Facel Vega Facel 6

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Facel-Vega Facel 6
Marque Drapeau : France Facel-Vega
Années de production 1964
Production 44 exemplaire(s)
Moteur et transmission
Moteur(s) 6 cylindres en ligne
Cylindrée 2 852 cm3
Puissance maximale 150 ch
Transmission BV mécanique BMC à 4 rapports + overdrive et BV mécanique Pont-à-Mousson à 4 rapports
Poids et performances
Vitesse maximale 195 km/h
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Coupé 2+2 places
Coach 4 places
Cabriolet 2 places
Dimensions
Longueur 4 165 mm
Largeur 1 580 mm
Hauteur 1 290 mm
Empattement 2 450 mm
Chronologie des modèles

La Facel-Vega Facel 6 (type F6) est une voiture française luxueuse et sportive produite en 1964.

Dernier modèle de la marque, elle est développée afin de combler le vide entre la surpuissante Facel II à huit cylindres et la Facel III à quatre cylindres.

Présentée à la presse en mai, elle n'est commercialisée qu'au début du mois de septembre... et la société Facel ferma ses portes un mois plus tard, fin octobre 1964. Plusieurs Facel 6 en cours de fabrication furent terminées ultérieurement et immatriculées en 1965 et 1966.

Description[modifier | modifier le code]

Elle adopte le moteur six cylindres BMC de l'Austin-Healey 3000, mais avec une cylindrée réduite à 2 852 cm3 pour des raisons fiscales[1], il promet 150 ch SAE. Deux boîtes de vitesses sont au choix, une BMC avec surmultiplicateur et une Pont-à-Mousson. Dans les deux cas, la vitesse maximale théorique est de 195 km/h.

La Facel 6 avait la même apparence que la Facel III, cependant le moteur plus volumineux avait nécessité un bossage de capot plus prononcé et un porte-à-faux avant plus important.

Les suspensions étaient adaptées et le freinage amplifié par un servo-frein était assuré par des disques Dunlop aux quatre roues. Celles-ci étaient à rayons avec moyeux Rudge en provenance de chez Borrani ou Dunlop.

La sellerie cuir était de série ainsi que le volant bois et aluminium de chez Nardi.

Ultime tentative pour sauver la marque, la Facel 6 n'a été produite qu'à 44 exemplaires dont 7 cabriolets.

Épilogue[modifier | modifier le code]

Les Facel III et Facel 6 ne suffiront pas à éviter la faillite de la marque causée tant par les déboires de la Facellia, au moteur siglé Facel-Véga, que par la gestion hasardeuse de la société qui avait pourtant bénéficié d'un important prêt du gouvernement[2] en 1961. Fin octobre 1964 la société était mise en faillite et les fabrications cessèrent définitivement.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Afin d'échapper à la "super-vignette" de 1 000 F, une grosse somme à l'époque, très pénalisantes voire dissuasive pour l'achat de véhicules de plus de 16 CV fiscaux.
  2. Gouvernement Michel Debré (1959-1962).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean Daninos, Facel Vega : Excellence, HK500, Facellia, Paris, E.P.A, coll. « Grand tourisme (E.P.A. (Firm)) » (no 2), , 135 p. (ISBN 2-851-20143-3, OCLC 10506622)
  • Michel G Renou, Facel-Véga, Paris, EPA éd, coll. « Toute l'histoire », (1re éd. 1984), 63 p. (ISBN 978-2-851-20447-9, OCLC 463931605)