Fabrice Epelboin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Fabrice Epelboin
Image dans Infobox.
Fabrice Epelboin en 2009.
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (51 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
A travaillé pour

Fabrice Epelboin, né le à Paris, est un entrepreneur français, spécialiste des médias sociaux et du web social.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après une enfance passée entre la France et les États-Unis, il commence comme éditeur au début des années 1990 et participe à la réalisation de l'un des premiers cédéroms français, pour le compte de la Réunion des musées nationaux (Milia d'Or en 94). Il fait ses premiers pas sur Internet en 1994.

Il est planeur stratégique pour la web agency Babel@Stal à partir de 1995 et travaille notamment sur des sites d’eCommerce, d’eTrading et d’eBanking ainsi que sur les sites web de différents ministères. Durant cette période, il participe à des projets d'art contemporain (Net Art) comme Keo.org (prix Ars Electronica 1999[1]) pour lequel il reçoit la mention spéciale du jury aux Clics d'Or en 1999[2].

Il rejoint la web agency Owendo en 1999 et participe activement à l'introduction en bourse de la société.

Il cofonde par la suite le site Prizzo.com, un site de commerce électronique consacré à la vente de produits touristiques en price-fixing, qui ne survit pas à l’éclatement de la bulle financière. Il rejoint alors, Zebank devenu Egg, pour lequel il crée les campagnes online, s'occupe d'e-branding et conçoit, en 2004, l'un des premiers blogs de marque en France.

Il fonde ensuite Yades, un cabinet de consultants spécialisés dans le design et la gestion de marque sur internet lance l'un des premier réseaux d'influenceurs sur les médias sociaux[3]. En 2005 il développe Agorami, une technologie de réseautage social destinée aux médias[4].

En 2008, il devient l'auteur principal puis l’éditeur de la version française du blog ReadWriteWeb. En un an, le blog se classe parmi les 5 blogs high tech les plus influents de France. En 2009 il est distingué parmi les meilleurs blogueurs de l'année[5] par un jury présidé par Nathalie Kosciusko-Morizet pour le magazine Challenges[6]. Il cofonde par la suite le site OWNI avec Nicolas Voisin, et travaille avec Techtoc.tv, une WebTV dédiée aux nouvelles technologies.

Travaux d'édition[modifier | modifier le code]

Fabrice Epelboin est également éditeur d'ouvrages, tous publiés en Creative Commons et disponibles sous forme d’eBook.

Publications[modifier | modifier le code]

  • ReadWriteBook[10], collectif d’auteurs, Édition Électronique en Science Humaines et Sociales du CNRS.
  • L'impossible Filtrage[11], collectif d'auteurs, Éditions In Libro Veritas.
  • Chroniques de l'Infowar[12], Fabrice Epelboin.
  • Le manifeste du crapaud fou[13], collectif d'auteurs, sous la direction de Thanh Nghiem et Cédric Villani, Massot Editions.
  • Web 2.0 15 ans déjà et après ?[14], collectif d’auteurs, Édition Kawa.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ars Electronica, « Palmarès Grand Prix 1999 », Ars Electronica,
  2. Seti, « Archives Newsletter Aout 1999 », SETI,
  3. « Yades offre un réseau de blogueurs à ses clients », sur www.journaldunet.com (consulté le )
  4. Jérôme Bouteiller, « Tribune de Fabrice Epelboin : "Après le web social, voici le web local" », sur Clubic.com, (consulté le )
  5. Challenges, « Prix Challenges, Nos Star de la Bloggosphère 2009, [PDF] p. 64 », Challenges,
  6. Challenges, « Site du magazine Challenges, Lauréats du prix 2009 », Challenges,
  7. Lawrence Lessig, « Culture Libre, Comment les médias utilisent la technologie et la loi pour confisquer la culture et contrôler la créativité (eBook, pdf) »,
  8. Pierre Bellanger, « La Radio IP, une vision de la radio à l’âge d’Internet (eBook, pdf) »,
  9. Pierre Bellanger, « La jeunesse, un mythe dépassé (eBook, pdf) »,
  10. CNRS, « ReadWriteBook, l’avenir du livre au XXIe siècle », Cleo, Edition Electronique en Science Humaines et Sociales,
  11. Fabrice Epelboin, « Confession d'un pédophile, l'impossible filtrage », In Libro Veritas,
  12. Fabrice Epelboin, « Chroniques de l'infowar 2010 », ReadWriteWeb,
  13. « Comment les « crapauds fous » veulent sauver le monde », sur usbeketrica.com (consulté le )
  14. « WEB 2.0 15 ans déjà et après ? 7 pistes pour réenchanter Internet ! - Editions Kawa - L'Éditeur différent ! », sur Editions Kawa - L'Éditeur différent ! (consulté le )