Fabienne Suter

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Fabienne Suter
Image illustrative de l’article Fabienne Suter
Fabienne Suter en juillet 2011.
Contexte général
Sport Ski alpin
Période active 2000-2017
Site officiel www.fabienne-suter.ch
Biographie
Nationalité sportive Drapeau de la Suisse Suisse
Nationalité Suisse
Naissance (35 ans)
Lieu de naissance Sattel (Suisse)
Taille 1,68 m
Poids de forme 67 kg
Club Sattel-Hochstuckli
Palmarès
Compétition Or Arg. Bro.
Championnats du monde (par équipes) 0 0 1
Coupe du monde (globes) 0 1 2
Coupe du monde (épreuves) 4 11 5

Fabienne Suter, née le à Sattel (Suisse), est une skieuse alpine suisse spécialiste des épreuves de vitesse (descente et super G). Elle compte vingt podiums dont quatre victoires en Coupe du monde.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fabienne Suter naît le à Sattel, dans le canton de Schwytz. Elle participe à des courses FIS dès décembre 2000 puis à des courses de Coupe d'Europe dès . Elle est première en slalom géant et troisième en super G lors des championnats de Suisse juniors en . Son meilleur résultat lors des championnats du monde juniors 2002 est une 8e place dans le combiné. Lors de la saison suivante, elle remporte trois slaloms géants en Coupe d'Europe. Elle fait également ses débuts en Coupe du monde le , lors du slalom géant de Val-d'Isère (France). Suter marque ses premiers points en Coupe du monde le , avec une 25e place lors du slalom géant de Bormio (Italie). En fin de saison, elle est notamment sixième de la descente des championnats du monde juniors 2003 puis troisième en super G et deuxième en slalom géant lors des championnats de Suisse[1]. Elle se fracture le tibia lors d'un camp d'entraînement en Argentine puis ne dispute aucune course pendant toute la saison 2003-2004[2].

Après plusieurs autres blessures, elle fait son retour en Coupe du monde pendant la saison 2006-2007[3]. Son meilleur résultat de la saison de Coupe du monde est une 20e place au super G de San Sicario (Italie). Elle est onzième du super G, treizième de la descente ainsi que troisième de la Coupe des nations avec l'équipe de Suisse lors des championnats du monde 2007 à Are (Suède) puis deuxième du super G et troisième du slalom géant lors des championnats suisses[1]. Le , elle entre pour la première fois dans le top 10 en Coupe du monde avec une dixième place lors du super G de Lake Louise. Le , elle monte pour la première fois sur le podium en Coupe du monde en remportant le super G de Sestrières (Italie), ex æquo avec Andrea Fischbacher[4]. Après avoir obtenu le titre de championne suisse junior du combiné, elle gagne le super G des finales de la Coupe du monde à Bormio (Italie). Après ces deux victoires, elle termine au troisième rang du classement du super G pour la saison 2007-2008[1].

Pendant la saison 2008-2009, Suter monte sept fois sur le podium en Coupe du monde : quatre fois en super G, deux fois en descente et une fois en super combiné. Elle est troisième du classement du super G et septième du classement général à la fin de la saison. Le , elle remporte sa première descente à Bansko en Bulgarie. Elle est onzième du super G, huitième du super combiné et dix-septième de la descente lors des championnats du monde 2009 à Val-d'Isère. Elle est également première du super G et troisième du slalom géant lors des championnats de Suisse[1]. En , elle chute lors d'un entraînement et souffre d'une commotion cérébrale[5]. Elle peut quand même commencer la saison en octobre. Pendant la 2009-2010 de Coupe du monde, elle monte deux fois sur le podium (une fois en super G et une fois en descente) et termine neuf fois dans le top 10. Elle est à nouveau septième du classement général à la fin de la saison. Aux Jeux olympiques d'hiver de 2010, organisés à Vancouver, elle obtient trois diplômes avec une cinquième place en descente, une sixième place en super combiné et une quatrième place en slalom géant. Elle est également treizième du super G[1].

Suter a moins de succès pendant la saison de Coupe du monde 2010-2011 : elle est huit fois dans le top 10 mais elle ne monte pas sur le podium. Aux championnats du monde 2011 à Garmisch-Partenkirchen (Allemagne), elle est huitième du super G et treizième de la descente. Lors de la saison 2011-2012, elle monte trois fois sur le podium en Coupe du monde. Elle gagne pour la première fois depuis trois ans lors du super G de Bad Kleinkirchheim (Autriche). Le , elle tombe dans le super combiné de Saint-Moritz (Suisse) et souffre d'une déchirure du ligament croisé antérieur au genou droit. Elle doit arrêter la saison[2]. Pendant la Coupe du monde 2012-2013, elle est notamment troisième du super G de Sankt Anton (Autriche). Elle prend la cinquième place du super G des championnats du monde 2013 à Schladming (Autriche). Son meilleur résultat de la Coupe du monde 2013-2014 est une quatrième place à la descente de Beaver Creek (États-Unis). Aux Jeux olympiques d'hiver de 2014, à Sotchi en Russie, elle est cinquième de la descente, septième du super G et vingt-sixième du slalom géant. Elle obtient son 16e podium de coupe du monde, le , en décrochant la deuxième place de la descente de Lake Louise[1].

Après la fin de la saison 2016-2017, elle annonce qu’elle met un terme à sa carrière[6]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Jeux olympiques[modifier | modifier le code]

Résultats aux Jeux olympiques
Édition / Épreuve Descente Super G Slalom géant Combiné
JO 2010
Drapeau : Canada Vancouver
5e 13e 4e 6e
JO 2014
Drapeau : Russie Sotchi
5e 7e 26e -

Championnats du monde[modifier | modifier le code]

Résultats aux championnats du monde
Édition / Épreuve Descente Super G Slalom géant Combiné Par équipes
Mondiaux 2003
Drapeau : Suisse Saint Moritz
- - Ab. - -
Mondiaux 2007
Drapeau : Suède Åre
- 11e 13e - Médaille de bronze, monde Bronze
Mondiaux 2009
Drapeau : France Val d'Isère
17e 11e - 8e -
Mondiaux 2011
Drapeau : Allemagne Garmisch
13e 8e Ab. Ab. -
Mondiaux 2013
Drapeau : Autriche Schladming
- 5e Ab. - -
Mondiaux 2015
Drapeau : États-Unis Beaver Creek
9e 22e - - -
Mondiaux 2017
Drapeau : Suisse Saint Moritz
7e - - - -

Coupe du monde[modifier | modifier le code]

  • Meilleur classement général : 7e en 2009 et 2010.
  • 20 podiums dont 4 victoires.
Classements finaux de Coupe du monde par saison[7]
Saison/Classement Général Descente Super G Slalom géant Combiné
Class. Points Class. Points Class. Points Class. Points Class. Points
2002-2003 110e 6 - - - - 48e 6 - -
2006-2007 95e 40 - - 36e 31 46e 9 - -
2007-2008 21e 357 35e 36 3e 305 35e 16 - -
2008-2009 7e 797 8e 194 3e 408 20e 87 6e 108
2009-2010 7e 568 7e 200 4e 266 27e 42 6e 60
2010-2011 18e 384 15e 143 12e 120 31e 40 13e 51
2011-2012 18e 389 16e 132 5e 226 36e 31 - -
2012-2013 28e 269 25e 64 7e 195 44e 10 - -
2013-2014 30e 230 14e 161 23e 52 47e 8 - -
2014-2015 25e 297 9e 212 20e 85 - - - -
2015-2016 10e 648 2e 463 11e 185 - - - -
2016-2017 69e 89 26e 69 40e 20 - - - -
Détail des victoires en Coupe du monde
Saison Descente Super G Total
2008 Drapeau : Italie Sestrières
Drapeau : Italie Bormio
2
2009 Drapeau : Bulgarie Bansko 1
2012 Drapeau : Autriche Bad Kleinkirchheim 1
Total 1 3 4

Championnats du monde juniors[modifier | modifier le code]

Résultats aux championnats du monde juniors
Édition / Épreuve Descente Super G Slalom géant Slalom Combiné
Mondiaux 2002
Drapeau : Italie Italie
19e 13e 16e 37e 8e
Mondiaux 2003
Drapeau : France France
6e Ab. Ab. 19e -

Coupe d'Europe[modifier | modifier le code]

  • 2e du classement général en 2003.
  • 6 podiums, dont 4 victoires.

Championnats de Suisse[modifier | modifier le code]

  • Championne de Suisse de slalom géant en 2003 à Verbier.
  • Championne de Suisse de super G en 2013 à Saint-Moritz.
  • Championne de Suisse de descente en 2016 à Veysonnaz.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e et f (en) Fabienne Suter dans la base de données de la Fédération internationale de ski
  2. a et b « Saison terminée pour Fabienne Suter », sur arcinfo.ch, (consulté le 3 mars 2014)
  3. (de) « Züger: "Fabienne Suter ist auf dem Vormarsch" », sur skionline.ch, (consulté le 3 mars 2014)
  4. « Ski alpin/Coupe du monde Fischbacher et Suter ex-aequo à Sestrières », sur ledauphine.com, (consulté le 3 mars 2014)
  5. « Fabienne Suter chute et souffre d'une commotion », sur 24heures.ch, (consulté le 3 mars 2014)
  6. ats/lper, « Ski: Fabienne Suter quitte le Cirque blanc », sur rts.ch, (consulté le 21 avril 2017).
  7. (en) « Fabienne Suter - WC Standings », sur data.fis-ski.com.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :