Falk van Gaver

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Falk van Gaver
Image dans Infobox.
Falk van Gaver en 2008.
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (43 ans)
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Distinction

Falk van Gaver () est un journaliste et écrivain français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Lauréat du concours général en histoire (1995)[1], Falk van Gaver est diplômé de l'Institut d'études politiques de Paris (promotion 2001)[2] et du master « Religion et société » de l'Institut d'études politiques d'Aix-en-Provence / Université d'Aix-Marseille sous la direction de Bruno Étienne (promotion 2003). Il est professeur certifié de philosophie en 2015 puis agrégé en 2019.

En 2001-2002, il participe avec Jean-Paul Duarte et Luc Richard aux actions des Black Bloc à Barcelone, Bruxelles et Gênes[3].

Il se situe à la croisée du christianisme, de l'écologisme[4] et de l'anarchisme[5],[6] : il se réclame longtemps de l'« écologie intégrale »[7],[8], conception dont on lui attribue la paternité en France[9],[10], et de l'« anarchisme chrétien »,[11],[12].

Il a été rédacteur et directeur de publication de la revue politique et littéraire Immédiatement[13].

Il a été chroniqueur du mensuel catholique La Nef[14].

En septembre 2015, il parraine la création du trimestriel Limite, « revue d'écologie intégrale »[3].

Il a été également bénévole humanitaire et volontaire de solidarité internationale : en 1999 auprès des enfants des rues de Calcutta avec l'association Don Bosco Ashalayam, en 2007-2009 en Chine avec Enfants du Mékong, en 2009-2011 en Palestine avec la Délégation catholique pour la coopération, en 2011-2012 au Cambodge avec Enfants du Mékong.

En 2008 il épouse Anne-Gersende Warluzel, également volontaire humanitaire et auteure notamment du récit Les enfants de la rizière. Mission au Cambodge[15].

Il a également réalisé plusieurs voyages et séjours au long cours à l'étranger, notamment 2000-2001 en Chine avec le reporter Constantin de Slizewicz[16],[17],[18],[19], en 2002 au Maroc avec l'anthropologue Manoël Pénicaud, en 2003 pour une enquête de terrain en Inde.

En 2006, il publie le récit d'un long périple de France jusqu'en Chine, La Route des Steppes. 22000 km en 4L à travers l'Asie centrale[20].

En 2009, il publie le récit d'un pèlerinage au Mont-Saint-Michel qui est l'occasion d'une traversée de la France de la Méditerranée à la Manche, Le Chemin du Mont. 1300 km à travers la France à pied et sans argent.

En 2015, il publie le récit de deux années passées en Palestine, Taybeh, dernier village chrétien de Palestine.

Il prend ensuite ses distances avec le christianisme et se déclare agnostique puis athée, et s'oriente davantage vers l'écologie radicale, l'écologie profonde, l'anarchisme, l'animalisme, l'antispécisme et le véganisme[21],[22].

En 2022, il revient sur son parcours et publie un témoignage de son passage à l'écologisme, à l'anarchisme et à l'animalisme, Comme une herbe sauvage. Comment je suis devenu écologiste, anarchiste et végétarien[23].

Publications[modifier | modifier le code]

Livres[modifier | modifier le code]

  • Le Politique et le Sacré, essai, Presses de la Renaissance, 2005.
  • La Route des steppes. 22 000 km en 4L à travers l’Asie centrale, récit, Presses de la Renaissance, 2006.
  • Le Ciel sur la terre. Essai de théologie sauvage, essai, Éditions Tempora, 2007 (ISBN 9782916053158).
  • Le Nouvel ordre amoureux (avec Jacques de Guillebon), essai, Éditions de L’Œuvre, 2008 (ISBN 978-2-35631-005-7).
  • Le Chemin du Mont. 1 300 km à travers la France à pied et sans argent, récit, Éditions de L’Œuvre, 2009. (ISBN 978-2-35631-025-5). Version allemande : Auf den Wegen Gottes: Mittellos durch Frankreich, Sankt Ulrich Verlag, 2011.
  • Terre Sainte, guerre sainte ? (avec Kassam Maaddi), récit, Éditions de La Nef, 2011 (ISBN 9782916343167).
  • L’Écologie selon Jésus-Christ, essai, Éditions de L’Homme Nouveau, 2011.
  • L’Anarchisme chrétien (avec Jacques de Guillebon), essai, Éditions de L'Œuvre, 2012 (ISBN 978-2-35631-061-3).
  • Anarchrist. Une histoire de l'anarchisme chrétien (avec Jacques de Guillebon), essai, Éditions Desclée de Brouwer, 2015[24].
  • Taybeh, dernier village chrétien de Palestine (avec Kassam Maaddi), récit, Éditions du Rocher, 2015. Prix de l'Œuvre d'Orient 2016. Traduction polonaise : Taybeh Ostatnia chrzescijanska wioska w Palestynie, Swiety Wojciech, 2017.Traduction anglaise (Etats-Unis) : The Last Christian Village of Palestine, The Crossroad Publishing Company, 2019.
  • Faut-il se libérer du libéralisme ? (direction, avec Christophe Geffroy), enquête, Pierre-Guillaume de Roux, 2016.
  • Christianisme contre capitalisme. L'économie selon Jésus-Christ, essai, Éditions du Cerf, 2017.
  • Comme une herbe sauvage. Comment je suis devenu écologiste, anarchiste et végétarien, récit, Éditions de l'Escargot, 2022.

Films[modifier | modifier le code]

  • La Route turque (avec Jean-Baptiste Warluzel), film documentaire, Mondes réels, 2005.

