Fabryka Samochodów Ciężarowych

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Fabryka Samochodów Ciężarowych
Création 1951
Siège social Drapeau de Pologne Lublin (Pologne)
Activité poids-lourds
Produits camion, utilitaire

Fabryka Samochodów Ciężarowych est un constructeur de camions polonais.

FSC Lublin-51
FSC Żuk A-15 camion de pompiers
FSC Żuk A-11B
FSC Żuk A-07
FS Lublin 33
Daewoo Lublin II
Intrall Lubo
Honker 2000
Honker 5 portes
LDV Maxus
SKOT

Historique[modifier | modifier le code]

L'idée d'implanter une usine automobile dans les quartiers nord-est de Lublin date de septembre 1938 lorsque la société Lilpop, Rau i Loewenstein (en) commence à construire un hall de fabrication avec l'intention d'y produire des pièces pour voitures et camions. Le projet est arrêté par la Seconde Guerre mondiale.

Les travaux reprennent en décembre 1950 sous la surveillance d'ingénieurs soviétiques. Les futurs salariés de l'usine sont formés chez le constructeur GAZ. L'URSS envoie également la documentation technique et le matériel nécessaire pour démarrer la production.

Le , sort de la chaîne de montage le premier GAZ-51, appelé FSC Lublin-51, un modèle qui est déjà obsolète. Les pièces importées d'URSS sont progressivement remplacées par celles fabriquées sur place. 17500 GAZ-51 ont été fabriqués de 1951 à 1959[1].

Le , commence la production du FSC Żuk construit sur le châssis de FSO Warszawa par les ingénieurs Stanisław Tański et Alojzy Skwarek. Exporté dans plusieurs pays du monde, le FSC Żuk a été produits à 587 500 exemplaires[2].

Dans les années 1963-1971, l'usine de Lublin assemble le transporteur blindé OT-64 SKOT pour les besoins de l'armée polonaise et de l'armée tchécoslovaque. La Pologne reçoit la moitié de 4500 véhicules produits.

Mis à part les produits finis, la FSC fabrique également des composants pour les constructeurs polonais. En 1973, la FSC absorbe la Fabryka Samochodów Rolniczych et par la même obtient les droits pour la production du FSR Tarpan.

En 1993, commence la production en série de Lublin 33[3]. La même année, la FSC assemble les Peugeots 405 dans le cadre d'une coentreprise. En 1995, la majorité des actions est achetée par le groupe sud-coréen Daewoo. De ce fait, la FSC devient Daewoo Motor Polska où sont assemblés les modèles suivants : Nexia (novembre 1995 - avril 1998), SsangYong Musso (juillet 1998 - 2000) et SsangYong Korando (fin 1998 - 2000).

Après la faillite de Daewoo sur le marché polonais en 2001, l'entreprise de Lublin est rachetée par la société Andoria SA. Dans les années 2003-2007, elle passe aux mains du groupe russo-britannique Intrall (en).

Le , Intrall met la clef sous la porte. En avril 2008, l'usine fait des démarches pour produire des Tarpan Honker (en) et des Lublin. En mai 2009, l'entreprise DZT Tymińscy rachète l'usine avec les droits de production de Tarpan Honker et Lublin[4].

Les directeurs[modifier | modifier le code]

  • 1950-1954 : K. Gielewski
  • 1954-1956 : H. Sztraj
  • 1956-1957 : B. Brajte
  • 1957-1958 : Z. Nawrocki
  • 1958-1959 : A. Brykalski
  • 1960-1962 : W. Kwiatkowski
  • 1962-1974 : G. Krupa
  • 1974-1982 : H. Pawłowski
  • 1982-1985 : H. Jasiński
  • 1985-1987 : A. Malinowski
  • 1988-1995 : Z. Prus
  • 1996-1997 : W. Włoch

Les effectifs[modifier | modifier le code]

  • 1966 : 8000
  • 1969 : 10000
  • 1973 : 13000
  • 1977 : 10000
  • 1980 : 12000
  • 1984 : 10000
  • 1995 : 6000
  • 2001 : 1725
  • 2007 : 500
  • 2013 : 3000[5]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • A. Kierk, red.: Dzieje Lubelszczyzny. Tom II, Warszawa 1979.
  • Stanisław Szelichowski: Sto lat polskiej motoryzacji, Wyd. Krakowska Oficyna SAB, Kraków 2003. ISBN 83-918699-0-3.
  • Czesław Matuszek: „Od Lublina ... do Lublina : historia fabryki samochodów”, Wyd. POLIHYMNIA Sp. z.o.o, Lublin, 2008, (OCLC 297524536).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :