Faculté de chirurgie dentaire de Clermont-Ferrand

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la médecine image illustrant une université
Cet article est une ébauche concernant la médecine et une université.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion.

Faculté de chirurgie dentaire de Clermont-Ferrand
Informations
Fondation 1928[1]
Type Unité de formation et de recherche d'odontologie
Localisation
Coordonnées 45° 47′ 10″ Nord 3° 06′ 45″ Est / 45.78602, 3.112403
Ville Clermont-Ferrand
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne
Campus Hôpital d'Estaing, 2 Rue de Braga, 63100 Clermont-Ferrand
Direction
Doyen Pr. Stéphanie Tubert-Jeannin[2]
Chiffres clés
Personnel 18[1]
Enseignants 36[1]
Étudiants 322 en formation initiale[1] en 2013
Premier cycle 70 en 2013
Deuxième cycle 184 en 2013
Troisième cycle 68 en 2013
Niveau Doctorat en chirurgie dentaire
Divers
Affiliation Clermont Université, Université d'Auvergne Clermont-Ferrand I
Site web http://webodonto.u-clermont1.fr/

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Faculté de chirurgie dentaire de Clermont-Ferrand

Géolocalisation sur la carte : Clermont Communauté

(Voir situation sur carte : Clermont Communauté)
Faculté de chirurgie dentaire de Clermont-Ferrand

La Faculté de chirurgie dentaire de Clermont-Ferrand est une unité de formation et de recherche (UFR) de l'université d'Auvergne dans le domaine de l'odontologie. Elle correspond à l'une des seize facultés de France assurant la formation des futurs chirurgiens-dentistes sur le territoire[3] Elle abrite également deux laboratoires de recherche en odontologie[1] ainsi que le service de chirurgie dentaire de l'Hôpital d'Estaing[4].

Histoire[modifier | modifier le code]

La faculté de chirurgie dentaire de Clermont-Ferrand fut fondée en 1928 au sein l'École de Plein Exercice de Médecine et Pharmacie sous le nom d'École de Stage Dentaire[1]. Elle connut de nombreuses restructurations au cours du XXème siècle, devenant par la suite l'École Dentaire de Clermont-Ferrand en 1945[1], puis l'École Dentaire Municipale en 1954[1]. Elle s'installera ultérieurement dans le centre ville en 1969, se trouvant alors annexée à l'Hôpital de l'Hotêl-Dieu pour les soins dentaires[1]. La même année, l'établissement supérieur acquiert le titre d'École Nationale de Chirurgie Dentaire[1], puis celui d'Unité de Formation et de Recherche (UFR) en 1984[1]. En Janvier 2014, la faculté se vit contrainte de déménager sur le site du nouvel Hôpital d'Estaing dans le Nord de la ville, avec la fermeture de l'Hotêl Dieu quatre années plus tôt[5],[6] Avec son nouveau complexe inauguré le 20 février 2014[7], l'UFR d'odontologie de Clermont-Ferrand est à l'heure actuelle la faculté de chirurgie dentaire la plus récente et la plus sophistiquée de France du fait de ces actuels locaux. Son service d'odontologie rattaché à l'Hôpital d'Estaing est également le centre référent en soins dentaires pour la prise en charge de patients à besoins spécifiques ou souffrant de douleurs dentaires chroniques sur un rayon de plus de 400 kilomètres[8].

Formation initiale[modifier | modifier le code]

La faculté délivre une formation en chirurgie dentaire s'effectuant sur six ans minimum et débouchant sur le diplôme d'État de Docteur en chirurgie dentaire.

1er cycle des études en sciences odontologiques[modifier | modifier le code]

Le Diplôme de Formation Générale en Sciences Odontologiques[modifier | modifier le code]

Le diplôme de formation générale en sciences odontologiques sanctionne la première partie des études en vue du diplôme d'État de docteur en chirurgie dentaire : il comprend six semestres de formation validés par l'obtention de 180 crédits européens, correspondant au niveau licence.
Les objectifs du DFGSO sont définis au bulletin officiel de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche N°17 du 28 Avril 2011.

Les objectifs de ce premier cycle sont les suivants :

1. l'acquisition d'un socle de connaissances scientifiques indispensables à la maîtrise ultérieure des savoirs et des savoir-faire nécessaires à l'exercice de la profession de chirurgien-dentiste. Cette base scientifique englobe la biologie, les sciences exactes et plusieurs disciplines des sciences humaines et sociales.
2. l'acquisition de connaissances dans les domaines de la sémiologie médicale, de la pharmacologie et des disciplines odontologiques.
3. l'apprentissage du travail en équipe et des techniques de communication, nécessaires à l'exercice professionnel.

L'enseignement comprend un tronc commun permettant l'acquisition de compétences et de connaissances :
1. Communiquer.
2. Apprendre à établir un diagnostic.
3. Concevoir une proposition thérapeutique.
4. Comprendre une démarche de soins coordonnés.
5. Apprendre à assurer les gestes de première urgence.
6. Appréhender les objectifs de santé publique.
7. Connaître les règles juridiques, déontologiques et éthiques.

PACES : Première année Commune aux études de santé[modifier | modifier le code]

Pour accéder aux études de santé, l’aspirant médecin/chirurgien-dentiste/pharmacien/sage-femme doit s’inscrire au sein d’une Première Année Commune aux Etudes de Santé à l’issu de l’obtention de son baccalauréat. Si tous les bacheliers sont libres de s’inscrire au sein d’une faculté de médecine pour réaliser une PACES, le baccalauréat scientifique reste très fortement recommandé du fait programme dispensé et du niveau requis pour réussir cette année de sélection.
La PACES est la voie d’accès obligatoire pour accéder aux cursus de formation des professions de santé médicales, à savoir : médecine, chirurgie dentaire (odontologie), pharmacie et maïeutique. Elle correspond à l’année préparatoire au concours d’accès à ces 4 filières universitaires qui se déroule en 2 étapes : à l’issu de chacun des 2 semestres constituants la PACES.
Une fois les épreuves achevées, les étudiants sont classés suivant leurs résultats dans ces 4 filières médicales. Les candidats les mieux classés pourront ensuite sélectionner la filière de santé médicale au sein de laquelle ils souhaiteront poursuivre leurs études de santé, sous réserve du nombre de places accessibles pour ces 4 filières, fixé par arrêté ministériel et publié chaque année au Journal officiel de la République française.

Pour l’année 2013-2014, le numerus clausus des filières de santé médicales était de 12 807 places (7492 places en médecine, 3099 places en pharmacie, 1 200 places en odontologie/chirurgie dentaire et 1 016 places en maïeutique) pour un total de 58 046 candidats, soit moins de 22% de reçus, ce qui en fait le concours universitaire le plus sélectif de France. En cas d’échec, l’étudiant ne peut retenter sa chance qu’une seconde fois, à condition d’avoir obtenu lors de sa première tentative un classement lui autorisant le redoublement.

Les étudiants reçus sont ensuite répartis, selon leurs vœux, dans les facultés de santé correspondantes à la filière dans laquelle ils se seront classés avec succès : médecine (38 UFR), pharmacie (28 UFR), odontologie/chirurgie dentaire (16 UFR), maïeutique (35 écoles).

Pour accéder aux études d’odontologie à la faculté de chirurgie dentaire de Clermont-Ferrand, les candidats au concours de la PACES doivent parvenir à se classer au concours d’odontologie au sein d’une faculté de médecine en convention avec celle-ci, à savoir :
La faculté de médecine de Clermont-Ferrand : 44 places ouvertes en 2014
La faculté de médecine de Dijon : 10 places ouvertes en 2014
La faculté de médecine de Limoges : 7 places ouvertes en 2014
La faculté de médecine de Tours : 7 places ouvertes en 2014

Au total, 68 places sont ouvertes pour intégrer la deuxième année d’études en odontologie à la faculté de chirurgie dentaire de Clermont-Ferrand pour l’année 2014-2015, constituant ainsi la promotion de base pour l’année DFGSO2.

Les Unités d’Enseignement dispensées au cours de cette année sélective sont les suivantes :

1er semestre

  • U3.1 – Organisation des appareils et systèmes : aspects fonctionnels et méthodes d’études

2ème semestre

  • UE3.2 – Organisation des appareils et systèmes : aspects fonctionnels et méthodes d’études
  • UE8 – Démarche expérimentale MMO (Médecine, Maïeutique, Odontologie)
Diplôme de Formation Générale en Sciences Odontologiques 2ème année - DFGSO2[modifier | modifier le code]

A l’issu de la PACES en faculté de médecine, sous réserve de validation du concours d’odontologie, l’étudiant intègre alors pour la première fois la faculté de chirurgie dentaire pour sa 2ème année d’étude en santé. L’évaluation des connaissances de l’étudiant s’effectue cette fois-ci sur la base d’un contrôle continu ainsi que d’une série d’examens à l’issu de chacun des deux semestres.

1er semestre

  • Formation initiale pratique 1
    • Gestuelle en pratique odontologique
  • Biologie 1 - 1ère partie
  • Ecosystème buccal - 1ère partie
    • Embryologie dentaire
    • Microbiologie dentaire
  • Anglais - 1ère partie

2ème semestre

  • Biologie 1 - 2ème partie
    • Physiologie générale et oro-faciale
  • Biologie 2 - 2ème partie
    • Anatomie dentaire - 2
  • Ecosystème buccal - 2ème partie
    • Histologie dentaire
  • Anglais - 2ème partie
Diplôme de Formation Générale en Sciences Odontologiques 3ème année - DFGSO3[modifier | modifier le code]

Après validation des différentes Unités d’Enseignement constituant l’année DFGSO2, l’étudiant en chirurgie dentaire est autorisé à poursuivre son cursus au sein de la 3ème année d’étude en sciences odontologiques : l’année DFGSO3. Elle correspond à la dernière année du premier cycle d’étude en odontologie et confère symboliquement à l’étudiant un grade de licence.

1er semestre

  • Ecosystème buccal 2
    • Prévention des pathologies bucco dentaires
  • Anglais - 1ère partie

2ème semestre

  • Anglais - 2ème partie

2ème cycle des études en sciences odontologiques[modifier | modifier le code]

Le Diplôme de Formation Approfondie en Sciences Odontologiques DFASO[modifier | modifier le code]

Le diplôme de formation approfondie en sciences odontologiques sanctionne le deuxième cycle des études en vue du diplôme d'État de docteur en chirurgie dentaire : il comprend quatre semestres de formation validés par l'obtention de 120 crédits européens correspondant au niveau master.

Les objectifs du second cycle sont les suivants :

- l'acquisition des connaissances scientifiques, médicales et odontologiques complétant et approfondissant celles acquises au cours du cycle précédent et nécessaires à l'acquisition des compétences pour l'ensemble des activités de prévention, de diagnostic et de traitement des maladies congénitales ou acquises, réelles ou supposées, de la bouche, des dents, des maxillaires supérieure et inférieure et des tissus attenants, qui caractérise la pratique de l'art dentaire défini à l'article L. 4141-1 du code de la santé publique ;

- l'acquisition des connaissances pratiques et des compétences cliniques dans le cadre des stages et de la formation pratique et clinique ;

- une formation à la démarche scientifique ;

- l'apprentissage du raisonnement clinique ;

- l'apprentissage du travail en équipe pluri professionnelle, en particulier avec les autres odontologistes ;

- l'acquisition des techniques de communication indispensables à l'exercice professionnel ;

- la sensibilisation au développement professionnel continu comprenant l'évaluation des pratiques professionnelles et l'approfondissement continu des connaissances.

L'enseignement comprend :

Un tronc commun permettant l'acquisition de compétences et de connaissances pour :

- communiquer avec le patient, son entourage et les autres professionnels du système de santé ;

- dépister, prévenir, assurer et maintenir la santé bucco-dentaire ;

- établir un diagnostic ;

- concevoir une proposition thérapeutique ;

- réaliser et coordonner les soins adaptés ;

- assurer les gestes de première urgence ;

- appréhender les objectifs de santé publique ;

- appliquer les règles juridiques, déontologiques et éthiques en rapport avec le futur exercice professionnel ;

- fonder sa pratique professionnelle sur des bases scientifiques.