Contributions[modifier | modifier le code]

  • Ernst Jünger (collectif), Dossier H / L’Âge d’Homme, 2000.
  • Vivre et penser comme des chrétiens (collectif), essai, Immédiatement / A Contrario, 2005.
  • L’avenir du monde (collectif), essai, Le Collège Supérieur, 2006.
  • Enquête sur le roman (collectif), Le Grand Souffle, 2007.
  • Oser agir chrétien (collectif), essai, Éditions de La Nef, 2008.
  • L’homme a-t-il besoin du Christ ? (collectif), Via Romana, 2011.
  • Du religieux dans l’art (collectif), essai, Contrelittérature / L'Harmattan, 2012.
  • Le livre de la prière, Éditions de L'Inférieur, 2013

Autres[modifier | modifier le code]

  • Chine des marches, Chine des marges, mémoire, Institut d'Études Politiques de Paris, 2001.
  • Dynamiques de l’ethnicité et de l’identité dans la Région du Nord-Est de l’Inde, mémoire, Observatoire du religieux, Institut d'Études Politiques d'Aix-en-Provence / Institut de Recherches sur le Sud-Est Asiatique, Maison Asie-Pacifique, CNRS-Marseille, 2003.

Articles[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Le palmarès du Concours général 1995 », sur lemonde.fr, .
  2. http://www.sciences-po.asso.fr/profil/falk.vangaver01.
  3. a et b Boissieu 2016.
  4. Lionel Obadia, « Falk Van Gaver, L'Écologie selon Jésus-Christ, Paris, Éditions de l'Homme nouveau, 2011, 168 p. Préface de Jean Bastaire », Archives de sciences sociales des religions, Éditions de l'École des hautes études en sciences sociales, no 156,‎ , p. 288 (ISBN 9782713223273, ISSN 0335-5985, lire en ligne).
  5. Romaric Sangars, « Jacques de Guillebon et Falk van Gaver – L’Anarchisme chrétien », Chronic'art, Éditions réticulaires,‎ (lire en ligne).
  6. Thierry Jolif, « Jacques de Guillebon, Falk van Gaver > L’Anarchisme chrétien », sur unidivers.fr,
  7. Paul Piccarreta, « Et François parla d’écologie intégrale », Causeur,‎ (lire en ligne).
  8. Gaultier Bès, « Gaultier Bès : « Laudato Si, une authentique écologie intégrale » », Famille chrétienne,‎ (lire en ligne).
  9. « Doit-on en finir avec l’écologie intégrale ? », sur La Vie.fr, 2021-09-17cest13:05:57+02:00 (consulté le )
  10. (en) « Sauver la nature? - Sommaire », sur https://communio.fr (consulté le )
  11. Paul Ariès, La face cachée du pape François, Max Milo, 2016, page 211.
  12. Gaël Brustier, Le mai 68 conservateur : Que restera-t-il de la Manif pour tous ?, Editions du Cerf, 2015, pp.59-61.
  13. BNF, « Van Gaver, Falk (1979-...) », sur catalogue.bnf.fr.
  14. par exemple : Revue Nef, n°255, janvier 2014 ou n°276, décembre 2015
  15. Les enfants de la rizière Mission au Cambodge (lire en ligne)
  16. « L’aventure de ... Constantin de Slizewicz en Chine », sur LEFIGARO, (consulté le )
  17. « Constantin de Slizewicz: l'homme des confins », sur LExpress.fr, (consulté le )
  18. « L’aristocrate aventurier aux portes de l’himalaya », sur parismatch.com (consulté le )
  19. « Français du bout du monde : un Toulonnais au Tibet », sur Franceinfo, (consulté le )
  20. Arnaud Bordes, Stéphan Carbonnaux, Serge Takvorian, Falk van Gaver : Écrivain et voyageur in Enquête sur le roman, Le Grand Souffle, 2007, page 356.
  21. « De l’écologie intégrale à l’athéisme, le parcours tortueux de Falk van Gaver », sur La Vie.fr, 2022-02-03cet16:18:24+01:00 (consulté le )
  22. Marion Messina, « Falk Van Gaver : "Royaliste adolescent, je suis devenu écologiste, anarchiste et animaliste" », sur www.marianne.net, 2022-03-07utc11:51:50+0100 (consulté le )
  23. « Comme une herbe sauvage (Falk van Gaver) | Editions de l'Escargot » (consulté le )
  24. Note de lecture de Romaric Sangars dans La Revue littéraire, n°57, avril-mai 2015, pp. 166 -167.
  25. The Winners of Religion Today 2007

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Yves Urvoy-Roslin, Le Tocsin, Éditions Publibook, 2011, extraits en ligne.
  • Lionel Obadia, « Falk Van Gaver, L'Écologie selon Jésus-Christ, Paris, Éditions de l'Homme nouveau, 2011, 168 p. Préface de Jean Bastaire », Archives de sciences sociales des religions, Éditions de l'École des hautes études en sciences sociales, no 156,‎ , p. 288 (ISBN 9782713223273, ISSN 0335-5985, lire en ligne).
  • Philippe Oswald, « « AnarChrist » : le pavé des anarchistes chrétiens », Aleteia,‎ (lire en ligne).
  • Laurent de Boissieu, Qu’est la génération « Manif pour tous » devenue ?, Le Débat, Éditions Gallimard, n°191, septembre-octobre 2016, pp. 89-100 ou sur cairn.
  • Grégoire Kauffmann, Le Nouveau FN. Les vieux habits du populisme, Le Seuil, 2016, page 47.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :