Faculté de droit et de science politique de l'université Paris X

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Faculté de droit et science politique de Nanterre
Localisation
Localisation Nanterre,
Drapeau de la France France
Informations
Composante Université Paris Ouest Nanterre La Défense (Paris 10)
Fondation 1966
Directeur Matthieu Conan
Type Unité de formation et de recherche
Site web Université de Paris Ouest Nanterre La Défense (Paris X)

La Faculté de droit et de science politique de Nanterre est une unité de formation et de recherche de l'Université de Paris 10 située dans la ville de Nanterre dans les Hauts-de-Seine.

Présentation[modifier | modifier le code]

La faculté de droit est née en 1966 comme faculté de droit et des sciences économiques de l’université de Paris à Nanterre. Elle eut notamment pour doyens Philippe Malaurie et Jean-Maurice Verdier. À la suite de la loi Faure, la nouvelle Université de Paris X hérita en 1970 d'une partie de la faculté de droit de Paris[1].

Reconnue pour son excellence dans l'enseignement et la recherche en droit et en science politique[2],[3],[4], la faculté de droit et science politique est forte de plus de 9 000 étudiants dont près de 600 doctorants. Elle offre 8 mentions de licence ainsi que 26 spécialités de master professionnel et 21 spécialités de master recherche.

Elle dispose par ailleurs d'un Institut d'études judiciaires - Henri Motulsky préparant aux concours et examens juridiques.

L'offre de formation[modifier | modifier le code]

Capacité en droit[modifier | modifier le code]

La capacité en droit offre une formation en droit de deux années à destination des étudiants non titulaire du baccalauréat[5]

Les titulaires du certificat de Capacité en droit peuvent s'inscrire en première année de licence de droit ou obtenir la dispense du baccalauréat en vue de la poursuite d’études supérieures autres que juridiques[6]

Institut d'études judiciaires (IEJ)[modifier | modifier le code]

La faculté de droit et de science politique dispose de l'Institut d'études judiciaires - Henri Motulsky.

L'IEJ prépare à l'examen d'accès à la Haute École des avocats conseils (HEDAC) ainsi qu'aux concours de l'École nationale de la magistrature (ENM), de l'École Nationale Supérieure de la Police (ENSP) et de l'Ecole des officiers de la gendarmerie nationale (EOGN).

Licence[modifier | modifier le code]

La faculté de droit et de science politique de Paris X offre 3 licences générales :

  • mention Droit
  • mention Science Politique
  • mention Droit - Économie

S'y ajoutent 5 licences couplant droit français et droit étranger (italien, anglais-américain, allemand, espagnol, russe) dont l'admission dépend de la réussite à un examen de langue.

L'Institut de préparation à l'administration générale (IPAG) associé délivre par ailleurs une licence d'administration publique.

Master[modifier | modifier le code]

Au niveau du master, sont proposées 26 spécialités de master professionnel (P) et 21 spécialités de master recherche (R). Certains masters sont également proposés en formation par alternance (A).

Droit[modifier | modifier le code]

  • Analyse économique de droit (R)
  • Concurrence et régulation des marchés (P)
  • Contentieux des affaires (P)
  • Droits de l'homme (P) (R)
  • Droit des nouvelles technologies et société de l'information (P)
  • Droit de l'entreprise (P) (R)
  • Droit public général (P) (R)
  • Contentieux international et européen (P) (R)
  • Droit des relations internationales et de l'Union européenne (R)
  • Droit du commerce international (P)
  • Droit notarial (P)
  • Droit pénal et procédure pénale (R)
  • Droit privé et professions judiciaires (P) (R) (A)
  • Droit de la protection sociale et droit de la santé (P) (R)
  • Droit social et gestion des ressources humaines (P) (A)
  • Droit social et relations professionnelles (R) (A)
  • Juriste européen (P)
  • Théorie et Analyse du droit (R)

Études bilingues des droits de l'Europe[modifier | modifier le code]

  • Droit des Affaires allemand (P) (R)
  • Droit international et Européen allemand (P) (R)
  • Droit des Affaires anglo-américain (P) (R)
  • Droit International et Européen anglo-américain (P) (R)
  • Droit des Affaires espagnol (P) (R)
  • Droit International et Européen espagnol (P) (R)
  • Droit des Affaires italien (P) (R)
  • Droit International et Européen italien (P) (R)
  • Droit des Affaires russe (P) (R)
  • Droit International et Européen russe (P) (R)

Science politique[modifier | modifier le code]

  • Gestion des collectivités territoriales (P)
  • Management du risque (P)
  • Sociologie politique comparative (R)
  • Travail politique et parlementaire (P)

Doctorat[modifier | modifier le code]

L'école doctorale de sciences juridiques et politiques propose 4 disciplines :

  • Droit privé et sciences criminelles (Section 01 du CNU)
  • Droit public (Section 02 du CNU)
  • Histoire du droit et des institutions (Section 03 du CNU)
  • Sciences politiques (Section 04 du CNU)

Le doctorat est préparé dans l'un des centres de recherche de l'école doctorale.