Un parcours personnalisé au cours duquel l'étudiant pourra choisir d'approfondir ou de compléter ses connaissances :

- dans un domaine de l'odontologie ;

- en vue d'une orientation vers la recherche ; dans ce cadre, un parcours recherche est organisé. Les étudiants suivant ce parcours effectuent un stage de quatre semaines minimum dans une structure de recherche ;

- dans un domaine particulier autre que l'odontologie.

Ce parcours personnalisé comprend des unités d'enseignement librement choisies parmi des formations dispensées au niveau de l'université. Elles sont de préférence en continuité avec les unités d'enseignement librement choisies au cours du premier cycle. Des parcours types peuvent être proposés par l'unité de formation et de recherche d'odontologie.

Diplôme de Formation Approfondie en Sciences Odontologiques 1ère année - DFASO1[modifier | modifier le code]

L’année DFASO1 marque l’entrée de l’étudiant dans le second cycle des études d’odontologie en vue de l’obtention du diplôme d’Etat de docteur en chirurgie dentaire. Bénéficiant du statut d’externe des hôpitaux en odontologie, il alterne entre théorie en faculté et pratique au sein d’un service hospitalier d’odontologie.

1er semestre

2ème semestre

Diplôme de Formation Approfondie en Sciences Odontologiques 2ème année - DFASO2[modifier | modifier le code]

L’année DFASO2 représente la deuxième et dernière année d’externat pour l’étudiant en chirurgie dentaire qui s’apprête ainsi à entamer le troisième et dernier cycle des études en sciences odontologiques en vue de l’obtention du diplôme d’Etat de docteur en chirurgie dentaire. Le Diplôme de Formation Approfondi acquis à l’issu de cette cinquième année d’étude est reconnu symboliquement au grade de master, mais demeure insuffisant pour exercer la profession de chirurgien-dentiste, le doctorat étant obligatoire. Cependant, les étudiants ayant également validé le Certificat de Synthèse Clinique et Thérapeutique (CSCT) à l’issue de cette cinquième année pourront réaliser des remplacements de praticiens en cabinet libéral le temps de l’obtention de leur doctorat en chirurgie dentaire.

1er semestre

  • Pathologie et thérapeutique de l’organe dentaire 3
    • Odontologie Conservatrice complexe
  • Orthopédie dentofaciale 3
    • Thérapeutique
  • Filière pluridisciplinaire 1 – 1ère partie
    • Urgences dentaires
    • Pathologies maxillo-faciales 2
    • Douleurs oro faciales
  • Thérapeutique pédodontique 2
    • Spécificités en odontologie pédiatrique

2ème semestre

  • Filières pluridisciplinaires 1 – 2ème partie
    • Implantologie
    • Chirurgie parodontale
  • Vie professionnelle et santé publique 2
    • Santé publique
    • Soins spécifiques
    • Psychologie
  • Préparation du Certificat de Synthèse Clinique et thérapeutique (CSCT)

3ème cycle court des études en sciences odontologiques[modifier | modifier le code]

Le troisième cycle court est accessible aux étudiants ayant obtenu le Diplôme de Formation Approfondie en Sciences Odontologiques (DFASO).

Le troisième cycle court a une durée de deux semestres : il correspond à la 6ème année d’étude obligatoire en chirurgie dentaire, nommée T1 (Thèse 1). Ce troisième cycle est consacré à l'approche globale du patient et à la préparation à l'exercice autonome de la profession.

1° Il permet à l'étudiant :

- d'approfondir ses connaissances et de parfaire ses compétences cliniques de façon interdisciplinaire et éventuellement dans une orientation clinique particulière ;

- de participer à la continuité des soins et à la prise en charge des populations spécifiques ;

- de parfaire ses compétences dans le domaine de la communication avec le patient, son entourage et les autres professionnels ;

- de connaître les obligations réglementaires et médico-légales incombant à l'odontologiste et de les mettre en pratique ;

- de prendre en compte la politique de santé publique dans le cadre de son exercice professionnel ;

- d'évaluer ses pratiques professionnelles dans une démarche d'amélioration continue de la qualité des soins ;

- de se préparer à la gestion du cabinet dentaire en vue de son futur exercice professionnel.

2° L'enseignement comprend :

Un tronc commun conduisant à l'acquisition de compétences et de connaissances dans les domaines suivants :

- approfondissement disciplinaire ;

- santé publique ;

- insertion professionnelle ;

- préparation de la thèse.

