Fabienne Jacob

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Fabienne Jacob
Description de cette image, également commentée ci-après
Fabienne Jacob au Salon du livre de Genève 2019.
Naissance (62 ans)
Créhange, Moselle
Activité principale
écrivain ou écrivaine
Distinctions
chevalier des Arts et des Lettres
Auteur
Genres
roman, nouvelle

Fabienne Jacob, née le à Créhange en Moselle, est une écrivaine française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fabienne Jacob grandit à Guessling-Hémering en Lorraine, où elle vit jusqu’à ses 17 ans[1]. Elle n’a pas le français comme langue maternelle mais le ditsch qu'elle a longtemps pratiqué[2]. En 2014, elle en fait la description suivante :

« Ma langue maternelle, le platt, a été ensevelie sous plusieurs sédiments de français. Honte et transhumance sociale obligent. Mais au fond de moi, elle a toujours continué d’irradier comme un diamant noir. Je la soupçonne même d’être à l’origine de mon écriture. La matrice[3]. »

Elle a enseigné à Mayotte avant de rejoindre Paris où elle a exercé diverses professions, notamment dans l'édition, avant de se consacrer à l'écriture. Romancière, elle est l'auteure d'une œuvre romanesque qui explore le corps, la sensation et l'origine et a été nommée à deux reprises au prix Femina.

Son roman Corps a été très remarqué par la critique. Le plus beau compliment, dit-elle, qu'on lui ait fait est celui d'une lectrice :

« Fabienne Jacob écrit toujours le même livre, mais je lirai encore le prochain… »

Œuvres[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b P. R., « Fabienne Jacob sous L’Averse », sur Le Républicain lorrain, (consulté le )
  2. « Fabienne Jacob et le grain des mots » sur France Culture.
  3. Langues et cité, « Le francique (platt lorrain) », n° 25, mars 2014.
  4. Monique Petillon, « "Corps", de Fabienne Jacob », sur Le Monde, (consulté le ).
  5. Matthieu Gosztola, « L'Averse, Fabienne Jacob », sur lacauselitteraire.fr, (consulté le ).

Liens externes[modifier | modifier le code]