Fabien Gouttefarde

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Fabien Gouttefarde
Illustration.
Fabien Gouttefarde en juin 2017.
Fonctions
Député
En fonction depuis le
(4 ans, 7 mois et 2 jours)
Élection 18 juin 2017
Circonscription 2e de l'Eure
Législature XVe
Prédécesseur Jean-Louis Destans
Biographie
Date de naissance (43 ans)
Nationalité Française
Parti politique REM
Diplômé de Université Paris XI
Science Po
Profession conseiller juridique pour l'ONAC

Fabien Gouttefarde est un homme politique français né le à Versailles. Il est l'actuel député de la 2e circonscription de l'Eure[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Juriste en droit public et en droit international, il a occupé différents postes au sein du Ministère des Armées.

Élu député de la deuxième circonscription de l’Eure en juin 2017, il est membre de la commission de la « Défense nationale et des Forces armées ». Il est également Président du Groupe d'amitié France – Yémen[2] et du Groupe d'études Action humanitaire[3] à l’Assemblée nationale française.

Études[modifier | modifier le code]

Après un master recherche de droit public international et européen à la Faculté Jean Monnet de l’Université Paris XI où il termine major de sa promotion, il intègre, en 2003, l’Institut d’Etudes Politiques de Paris pour un cycle supérieur d’études européennes. De 2003 à 2009, il effectue des travaux de recherches au sein des universités Paris XI et de Montréal dans le cadre d’une cotutelle de thèse dont le sujet porte sur la « Politique juridique extérieure de l’Union européenne au sein de l’OMC ».

En 2011, Fabien Gouttefarde est diplômé de l’Institut régional d’administration (IRA) de Lyon. Il prépare ensuite le concours interne de l’École nationale d'administration (ENA) à l’Institut de la gestion publique et du développement économique (IGPDE) de Vincennes. Enfin, en juin 2015, il obtient un diplôme universitaire (DU) « études et pratiques judiciaires » de l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne.

Carrières professionnelles[modifier | modifier le code]

Il intègre en 2008 la direction des affaires juridiques du Ministère des Armées. Son premier poste le conduira à se spécialiser en Droit pénal international et en Droit international humanitaire[4].

Cadre de la fonction publique, il sera ensuite missionné comme correspondant au Parlement européen, par le Ministère des Armées, entre 2011 et 2013, pour suivre les travaux de la sous-commission sécurité et défense (SEDE) de l’assemblée de Strasbourg[Quoi ?].

Entre 2013 et 2014, il se spécialise en droit de la responsabilité administrative afin de défendre les intérêts du ministère devant le juge administratif. Fabien Gouttefarde est donc rompu[évasif] à la négociation européenne sur les questions de sécurité et de défense.

Avant son élection, il était conseiller juridique de l’Office national des anciens combattants et victimes de guerre (ONAC-VG) dont la mission est la sauvegarde des droits et de la mémoire des anciens combattants et l’indemnisation des victimes de guerre.

Auteur de plusieurs articles[Lesquels ?] de doctrine juridique, Fabien Gouttefarde a également enseigné le droit dans plusieurs universités parisiennes[Lesquelles ?], entre 2008 et 2013.

Réserviste[modifier | modifier le code]

Il s’est engagé dans la réserve opérationnelle de la Marine nationale et a le grade de lieutenant de vaisseau (capitaine)[5]. Avant son élection, il était animateur « Journée défense citoyenneté » sur la Base aérienne 105 d’Évreux-Fauville.

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Adhérent au mouvement En Marche dès sa création en avril 2016, il devient en septembre de la même année, le premier référent du mouvement dans le département de l’Eure[6], où il réside.

Député de la XVe législature[modifier | modifier le code]

Élections[modifier | modifier le code]

Arrivé en ballotage favorable au premier tour de l’élection législative de la deuxième circonscription de l’Eure avec près de 35% des voix, il sera élu le 18 juin 2017 à 63,25% devant le candidat du Front national.

Activités parlementaires[modifier | modifier le code]

Membre de la Commission de la Défense de l'Assemblée nationale, Fabien Gouttefarde préside le Groupe d'amitié France – Yémen ainsi que le Groupe d’études Action humanitaire.

Particulièrement attaché[Selon qui ?] aux questions de droits humains et à l'intégration européenne, il est également membre de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE) qui siège à Strasbourg et membre de la Commission des migrations ainsi que de la commission des questions juridiques et des droits de l'homme.

Il a été membre de la Mission d’Information sur le Service national universel[7] auprès des rapporteures les députées Émilie Guerel et Marianne Dubois.

Il est aussi membre de la Mission d’information sur le suivi des négociations liées au Brexit[8] et l’avenir des relations de l’Union européenne et de la France avec le Royaume-Uni auprès du président-rapporteur François de Rugy et de 28 députés de tout bord politique.

Enfin, il est auditeur de la 70e session de l’Institut des hautes études de Défense nationale (IHEDN) qui a eu lieu de septembre 2017 à mai 2018.

Il a fait partie de la première délégation de parlementaires français, depuis 2014, à s'être rendu au Yémen[9], pays en guerre. Il se déclare favorable à la poursuite des ventes d'armes françaises à l'Arabie saoudite[10].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ministère de l'Intérieur, « Élections législatives 2017 », sur elections.interieur.gouv.fr, (consulté le ).
  2. Assemblée Nationale, « Composition du groupe d'amitié France-Yemen au 12 juin 2018 - 15ème législature - Assemblée nationale », sur www2.assemblee-nationale.fr (consulté le )
  3. Assemblée Nationale, « Composition du groupe d'études : action humanitaire au 12 juin 2018 - 15ème législature - Assemblée nationale », sur www2.assemblee-nationale.fr (consulté le )
  4. Clémentine Vergnaud, « Législatives : qui est Fabien Gouttefarde, le nouveau député En Marche de la 2e circonscription de l'Eure ? », francebleu.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  5. « Décret du 31 mai 2016 portant nomination et promotion dans la réserve opérationnelle », legifrance.gouv.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  6. « Le mouvement d’Emmanuel Macron prend racine dans l’Eure », www.paris-normandie.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  7. « Interview. Fabien Gouttefarde approuve le retour du service national obligatoire », www.paris-normandie.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  8. Assemblée Nationale, « Composition de la mission d’information sur le suivi des négociations liées au Brexit et l’avenir des relations de l’Union européenne et de la France avec le Royaume-Uni au 12 juin 2018 - 15ème législature - Assemblée nationale », sur www2.assemblee-nationale.fr (consulté le )
  9. « Fabien Gouttefarde (LREM) : « Parler de la guerre au Yémen est une nécessité » », www.paris-normandie.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  10. Romain Mielcarek, « Impuissance ou cynisme face aux ventes d’armes européennes », sur Le Monde diplomatique,

Liens externes[modifier | modifier le code]