Des unités d'enseignement optionnelles.

La formation théorique est complétée par une formation pratique et des stages en odontologie, hors odontologie et éventuellement à l'étranger.

Le volume horaire de la formation est de 850 heures, dont au moins 450 heures de stage hospitalier et 250 heures de stage auprès d'un praticien.

Les étudiants soutiennent, à compter du deuxième semestre du troisième cycle court et au plus tard à la fin de l'année civile qui suit la validation du troisième cycle court, une thèse devant un jury désigné par le président de l'université sur proposition du directeur de l'unité de formation et de recherche d'odontologie dans laquelle ils sont inscrits.

Le diplôme d'État de docteur en chirurgie dentaire est délivré aux étudiants ayant validé les enseignements correspondant aux trois cycles de formation et soutenu leur thèse avec succès.

Thèse 1 (T1)[modifier | modifier le code]

Les Unités d'Enseignements dispensées pour la 6ème et dernière année du cursus court en odontologie sont les suivantes :

  • Médecine et chirurgie orale, parodontale et implantaire
  • Médecine bucco-dentaire : patients dépendants et fragilisés
  • Esthétique bucco-dentaire
  • Odontologie du sport
  • Prévention bucco-dentaire
  • Odontologie médico-légale
  • Démarche qualité et prévention des pratiques professionnelles en chirurgie dentaire
  • Expertise médicale
  • Comptabilité, gestion et informatique en cabinet libéral
  • Vie professionnelle du praticien de l’art dentaire
  • Ergonomie en chirurgie dentaire

Recherche[modifier | modifier le code]

L'UFR abrite deux laboratoires de recherche en odontologie :

  • Le laboratoire INSERM UMR 1107 : Neurobiologie de la Douleur Trigéminale[9],[10].
  • L'Équipe d'Accueil 4847 du Centre de Recherche en Odontologie Clinique (CROC) : Physiopathologie de la Mastication et Étude des Facteurs Bio-Psycho-Sociaux en Santé Orale[11].

Clinique[modifier | modifier le code]

Le service d'odontologie de l'Hôpital d'Estaing est juxtaposé à la faculté de chirurgie dentaire. Il possède une capacité d'accueil d'environs 400 patients par jour[12] avec 63 fauteuils dentaires et deux salles de chirurgie[13]. Près de 70 praticiens[8], 186 étudiants[8] en odontologie et 25 membres du personnel paramédical et administratif[14] y travaillent en 2014.

Types de soins[modifier | modifier le code]

Les soins pratiqués dans l’ensemble du service sont relatifs à l’omnipratique en odontologie[13],[15] :

L'orthopédie dento-faciale et la chirurgie orale, spécialités accessibles par l’internat d’odontologie, sont également pratiqués au sein du service[16].

Les différents secteurs du service[modifier | modifier le code]

Le service est divisé en cinq secteurs[17] caractérisés par un code couleur :

  • Le secteur Clinique étudiants (Vert)[17],[15]
  • Le secteur Praticiens hospitaliers (Violet)[17],[15]
  • Le secteur Soins spécifiques (Gris)[17],[15]
  • Le secteur Permanence des soins (Bleu)[17],[15]
  • Le secteur Interventionnel[17]

Le secteur Clinique étudiant (Vert)[modifier | modifier le code]

Pour les étudiants en deuxième cycle et troisième cycle court de chirurgie dentaire (DFASO4, DFASO5 et T1). Ils bénéficient du statut d’externe des hôpitaux en chirurgie dentaire et travaillent en binôme (procédure "quatre mains") sur un total de 40 fauteuils répartis en 5 blocs de 8 fauteuils en box individuels[16] . Chacun des 5 blocs est caractérisé par une lettre majuscule : A, B, C, D, E, et se trouve sous la responsabilité d'un praticien diplômé chargé d'encadrer les soins délivrés par les étudiants aux patients. Un total de dix Praticiens Hospitaliers-Professeurs des Universités (PU-PH) et vingt et un Maitres de Conférence des Universités (MCU)[17],[15] assure cette fonction de surveillance et d'encadrement des blocs étudiants. Cinq appareils de radiographie cone beam (appareil à tomographie volumique à faisceau conique de la face) équipent également ce secteur, à raison d'un appareil par bloc.

