Fabien Roy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Fabien Roy
Fonctions
Chef du Crédit social du Canada
Prédécesseur Réal Caouette
Successeur Martin Hattersley
Député de Beauce à la Chambre des communes du Canada
Prédécesseur Yves Caron
Successeur Normand Lapointe
Député de Beauce-Sud à l'Assemblée nationale du Québec
Prédécesseur Premier titulaire
Successeur Hermann Mathieu
Député de Beauce à l'Assemblée nationale du Québec
Prédécesseur Paul-Émile Allard
Successeur Dernier titulaire
Biographie
Date de naissance (89 ans)
Lieu de naissance Saint-Prosper
Parti politique Ralliement créditiste,
Crédit social
Profession Homme d'affaires

Fabien Roy, né le à Saint-Prosper, est un homme politique et un homme d'affaires québécois. Il a été le chef du Parti Crédit social du Canada de 1979 à 1980.

Biographie[modifier | modifier le code]

Roy a fait son cours commercial au séminaire de Saint-Georges-de-Beauce. Il a travaillé dans une coopérative agricole, dans le camionnage et dans les caisses d'établissement.

En 1962, il devient organisateur du Ralliement créditiste du Québec. Lors de l'élection québécoise de 1970, remportée par Robert Bourassa, il est élu dans Beauce, et il agit à titre de leader parlementaire de son parti.

Roy est réélu en 1973, mais il est expulsé de son parti en 1975, pour ensuite être réélu dans Beauce-Sud sous la bannière du Parti national populaire avec Jérôme Choquette aux élections de 1976.

En 1978, il a inspiré l'idée d'un « Bloc québécois » au Canada. Cette idée sera reprise par Lucien Bouchard en 1990.

Il est élu dans le comté fédéral de Beauce en 1979, détenant la balance du pouvoir lors de l'éphémère gouvernement de Joe Clark. Roy est cependant défait dans une élection partielle en 1980.

Fabien Roy est toujours très actif et vit aujourd'hui à Saint-Georges-de-Beauce avec son épouse.

La collection Fabien Roy est conservé au centre d’archives de Québec de la Bibliothèque et Archives nationales du Québec[1].

Oeuvres[modifier | modifier le code]

  • Roy a publié son autobiographie intitulée Député à Québec et à Ottawa... mais toujours Beauceron.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]