Faculté universitaire de théologie protestante

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Faculté universitaire de théologie protestante (Bruxelles)
Logo FUTP.png
Histoire et statut
Fondation
1950
Type
Régime linguistique
Localisation
Pays
Localisation sur la carte de Belgique
voir sur la carte de Belgique
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Bruxelles
voir sur la carte de Bruxelles
Red pog.svg
Divers
Site web

La faculté universitaire de théologie protestante de Bruxelles, est une université privée belge qui délivre des diplômes de théologie protestante, mène des activités de recherche et assure une formation permanente. Elle est bilingue et a également une section dispensant un enseignement en néerlandais (Universitaire Faculteit voor Protestantse Godgeleerdheid). Elle forme des pasteurs et des professeurs de religion.

Histoire[modifier | modifier le code]

La faculté universitaire de théologie protestante de Bruxelles s'inscrit dans l'héritage spirituel de l'Académie réformée de Gand. Cette université est fondée en 1577, durant la période de la République calviniste de Gand. Elle est supprimée,en 1584, lors de la conquête de la ville par le général Alexandre Farnèse[1].

En 1950, par l'Union des Églises protestantes évangéliques de Belgique, devenue ensuite l'Église évangélique protestante de Belgique, et par la Conférence belge de l’Église méthodiste. Dès 1955 s’y joint l'Église chrétienne missionnaire belge, devenue ultérieurement l'Église réformée de Belgique[2],[3].

Le 4 mars 1963, elle est reconnu par arrêté royal comme institution d’enseignement supérieur universitaire, habilitée à octroyer les titres de licencié et de docteur, en vertu de la loi belge du 11 septembre 1933 sur la protection des titres d’enseignement supérieur. C'est dès lors la seule institution en Belgique reconnue par les pouvoirs publics pour dispenser un enseignement universitaire en vue de la collation des grades de bachelier, master et docteur en théologie protestante.

En 1965, la faculté siège rue des Bollandistes dans la commune d'Etterbeek, à Bruxelles-Capitale.

En 1979, les trois Églises fondatrices se rassemblent au sein de l'Église protestante unie de Belgique[4]. Elle inscrit dans sa constitution l'obligation pour les pasteurs d’être détenteur du diplôme de Master à finalité pastorale de la faculté universitaire de théologie protestante de Bruxelles[5].

La faculté de théologie de Butare au Rwanda, de l’Église presbytérienne au Rwanda est affiliée à la faculté de théologie protestante de Bruxelles par une convention du [6].

En juin 2007, elle signe une convention de partenariat avec l'Université libre de Bruxelles pour l'enseignement de l’histoire, de la philosophie, des sciences religieuses et humaines, la recherche et l'organisation de colloques interdisciplinaires. En septembre 2016, une convention est signée avec la faculté de théologie protestante de Strasbourg pour les cours de formation en ligne. En 2018 est signé un partenariat avec la faculté de théologie protestante de Montpellier pour un échange de professeurs.

Enseignement[modifier | modifier le code]

La faculté enseigne la théologie protestante, l'histoire de la Réforme protestante et du protestantisme en Belgique, l'exégèse historico-critique de la Bible, l'hébreu biblique, l'araméen et le grec ancien. La faculté participe aussi à des programmes de formations permanentes, ou à des cours ou conférences ouvertes au public.

Personnalités liées à la faculté[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Léon E. Halquin, « L'Académie réformée de Gand (1577-1584) » dans Analecta Theologiae Facultatis Bruxellensis, II, Protestantisme et Université, Bruxelles, 1974-1985
  2. « Qui sommes nous ? | FUTP » (consulté le 17 décembre 2019)
  3. Marian, « Constitution & Discipline », sur Église Protestante Unie de Belgique, (consulté le 17 décembre 2019)
  4. « Le protestantisme en Belgique », sur www.museeprotestant.org, Musée protestant (consulté le 17 décembre 2019)
  5. Marian, « Faculté universitaire de théologie protestante », sur Église protestante unie de Belgique, (consulté le 17 décembre 2019)
  6. « Au Rwanda, l’Institut Protestant des Arts et des Sciences Sociales promu au rang d’université protestante du Rwanda », sur Église Protestante Unie de Belgique (consulté le 17 décembre 2019)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Léon E. Halquin, « L'Académie réformée de Gand (1577-1584) » dans Analecta Theologiae Facultatis Bruxellensis, II, Protestantisme et Université, Bruxelles, 1974-1985

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]