Le secteur Praticiens hospitaliers (Violet)[modifier | modifier le code]

Ce secteur est réservé aux praticiens hospitaliers et aux internes en odontologie[16] Il présente 15 fauteuils dont 4 dévolus à l’orthopédie dento-faciale[16]. Chaque fauteuil est équipé d'un appareil de radiographie cone beam.

Le secteur Soins Spécifiques (Gris)[modifier | modifier le code]

Pour la prise en charge des patients à besoins spécifiques souffrants de déficits mentaux, de handicaps physiques ou d’odontophobie. Trois fauteuils modifiés y sont installés, équipés chacun d'un appareil de radiographie cone beam. La sédation au MEOPA (Mélange équimolaire oxygène-protoxyde d'azote)[16],[15], au Midazolam ou encore l'usage de l'hypnose y sont pratiqués pour réconforter les patients anxieux ou agités.

Le secteur Permanence de Soin (Bleu)[modifier | modifier le code]

Le secteur a pour fonction d’accueillir les urgences dentaires et assure une permanence de soins tout au long de la journée. Il possède 5 fauteuils, un cone beam (appareil à tomographie volumique à faisceau conique de la face) et un appareil de radiographies panoramiques (Orthopantomogrammes)[16]. Un second appareil cone beam ainsi qu'un second appareil de radiographies panoramiques/CBCT sont également localisés au sein du secteur pour un usage plus général, destiné à l'ensemble du service. 2 des 5 fauteuils sont équipés pour une sédation au MEOPA (Mélange équimolaire oxygène-protoxyde d'azote).

Le secteur Interventionnel[modifier | modifier le code]

Pour les opérations chirurgicales lourdes en bouche (chirurgie orale, implantologie, avulsion dentaire délicate...), le service possède 2 blocs opératoires et une salle de repos[16],[13].

Secteur annexe : le laboratoire de prothèses dentaires[modifier | modifier le code]

Un laboratoire de prothèses dentaires est également localisé au sein du service pour répondre aux besoins des différents secteurs de soin[8]. Il est équipé d'une salle de travaux standards avec 12 postes de travail, d'une plâtrière, d'une salle céramique et d'une salle réservée à la conception et à l'usinage de prothèses dentaires par Conception et fabrication assistées par ordinateur CFAO. Deux prothésistes dentaires hospitaliers gèrent l'ensemble du laboratoire.

Bâtiment[modifier | modifier le code]

Autrefois localisé Boulevard Charles de Gaule dans le centre ville de Clermont-Ferrand, l'établissement supérieur occupe depuis le 6 janvier 2014 de nouveaux locaux dans le Nord de l'agglomération[8] L'actuelle structure fut construite de 2012 à 2014 par l'entreprise GFC pour un coût total de 26.5 millions d'euros sur le terrain de l'Hôpital d'Estaing[15] L'ensemble du bâtiment est l'œuvre de l'architecte Philippe Gazeau et se caractérise principalement par sa résille de sphères grises suspendues couvrant ses façades[15],[8].

L'ensemble du complexe d'odontologie couvre une surface de près de 10 753 mètres carrés[13] et se divise en 2 parties : la tranche Nord-Ouest du bâtiment et la tranche Sud-Est. Au sein de cette structure globale se répartissent trois pôles :

  • un pôle universitaire
  • un pôle recherche
  • un pôle hospitalier

Pôle universitaire[modifier | modifier le code]

La composante universitaire de l'UFR d'odontologie occupe l'essentiel de la partie Nord-Ouest du bâtiment. Elle est conçue pour accueillir près de 300 étudiants en formation initiale et se répartie sur trois niveaux du rez-de-chaussée au deuxième étage.

