Fabian Tompsett

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Fabian Tompsett est un écrivain, activiste et artiste britannique. Il est essentiellement connu pour son travail d'auteur autour des situationnistes au Royaume-Uni.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fabian Tompsett s'est d'abord impliqué dans le London Workers Group, un engagement qui fut accompagné par de nombreuses années d'expérience pratique dans plusieurs imprimeries coopératives à Londres au cours des années 1980. Dans cette période, il s'est également impliqué dans Class War, pour quitter le groupe en 1985. Dans les années 1990, il a été un membre actif de la renaissance de l'Association Psychogéographique de Londres (LPA = London Psychogeographical Association en anglais)[1] sous le nom LPA East London Section. La LPA a alors publié de nombreux textes sous la forme du pamphlet et dans une newsletter irrégulière. Fabian Tompsett y a largement contribué sous le pseudonyme de Richard Essex de même que le groupe d'auteurs rassemblés sous le pseudonyme collectif Luther Blissett, incluant Stewart Home. Il a également travaillé avec Alastair Bonnett (en) pour le journal Transgressions, A Journal of Urban Exploration. En 2000 la LPA à fusionner avec l'Alliance néoiste pour former la Nouvelle internationale lettriste.

Fabian Tompsett a été par ailleurs un élément moteur de l'Association des Astronautes Autonomes de 1995 à 2000 au sein de la East London AAA.

Fabian Tompsett a traduit quelques-unes des œuvres de Asger Jorn en anglais, dont La création ouverte et ses ennemis, Internationale situationniste numéro 5, décembre 1960[2].

Il est aujourd'hui un joueur actif du projet Classwargames[3] autour notamment du Jeu de la Guerre développé par Guy Debord et Alice Becker-Ho[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.unpopular.demon.co.uk/lpa/organisations/lpa.html
  2. Asger Jorn, Open Creation and Its Enemies, London, Unpopular Books, 1994.
  3. http://www.classwargames.net
  4. Alice Becker-Ho et Guy Debord, Le Jeu de la guerre, éditions Gérard Lebovici, Paris, 1987. Rééd. Gallimard, 2006.