La recherche[modifier | modifier le code]

L'école doctorale de sciences juridiques et politiques est dirigée par Eric Millard et Emmanuel Dockès. Elle fut dirigée de 1991 à 1998 par Antoine Lyon-Caen, de 1999 à 2006 par Danièle Lochak et de 2006 à 2010 par Pierre Brunet et Jean-Sylvestre Bergé.

Elle se compose de 11 centres de recherche dont trois unités mixtes de recherche couvrant les grands domaines du droit et de la science politique. Elle bénéficie d’un encadrement composé de 148 enseignants-chercheurs et chercheurs habilités à diriger des recherches[7].

Le bureau de l'école doctorale est composé par Véronique Champeil-Desplats, Jacqueline Domenach, Laurence Folliot-Lalliot, Paul Guyonnet, Soazick Kerneis, Bernard Lacroix, Xavier Lagarde, Danièle Lochak, Antoine Lyon-Caen et Marie-Gabrielle Thiant.

Centres de recherches en droit et science politique de l'Université Paris X
Nom Identification Directeur(s) Partenariat(s) Enseignants-chercheurs / CRNS
Centre de recherche et d'études sur les droits fondamentaux (CREDOF) EA 3933 Véronique Champeil-Desplats, Danièle Lochak Associé à la Chaire Unesco "Droits de l’homme et violence"[8]. Partenaire du Centre de théorie et analyse du droit et du CEDIN. 18
Centre de droit pénal et de criminologie (CDPC) EA 3982 Pierette PONCELA, Elisabeth FORTIS 14
Institut de recherche sur l'entreprise et les relations professionnelles (IRERP) EA 4419 Georges Borenfreund, Isabelle VACARIE 12 / 1
Centre de théorie et analyse du droit UMR 7074 Pierre Brunet, Michel Troper Associé à l'École normale supérieure (rue d'Ulm), à l'EHESS, Centre d'études des normes juridiques et au CREDOF. 21 / 4
Centre d'histoire et d'anthropologie du droit (CHAD) EA 4417 Soazick KERNEIS
Centre d'études juridiques européennes et comparées (CEJEC) EA 2320 Jean-Sylvestre BERGÉ, Sophie ROBIN-OLIVIER 24
Centre du droit civil des affaires et du contentieux économique (CEDCACE) EA 3457 Emmanuelle CLAUDEL 26
Centre de recherche en droit public (CRDP) EA 381 Matthieu CONAN 20
Centre de droit international de Nanterre (CEDIN) EA 382 Alain Pellet, Jean-Marc Thouvenin Associé au CREDOF 22
Institut des Sciences sociales du Politique (ISP) UMR 7220 Marie-Claire Lavabre Associé à l'École normale supérieure de Cachan 23 / 19
Groupe d'analyse politique (GAP) EA 1591 Bernard LACROIX

Personnalités liées[modifier | modifier le code]

Accès[modifier | modifier le code]

La faculté de droit et de science politique située sur le campus de Nanterre est accessible via la gare de Nanterre - Université. Celle-ci est desservie par la ligne A du RER parcourant la branche A1 de Saint-Germain-en-Laye, par la ligne L du Transilien, ainsi que par les bus (BUS) RATP 259 276 304 367

L'université de Paris X est située à 5 minutes de La Défense et à 10 minutes de Charles-de-Gaulle - Étoile par le RER A.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Décret du 8 octobre 1970
  2. notamment numéro spécial université (31/05/2007) "Plus de 800 questionnaires détaillés nous ont été retournés : suivi des diplômés, durée moyenne de recherche d'emploi, salaire de sortie, type d'emploi occupé, secteurs d'embauche, associations d'anciens, partenariats entreprises, autant de données que ne valorisent d'habitude que les grandes écoles. Elles nous ont servi à sélectionner et à mettre en ligne plus de 450 programmes remarquables. L'exercice a permis de dessiner une petite géographie subjective des universités les plus réactives. Sur le podium des meilleures pourvoyeuses de pépites, on trouve Paris I, Lyon I, Paris V, Paris IX, Paris II et Paris X, suivies de près par Marne-la-Vallée, Tours et Grenoble-I." (Présentation en ligne sur le site du Nouvel Obs. Voir aussi Le Nouvel Obs Etudiants no 6 - Spécial « Pépites de la fac »
  3. Voir l'évaluation de la faculté de droit et de science politique par l'AERES (Rapport Licence et Master de l'Université Paris X) où la grande majorité des diplômes ont reçu la note maximale.
  4. L'École doctorale de sciences juridiques et politiques a reçu la note maximale (A+) lors de l'évaluation par l'AERES.
  5. Livret des études 2009 sur le site web de Paris X
  6. Arrêté du 3 août 1994, Article 13 : nécessité de subir avec succès une épreuve de français et une épreuve de langue vivante
  7. Rapport relatif aux écoles doctorales de l'Université Paris X de l'AERES
  8. Sur la Chaire Unesco