Faculté des sciences économiques, sociales, politiques et de communication

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Faculté des sciences économiques, sociales, politiques et de communication
UCLouvainESPO.svg
Histoire et statut
Fondation
1892
Type
Université libre
Régime linguistique
français
Localisation
Campus
Pays
Belgique
Chiffres-clés
Étudiants
5500
Divers
Site web


La Faculté des sciences économiques, sociales, politiques et de communication (ESPO) est une faculté de l'Université catholique de Louvain située sur les campus de Louvain-la-Neuve et de Mons. Elle trouve son origine dans l'École des sciences politiques et sociales fondée en 1892 au sein de la Faculté de droit par Jules Van den Heuvel[1].

Historique[modifier | modifier le code]

En 1892 et en 1897, deux écoles sont fondées au sein de la Faculté de droit de l'UCLouvain : l'École des sciences politiques et sociales et l'École des sciences commerciales et consulaires. Ces nouvelles écoles tentent de répondre aux défis posés par les révolutions industrielles, politiques et scientifiques, et former ceux qui s'engageront dans la conduite de l'économie et de la vie sociale[2]. Ce sont pour ces mêmes raisons qu'est fondée en 1896 à La Louvière l'École supérieure commerciale et consulaire. Cet établissement indépendant déménagera à Mons en 1899, obtiendra un statut universitaire, puis finira par fusionner avec l'UCLouvain en 2011.

Étroitement associée l'une à l'autre, les deux écoles de l'UCLouvain n'auront de cesse de se réinventer au cours du temps pour coller au mieux aux évolutions de la société et au développement des sciences humaines et sociales. Elles seront réorganisés en différents instituts, écoles, facultés, départements (entre autres)[3], tournés à la fois vers un enseignement pratique et une recherche de pointe. Cette dernière sera notamment matérialisée par la création de l'Institut des sciences économiques, futur Institut de recherches économiques et sociales (IRES), en 1928[4].

L'École des sciences commerciales et consulaires se dote en 1908, année de cession du Congo à la Belgique, d'une licence en sciences coloniales. Après la Première Guerre mondiale, elle prend différents noms dont École supérieure de commerce. En 1934, elle est est agréée comme Institut supérieur de commerce par arrêté royal. En 1941, le recteur Van Waeyenbergh confie sa réorganisation à Jacques Leclercq. Elle dévient l'École des sciences économiques et comporte quatre instituts : outre L'IRES, on trouve l'Institut des sciences économiques, l'Institut des sciences économiques appliquées (ISEA), et l'Institut des sciences actuarielles.

En 1950, l'École des sciences politiques et sociales et l'École des sciences économiques se détachent de la Faculté de droit pour devenir une faculté à part entière : la Faculté des sciences économiques et sociales. Elle devient l'une des plus grandes facultés en nombre d’étudiants. En 1961 est créé l'Institut d'étude du développement.

En 1967, la faculté change de nom et devient la Faculté des sciences économiques, sociales et politiques. En 1975, la faculté est réorganisée en 9 départements. L'ISEA devient l'Institut d'administration et de gestion (IAG), tandis qu'apparaissent en tant que départements la communication, la démographie, les études européennes et les sciences du travail. La faculté sera encore réorganisée à plusieurs reprises au cours des années 1980 et 1990, avec notamment un département de sociologie.

Dans le cadre du Processus de Bologne, le décret de la Communauté française du 31 mars 2004 conduit à la création des "baccalauréats" pour le premier cycle en 2004, et des "masters" pour le second cycle en 2007.

En 2008, l'IAG devient autonome sous le nom de Louvain School of Management, qui est élevée en faculté deux ans plus tard.

En 2010, à l'occasion de la réforme interne de l'UCLouvain qui sépare les activités d'enseignement et de recherche, la faculté devient la Faculté des sciences économiques, sociales et politiques et de communication. Les chercheurs de la faculté intègrent différents instituts de recherches.

En 2011, suite à la fusion des Facultés universitaires catholiques de Mons avec l'UCLouvain, la faculté devient multisite.

Organisation[modifier | modifier le code]

La faculté comporte six écoles, en plus d'une structure de gestion du premier cycle (SESP) :

  • Economics School of Louvain (ESL)
  • École de communication (COMU)
  • École des sciences du travail (EST ou TRAV)
  • École des sciences politiques et sociales (PSAD)
  • École interfacultaire en études européennes (IEE)
  • École d'agrégation (AGES)

Principaux diplômes délivrés[modifier | modifier le code]

Premier cycle :

  • Bachelier en information et communication
  • Bachelier en ingénieur de gestion (exclusivement à Louvain-la-Neuve ; le bachelier en ingénieur de gestion de l'UCLouvain FUCaM Mons étant organisé par la Louvain School of Management)
  • Bachelier en sciences économiques et de gestion
  • Bachelier en sciences humaines et sociales
  • Bachelier en sciences politiques, orientation générale
  • Bachelier en sociologie et anthropologie

Deuxième cycle :

  • Master en administration publique
  • Master en anthropologie
  • Master en communication
  • Master en études européennes
  • Master en gestion des ressources humaines
  • Master en journalisme
  • Master en politique économique et sociale
  • Master en sciences de la population et du développement
  • Master en sciences du travail
  • Master en sciences et technologies de l'information et de la communication
  • Master en sciences économiques
  • Master en sciences politiques
  • Master en sociologie
  • Master en transitions et innovations sociales

La faculté propose des formations en horaire décalée au sein de la Faculté ouverte de politique économique et sociale (FOPES). Celle-ci organise un master universitaire pour adultes engagés dans la vie professionnelle et sociale, accessible par l’expérience professionnelle (VAE) ou avec un diplôme de premier cycle.

En 2016, dans le cadre Eduniversal Worldwide Best Master Ranking le Master en sciences économiques s'est vu décerné la 15ème place européenne et le master en administration publique la 13ème place[5].

Références[modifier | modifier le code]

  1. L'Université catholique de Louvain. Vie et mémoire d'une institution, s. dir. Albert d'Haenens, Bruxelles, La Renaissance de Livre-Presses universitaires de Louvain, 1992, p. 225-228.
  2. 1971-2011. Quatre décennies. De la première pierre de Louvain-la-Neuve à l'UCL multisite, Fascicule édité à l'occasion de la rentrée académique 2011-2012 de l'UCL, p. 22.
  3. Voir l'historique de la faculté sur le site de l'UCL.
  4. Notices d'autorité « Institut de recherches économiques et sociales - UCL | Archives », sur archives.uclouvain.be (consulté le 29 novembre 2017).
  5. http://www.lavenir.net/cnt/dmf20160112_00762522/plusieurs-masters-de-l-ucl-dans-le-top-mondial-et-europeen