Fabienne Jagou

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Fabienne Jagou
Naissance
Activité principale
Historienne, écrivaine, enseignant-chercheur
Distinctions
Prix de la fondation taïwano-française pour l'Education et la Culture (2000)
Auteur
Langue d’écriture Français, anglais, chinois, tibétain
Genres
Histoire, Essai

Œuvres principales

The 9th Panchen Lama (1883-1937) : A Life at the Crossroads of Sino-Tibetan Relations (2011)
Les fonctionnaires des frontières chinoises, (en chinois, 2007)
La conception et la circulation des textes tibétains (2006)

Fabienne Jagou, née en 1964, est une historienne, sinologue et tibétologue française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fabienne Jagou a obtenu un DEA de chinois à l'université Paris-VII en 1991, et le diplôme supérieur de langue tibétaine de l'INALCO. En 1999, elle soutient une thèse de doctorat en histoire intitulée Le 6e Panchen Lama (1883-1937): traitre ou visionnaire ? à l'école des Hautes Études en Sciences Sociales, Paris.

Elle devient membre de l'École française d'Extrême-Orient en 2000 et est affectée à l'antenne de Taipei, Taiwan de décembre 2001 à août 2007.

Elle est membre titulaire à l'UMR 5062, Institut d'Asie Orientale, CNRS, ENS de Lyon, Sciences-po Lyon, associée à l’UMR 8155, Centre de recherche sur les civilisations de l’Asie Orientale, CNRS et à l’UPR 299, Centre d’études himalayennes, CNRS.

Elle poursuit des recherches sur les relations politiques et culturelles sino-tibétaines aux époques moderne et contemporaine[1].

Depuis 2010, elle assure un séminaire de Master 2 intitulé Religion et Politique au Tibet, de Science politique Asie Orientale contemporaine, co-organisé par l’Institut d’Asie Orientale du CNRS, l’École Normale Supérieure et l’Institut d’Études Politiques, à Lyon

Accueil critique[modifier | modifier le code]

Concernant Le 9e Panchen-Lama (1883-1937). Enjeu des relations sino-tibétaines, Isabelle Charleux, chargée de recherches au CNRS, estime qu'il s'agit d'un « ouvrage de référence » sur les relations sino-tibétaines[2].

Prix[modifier | modifier le code]

Elle a reçu le prix de la fondation taïwano-française pour l'Éducation et la Culture en 2000[3].

Publications[modifier | modifier le code]

