Faculté de théologie protestante de Montpellier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Faculté de théologie protestante de Montpellier
Logo Institut protestant de théologie.jpg
Histoire et statut
Fondation
Type
Institution universitaire (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Doyen
Gilles Vidal
Membre de
Institut protestant de théologie
Site web
Localisation
Ville
Pays
France
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Point carte.svg
Géolocalisation sur la carte : Occitanie
(Voir situation sur carte : Occitanie)
Point carte.svg
Géolocalisation sur la carte : Hérault
(Voir situation sur carte : Hérault)
Point carte.svg
Géolocalisation sur la carte : Montpellier
(Voir situation sur carte : Montpellier)
Point carte.svg

La Faculté de théologie protestante de Montpellier est une institution universitaire qui propose des enseignements de théologie protestante et délivre des diplômes de licence, master et doctorat. Elle a célébré son quatrième centenaire en 1996. Elle est située 13 rue Louis Perrier, à Montpellier.

Création et historique[modifier | modifier le code]

La faculté de théologie de Montpellier est l'héritière de plusieurs institutions, l’académie protestante de Montpellier[1] (fondée en 1596), et l'académie de Montauban et de Puylaurens (fondée en 1598)[2], ainsi que de la faculté de théologie protestante de Montauban (1808-1919).

La faculté de théologie protestante, établie à Montauban par décret impérial le [3], est rattachée à l’université de Toulouse jusqu’en 1906. Après la loi de séparation des Églises et de l'État en 1905, elle devient un établissement d’enseignement supérieur privé qui ne dépend financièrement et administrativement que de l’Église réformée. Elle est transférée à Montpellier après la Première Guerre mondiale, en 1919, avec le même corps professoral[4].

La faculté de théologie de Montpellier forme, depuis 1972, avec la faculté de théologie protestante de Paris, l’Institut protestant de théologie. Créé à l’initiative de deux églises protestantes, l'Église réformée de France et l’Église évangélique luthérienne de France, réunies depuis 2013 dans l'Église protestante unie de France, l’Institut protestant de théologie est reconnu d’utilité publique depuis 2005. Il bénéficie, depuis 1981, d’un soutien financier de la part du ministère de l’Éducation nationale.

Enseignements[modifier | modifier le code]

La faculté délivre des diplômes de licence, master et doctorat (système LMD) et son cursus universitaire s'intègre dans le processus de Bologne.

Les cours sont assurés in praesentia à la faculté, ainsi que, pour les deux premières années de licence, par correspondance.

Conventions, relations et échanges avec d'autres facultés[modifier | modifier le code]

En , la faculté de théologie de Montpellier a signé avec l’université Paul-Valéry-Montpellier une convention de coopération. Cette convention permet l’inscription d’étudiants au programme d’enseignement de l’autre établissement et encourage les échanges d’informations et de publications scientifiques. En outre, en vertu d'une convention de coopération entre les écoles doctorales de ces deux établissements, les doctorants de la faculté de théologie de Montpellier peuvent obtenir un diplôme de doctorat « double sceau » lettres/sciences humaines et théologie.

Outre des liens étroits avec sa faculté sœur, la Faculté de théologie protestante de Paris, elle entretient des relations régulières avec la Faculté de théologie protestante de Strasbourg.

En vue de faciliter les échanges d’étudiants et les collaborations internationales dans la recherche comme dans l’enseignement, la faculté est engagée dans divers partenariats avec d’autres établissements d’enseignement théologique en Europe (Université d'Édimbourg, de Heidelberg, de Genève, de Lausanne ; Faculté vaudoise de Rome), au Canada et aux États-Unis (Université Laval, l'université de Montréal, l'université de Sherbrooke, l'Union Presbyterian Seminary, Louisville Presbyterian Theological Seminary (en), l'École biblique et archéologique de Jérusalem, ainsi qu'avec les facultés de théologie protestantes des pays africains[5] de Brazzaville (République du Congo) et de Yaoundé[6] (Cameroun).

La faculté participe au programme européen d'échange d'étudiants et d'enseignants Erasmus.

Enseignants[modifier | modifier le code]

Les enseignants actuels (2017) sont :

  • Olivier Abel : éthique et philosophie ;
  • Guilhen Antier : dogmatique ;
  • Chrystel Bernat : histoire du christianisme à l'époque moderne ;
  • Elian Cuvillier : théologie pratique ;
  • Dany Nocquet : Ancien Testament (doyen de la faculté) ;
  • Céline Rohmer : Nouveau Testament ;
  • Christophe Singer : théologie pratique ;
  • Gilles Vidal : histoire du christianisme à l'époque contemporaine.

Anciens enseignants[modifier | modifier le code]

Docteurs honoris causa[modifier | modifier le code]

Anciens étudiants connus[modifier | modifier le code]

Centre Maurice-Leenhardt[modifier | modifier le code]

La faculté héberge le centre Maurice Leenhardt, centre de recherche en missiologie. Créé en 2006, il est intégré à la structure associative de l’IPT, dont il constitue l’un des pôles de recherche. Le Centre a pour objectif de promouvoir la recherche en missiologie et de favoriser sa diffusion par l’organisation de colloques ou de journées d’études interdisciplinaires, par la tenue d’un séminaire annuel destiné aux étudiants chercheurs (niveau master recherche et doctorat) et par la constitution progressive d’un fonds de documentation.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Pierre Daniel Bourchenin (1882). Étude sur les académies protestantes en France au XVIe et au XVIIe siècles, Paris, Grassart.
  2. Les académies protestantes sont des instituts d'enseignement supérieur, légalement autorisés en France par l’édit de Nantes (1598), notamment pour la formation des pasteurs et des théologiens. En France, les académies sont fermées progressivement au XVIIe siècle, tandis que l'Académie protestante de Strasbourg, celles de Leyde, de Genève, de Neuchâtel notamment deviennent des universités.
  3. André Gounelle, La Faculté de théologie protestante de Montauban.
  4. André Gounelle, Idem.
  5. Facultés de théologie, sur le site du Service protestant de mission (consulté le 3 mai 2017)
  6. Faculté de théologie, sur le site de l'Institut Universitaire Protestant (consulté le 3 mai 2017)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]