'actuelle Toscane - morte v. 370) était une poétesse chrétienne du IVe siècle. Elle était l'épouse d'Adelfius, préfet de Rome en 351.

Biographie[modifier | modifier le code]

L'usage du nom de « Faltonia » est douteux et semble apparemment dû à une confusion, car les manuscrits désignent l'auteur simplement sous le nom de « Proba ». Elle appartenait à cette aristocratie romaine qui tenta pendant si longtemps de maintenir la vieille religion païenne contre le christianisme. Proba était la petite-fille de Probus, consul en 310, la fille de Petronius Probianius, consul en 322, l'épouse de Claudius Celcinus Adalphius, préfet de Rome en 351 et la mère de C. Clodius Hermogenianus Olybrius, consul en 379, et de Faltonius Alypius.

On a d'elle un centon de Virgile qui forme une Histoire de l'ancien et du Nouveau Testament.

Il a été imprimé pour la première fois à Venise, 1472, avec Ausone, et par Kromayer, Magdebourg, 1719, et par Wolf, 1724.

Sources[modifier | modifier le code]