  • Ouvrages
  • (2011). The 9th Panchen Lama (1883-1937): A Life at the Crossroads of Sino-Tibetan Relations. Chiang Mai : Silkworm/EFEO.
  • (2004).  Le 9e Panchen Lama (1883-1937) : enjeu des relations sino-tibétaines. Paris : EFEO/De Boccard, Monographie 191.
  • Édition d'ouvrages
  • (2007). (éd. avec P. Calanca) Sinologie française, Faguo Hanxue 12, Numéro spécial sur « Les Fonctionnaires des frontières chinoises »; Pékin : EFEO/Zhonghua shuju (en chinois).
  •  (2006). (éd.) « La conception et la circulation des textes tibétains ». Les Cahiers d’Extrême-Asie, 15, Paris : EFEO.
  • Chapitres d'ouvrage
  • (2014). « Tibetan Buddhism in the Tainan area: A case study of two Karma bKa’ rgyud School monasteries », in Ye Chunrong (éd.), Religion in Transformation in the Tainan Area. Tainan, Commission des affaires culturelles : 407−425.
  • (2013). « In Search of the Tibetan translators within the Manchu Empire: An Attempt to go from the global to the local ». In : Ramble, C., Schwieger, P. & Travers, A. (éds.). Tibetans who Escaped the Historian’s Net: Studies in the Social History of Tibetan-speaking Societies. Kathmandu : Vajra Books : 41−52.
  • (2011). « The Use of the Ritual Drawing of Lots for the Selection of the 11th Panchen Lama ». In : Buffetrille, K. (éd.), "Revisiting rituals in a changing Tibetan world" Proceedings of the Seminar La transformation des rituels dans l’aire tibétaine à l’époque contemporaine held in Paris on November 8th and 9th 2007. Leiden : Brill : 43−67.
  • (2010). « Étude des toponymes choisis par les Mandchous pour définir le territoire tibétain ». In : Jean-Luc Achard  (éd.), Études tibétaines en l’honneur d’Anne Chayet. Paris : École Pratique des Hautes Études, Sciences Historiques et Philologiques – II : 127-146.
  • (2010). « Les traductions tibétaines des discours politiques chinois de Sun Yat-sen sur les « Trois principes du peuple » en tant qu'exemples de traductions modernes d'un texte politique. ». In : Chayet, A., Scherrer-Schaub, C., Robin, F. & Achard, J.-L. (éds.), Édition, éditions: l'écrit au Tibet, évolution et devenir. (Collectanea Himalayica 3), München: Indus Verlag : 163-184.
  • (2009). « The 13th Dalaï Lama’s Visit to Peking in 1908: A Search for a new kind of chaplain/donor relationship ». In : Kapstein, M. (éd.), Buddhism between Tibet and China. Honolulu : Université of Hawaï Press : 349-378.
  • (2009). « Tibétains ». In : Clementin-Ojha, C. et al. (dir), Dictionnaire de l’Inde. Paris : Larousse : 432-434.
  • (2007). (Wu Min trad.). «Manzhou jiangjun Fu Kang’an : 1792 zhi 1793 nian Xizang zhengwu gaige de xianqu (Fu Kang’an : un général mandchou à l’origine de la réforme administrative tibétaine de 1792-1793) ». In : Calanca, P. & Jagou, F. (éds.), Les fonctionnaires des frontières chinoises. Pékin : EFEO/Zhonghua shuju : 147-167.
  • (2005). « Le panchen-lama et le Dalaï-Lama, une relation de maître à disciple en péril », in Brauen, Les Dalai Lamas, Les 14 réincarnations du bodhisattva Avalokitesvara, Lausanne, Favre, p. 202–211 (trad. : « The Panchen Lamas and the Dalai Lamas: A Questionable Master-Disciple relationship », in Brauen, The Dalai Lamas, A Visual History, Chicago, Serindia Publications: 202–211.
  • (1996). « A Pilgrim's Progress: The peregrinations of the 6th Panchen Lama (1883−1937) »,  Lungta, The lives of the panchen lamas (10) : 12-23. Réédition in : Mackay, A. (éd.), History of Tibet. Londres : Curzon Press. 2003 : 419-433.
  • Articles et contributions
  • (2012), « Chinese Policy Towards Tibet versus Tibetan Expectations for Tibet: A Divergence marked by self-immolations », Revue d’Études Tibétaines, special issue « Tibet is burning. Self-Immolation: ritual or political Protest » (25) : 81−87.
  • (2011). « Le bouddhisme tibétain à Taiwan », Monde chinois, nouvelle Asie, special issue « Les 100 ans de la République de Chine » (27) 52-63.
  • (2009). « Histoire des relations sino-tibétaines », Outre-Terre/Revue française de géopolitique, Numéro hors-série « Pékin 2008 : le monde en jaune. Des jeux pas très olympiens » : 145-158.
  • (2009). « Liu Manqing : A Sino-Tibetan Adventurer and the Origin of a New Sino-Tibetan Dialogue in the 1930s », Revue d’Études Tibétaines, octobre (17) : 5-20.
  • (2006). « Les biographies de maîtres tibétains et mongols ayant vécu en Chine à l'époque moderne », in Les Cahiers d'Extrême-Asie 15. L La conception et la circulation des textes tibétains : 275-294.
  • (2006). « Vers une nouvelle définition de la frontière sino-tibétaine : la Conférence de Simla (1913) et le projet de création de la province chinoise du Xikang », Extrême-Orient Extrême-Occident. numéro spécial Desseins de frontières (28) : 147-167.
  • (2006). « Le monastère bouddhiste et la société civile : source du droit foncier tibétain», Société, Droit et Religion en Europe, numéro spécial Le bouddhisme et ses normes, Traditions – Modernités, Presses Universitaires de Strasbourg, Collections de l’Université Robert Schuman : 45-68.
  • (2003). « Guanyu Meng Zang shiwu weiyuanhui de chubu yanjiu (Recherches préliminaires sur la Commission des affaires mongoles et tibétaines) », Gu Jin lunheng Disquisitions about the Past and the Present, 2003, 9 : 105–114.
  • (2002). « The 6th Panchen Lama's Chinese Titles », in L. Epstein, éd., Kham-pas Local History, Leyde, E. J. Brill: 85-102.
  • (2001). « La politique religieuse de la Chine au Tibet », Revue d'études comparatives Est-Ouest. Politique et religion en Asie orientale 33, 1: 29-54.
  • (2000). « La revue chinoise de tibétologie Zhongguo Zangxue ». Revue bibliographique de sinologie. EHESS : 75-85.
  • (2000). Le contrôle des marches sino-tibétaines à l'époque de la Chine républicaine, Géographie et cultures 34 : 5-24.
  • (1999). «The Kalacakra Initiation in Peking! », Tibet Foundation Newsletter. Mars (26) : 4−5.
  • (1996). « A Pilgrim's Progress: The peregrinations of the 6th Panchen Lama (1883-1937) », Lungta, The Lives of the Panchen Lamas 10 : 12-23.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Fabienne Jagou École française d'Extrême-Orient (EFEO)
  2. Isabelle Charleux, Fabienne Jagou, Le 9e panchen-lama (1883-1937)p. Enjeu des relations sino-tibétaines Archives de sciences sociales des religions, 2005
  3. Fabienne Jagou Institut d'Asie Orientale

Liens externes[modifier | modifier le code]