Le rez-de-chaussée bas (Niveau 0) comprend :

  • L'accueil
  • La scolarité
  • Les bureaux administratifs (comprenant le bureau du doyen)
  • L’amphithéâtre principal de la faculté avec 400 places[8]
  • Une salle de réunion
  • Une cafétéria du CROUS de 130 mètres carrés réservée au étudiants et au personnel : le Kiosque Estaing[18],[19]

Le rez-de-chaussée haut (Niveau 1) comporte :

Le premier étage (Niveau 2) présente :

  • Quatre amphithéâtres de près de 80 places chacun
  • Une salle de Travaux Pratiques standards de 84 places avec une salle plâtrière adjointe
  • Une salle de Travaux Pratiques "fantôme" avec 80 simulateurs cliniques de dernière génération[22],[14]
  • Trois salles de radiologie
  • Deux chambres noires pour le développement des radiographies argentiques
  • Un laboratoire de prothèses dentaires avec deux prothésistes dentaires[14]
  • Deux salles de cours annexes
  • Le siège l'association des étudiants en chirurgie dentaire clermontois : l'Amicale Dentaire[23].

Ce pôle est financé par le Ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche. Il fait partie intégrante de l'Université d'Auvergne Clermont I.

Pôle recherche[modifier | modifier le code]

Les deux laboratoires que compte l'UFR (INSERM/UMR 1107 et EA 4847 du CROC[1]) se partagent le deuxième étage (Niveau 3) présentant un toit végétal de la partie Nord-Ouest du bâtiment[14]. L'accès est restreint aux seuls membres du personnel autorisés. Le financement émane du Ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche.

Pôle hospitalier[modifier | modifier le code]

Ce pôle occupe exclusivement la partie Sud-Est du complexe et ne comporte qu'un seul niveau abritant le service d'odontologie de l'Hôpital d'Estaing (CHRU de Clermont-Ferrand). Son financement est assuré par le Ministère des Affaires sociales et de la Santé.

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k et l [1]
  2. http://webodonto.u-clermont1.fr/organigramme-administratif.html
  3. http://www.ordre-chirurgiens-dentistes.fr/no-cache/devenir-chirurgien-dentiste/les-facultes-de-chirurgie-dentaire.html
  4. [2]
  5. [3]
  6. http://www.cyberbougnat.net/actus/quel-avenir-hotel-dieu-clermont-ferrand,3695
  7. http://www.enseignementsup-recherche.gouv.fr/cid78084/inauguration-de-la-nouvelle-faculte-d-odontologie-de-clermont-ferrand.html
  8. a, b, c, d, e, f et g http://www.auvergne.fr/article/complexe-odontologie-estaing
  9. http://www.serimedis.inserm.fr/fr/spotlight/6728/unite-1107-neuro-dol-clermont-ferrand/page/1/SN/focus
  10. http://webodonto.u-clermont1.fr/inserm-umr-929.html
  11. http://webodonto.u-clermont1.fr/thematiques.html
  12. http://www.cyberbougnat.net/actus/premiere-pierre-faculte-dentaire-clermont-ferrand,6303.html
  13. a, b, c et d http://www.reseau-chu.org/les-articles/article/article/le-futur-complexe-odontologique-dauvergne/
  14. a, b, c, d et e http://fr.calameo.com/read/0030611052e6bbcd597b6
  15. a, b, c, d, e, f, g, h et i http://www.clermont-ferrand.fr/NOUVEAU-COMPLEXE-D-ODONTOLOGIE.html
  16. a, b, c, d, e, f et g http://fr.calameo.com/read/0030611052e6bbcd597b6Ils
  17. a, b, c, d, e, f et g http://www.chu-clermontferrand.fr/Internet/Pages/Presentation_Service/Service_26.aspx
  18. http://www.lamontagne.fr/auvergne/actualite/departement/puy-de-dome/clermont-ferrand/2014/10/20/fac-dentaire-un-kiosque-a-defaut-de-resto_11188539.html
  19. http://www.lamontagne.fr/auvergne/actualite/departement/puy-de-dome/clermont-ferrand/2014/10/20/depuis-le-demenagement-de-la-fac-dentaire-les-etudiants-disposent-dun-espace-de-restauration_11188857.html
  20. http://webodonto.u-clermont1.fr/bibliotheque-universitaire.html
  21. http://bibliotheque.clermont-universite.fr/busante/bibliotheques/bibliotheque-dodontologie
  22. http://webodonto.u-clermont1.fr/la-faculte-de-chirurgie-dentaire.html
  23. http://webodonto.u-clermont1.fr/amicale-dentairehtml