Fabio Pusterla

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Fabio Pusterla
Image dans Infobox.
Fabio Pusterla en 2007
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (64 ans)
MendrisioVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Distinction

Fabio Pusterla, né à Mendrisio, dans le canton du Tessin, en Suisse, le , est un poète, critique littéraire, traducteur et essayiste suisse de langue italienne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fabio Pusterla vit entre Lugano et Albogasio. Il est membre du groupe Olten et fait partie du comité fondateur de la revue littéraire Idra. Il enseigne la langue et la littérature italiennes au lycée de Lugano. Fabio Pusterla est aussi le traducteur de Philippe Jaccottet, dont il a traduit six recueils en italien. Il a par ailleurs dirigé la publication critique des œuvres de Vittorio Imbriani[1].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • (it) Concessione all’inverno, Bellinzona, Edizioni Casagrande,
  • (it) Bocksten, Milan, Marcos y Marcos,
  • (it) Sotto il giardino, Lausanne, La Suisse Assurances,
  • (it) Le cose senza storia, Milan, Marcos y Marcos,
  • (it) Danza Macabra, Camnago, Lietocollelibri,
  • (it) Bandiere di carta, Scandicci, Fabrizio Mugnaini,
  • (it) Isla persa, Locarno, Edizioni Il Salice,
  • (it) Pietra sangue, Milan, Marcos y Marcos,
  • (it) Pietre, litografie di M. Cavalli, Novazzano, Sassello,
  • (it) Ipotesi sui castori, Valmadrera, Flussi Edizioni,
  • (it) Folla sommersa, Milan, Marcos y Marcos,
  • (it) Movimenti sull'acqua, Faloppio,
  • (it) Storie dell'armadillo, Milan, Quaderni di Orfeo,
  • (it) Le terre emerse. Poesie scelte 1985-2008, Torrino, Einaudi,
  • (it) Corpo stellare, Milan, Marcos y Marcos,
  • (it) Cocci e frammenti, Lugano, Alla Chiara Fonte,
  • (it) Argéman, Milan, Marcos y Marcos,
  • (it) Cenere, o terra, Milan, Marcos y Marcos,
  • (it) Libellula gentile, Milan, Marcos y Marcos,

Traductions de son œuvre[modifier | modifier le code]

En français
En allemand
  • Solange Zeit bleibt: Gedichte Italienisch und Deutsch = Dum vacat, ausgew., übers. und mit einem Vorw. von Hanno Helbling, postf. di Massimo Raffaeli, Zurigo, Limmat-Verlag, 2002.

Traductions (par F. Pusterla)[modifier | modifier le code]

  • Philippe Jaccottet, Il Barbagianni / L'ignorante, avec un essai de Jean Starobinski, trad. du français par Fabio Pusterla, Torino, G. Einaudi, 1992.
  • Philippe Jaccottet, Edera e calce, choix de poèmes, trad. du français par Fabio Pusterla, con una intervista all'autore di Francesco Scarabicchi, Centro studi Franco Scataglini, Ancone, 1995.
  • Philippe Jaccottet, Libretto (Libretto, proses de voyage en Italie), trad. du français par Fabio Pusterla, Scheiwiller, Milan, 1995.
  • Philippe Jaccottet, Paesaggi con figure assenti (Paysages avec figures absentes), trad. du français par Fabio Pusterla, présentation de Piero Bigongiari, Locarno, A. Dadò, 1996.
  • Philippe Jaccottet, Alla luce d'inverno. Pensieri sotto le nuvole (A la lumière d’hiver et Pensées sous les nuages), trad. du français par Fabio Pusterla, Milano, Marcos y Marcos, 1997.
  • Corinna Bille, Cento piccole storie crudeli (Cent petites histoires cruelles), trad. du français par Fabio Pusterla, Casagrande, Bellinzone, 2001.
  • Philippe Jaccottet, La ciotola del pellegrino (Morandi), trad. par Fabio Pusterla, Bellinzona, Casagrande, 2007.
  • Antoine Emaz, Sulla punta della lingua, trad. par Fabio Pusterla, Milano, Marcos y Marcos, 2019.
  • Agota Kistof, Chiodi, trad. par Fabio Pusterla et V.Gheno, Bellinzona, Casagrande, 2018.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Mattia Cavadini, Il poeta ammutolito. Letteratura senza io: un aspetto della postmodernità poetica. Philippe Jaccottet e Fabio Pusterla, Milan, Marcos y Marcos, 2004.
  • Pietro De Marchi, Uno specchio di parole scritte. Da Parini a Pusterla, da Gozzi a Meneghello, Rimini, Cesati, 2003.
  • Mathilde Vischer, La traduction, du style vers la poétique: Philippe Jaccottet et Fabio Pusterla en dialogue, Paris, Kimé Editions, 2009.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. F. Pusterla, « Imbriani tra romanzi e racconti », dans V. Imbriani, Racconti e Prose (1877-1886), Parme, Fondazione Pietro Bembo-Guanda,
  2. Actualités, Office fédéral de la culture, 4 avril 2013.

Liens externes[modifier | modifier le code]