Fabienne Jacob

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jacob (homonymie).
Fabienne Jacob
Description de cette image, également commentée ci-après
Fabienne Jacob au Livre sur la Place 2014
Naissance (59 ans)
Créhange, Moselle
Activité principale
écrivain
Auteur
Genres
roman, nouvelle

Fabienne Jacob, née le à Créhange en Moselle, est un écrivain français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fabienne Jacob a grandi à Guessling-Hémering en Lorraine, où elle a vécu jusqu’à ses 17 ans[1]. Elle n’eut pas le français comme langue maternelle mais le Ditsch qu'elle à longtemps pratiqué[2]. En 2014, elle en fait la description suivante : « Ma langue maternelle, le platt, a été ensevelie sous plusieurs sédiments de français. Honte et transhumance sociale obligent. Mais au fond de moi, elle a toujours continué d’irradier comme un diamant noir. Je la soupçonne même d’être à l’origine de mon écriture. La matrice. »[3].

Elle a enseigné à Mayotte avant de rejoindre Paris où elle a exercé diverses professions avant de se consacrer à l'écriture. Romancière, elle est l'auteure d'une œuvre romanesque qui explore le corps, la sensation et l'origine et a été nommée à deux reprises au prix Femina. Son roman Corps a été très remarqué par la critique. Le plus beau compliment, dit-elle, qu'on lui ait fait est celui que lui a fait une lectrice : "Fabienne Jacob écrit toujours le même livre, mais je lirai encore le prochain...".

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Les après-midi, ça devrait pas exister, Paris, Éditions Buchet/Chastel, 2003, 113 p. (ISBN 2-283-02033-6)
- Prix Renaissance de la Nouvelle 2005
- Prix Thyde Monier 2010 de la Société des gens de lettres
- Prix des Lecteurs du Var 2013

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. republicain-lorrain.fr
  2. franceculture - Fabienne Jacob et le grain des mots
  3. Langues et cité, Le francique (platt lorrain), n°25, mars 2014.
  4. Monique Petillon, « "Corps", de Fabienne Jacob », sur Le Monde, (consulté le 19 août 2014)
  5. P. R., « Fabienne Jacob sous l’Averse », sur Le Républicain lorrain, (consulté le 19 août 2014)
  6. Matthieu Gosztola, « L'averse, Fabienne Jacob », sur lacauselitteraire.fr, (consulté le 19 août 2014)

Liens externes[modifier | modifier le code]