FK Tioumen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
FK Tioumen
Logo du FK Tioumen
Généralités
Nom complet Футбольный клуб «Тюмень»
(Futbolny klub «Tioumen»)
Surnoms Sibiriaki (les Sibériens)
Noms précédents Geolog (1961-1963, 1983-1991)
Priboï (1964-1965)
Neftianik (1966-1977)
Stroïtel (1978-1979)
Fakel (1980-1982)
Dinamo-Gazovik (1992-1996)
FK Tioumen (1997-2002)
SDYSOR-Sibnefteprovod (2003)
Fondation 1961
Statut professionnel 1961-2002
2006-
Couleurs Noir et blanc
Stade Stade Geolog
(13 057 places)
Championnat actuel Troisième division russe
Propriétaire Drapeau : Russie Oblast de Tioumen
Président Drapeau : Russie Aleksandr Popov
Entraîneur Drapeau : Serbie Goran Aleksić
Joueur le plus capé Drapeau : Russie Evgeni Maslov (411)
Meilleur buteur Drapeau : Russie Evgeni Zarva (77)
Site web www.fc-tyumen.ru

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur

Actualités

Pour la saison en cours, voir :
Championnat de Russie de football D3 2019-2020
0

Le Futbolny klub Tioumen (russe : Футбольный клуб «Тюмень») est un club de football russe basé à Tioumen.

Démarrant en troisième division soviétique dès sa fondation en 1961, il parvient à atteindre le deuxième échelon en 1987, s'y maintenant jusqu'à la chute de l'Union soviétique en 1991. Intégré directement au sein de la nouvelle première division russe en 1992, il se démarque au cours des années 1990 comme un club ascenseur, enchaînant trois passages séparés dans l'élite en moins de sept ans.

Après sa dernière relégation en 1998 cependant, il retombe rapidement en troisième division en 2000 avant de chuter au niveau amateur en 2003. Retrouvant le niveau professionnel en 2006, il évolue par la suite au troisième échelon avant de faire son retour en deuxième division lors de la saison 2014-2015. Relégué à l'issue de l'exercice 2018-2019, il évolue depuis au troisième échelon.

Le club évolue au stade Geolog, d'une capacité de 13 057 places, depuis les années 1980. Ses couleurs principales sont le noir et le blanc.

Histoire[modifier | modifier le code]

Débuts dans le football soviétique (1961-1991)[modifier | modifier le code]

Le club est fondé en 1961 sous le nom Geolog. Il change par la suite plusieurs fois de noms, devenant le Priboï en 1964 puis le Neftianik deux ans plus tard. Renommé Stroïtel en 1978, il devient ensuite le Fakel deux ans après avant de reprendre le nom Geolog en 1983. Il est par la suite renommé Dinamo-Gazovik en 1992 avant d'adopter son nom actuel FK Tioumen à partir de 1997, avec une brève parenthèse en 2003 qui le voit brièvement s'appeler SDYSOR-Sibnefteprovod[1].

Dès sa formation, le club intègre directement la troisième division soviétique, où il évolue perpétuellement jusqu'en 1986, année qui le voit remporter la quatrième zone puis les barrages de promotion en deuxième division. Il évolue par la suite pendant cinq saisons au deuxième échelon, se plaçant comme une équipe de milieu de tableau malgré une vingtième place sur vingt-deux à l'issue de la saison 1991.

Passages dans l'élite (1992-1998)[modifier | modifier le code]

Après la chute de l'Union soviétique et la réorganisation du football russe, Tioumen est intégré directement au sein de la nouvelle première division russe pour la saison 1992. Il ne s'y éternise cependant pas, finissant vingtième et largement dernier à l'issue de la compétition. Le club se relève rapidement et parvient à remporter le groupe Est de la deuxième division dès la saison suivante et à être promu au terme des barrages de promotion.

Son deuxième passage dans l'élite est plus probant, l'équipe parvenant cette fois à se maintenir en accrochant la douzième place avec un point d'avance sur le premier relégable au terme de la saison 1994. Elle retombe cependant dès l'année suivante, finissant largement dernière avec onze points de retard sur le premier non-relégable.

Le retour du club au deuxième échelon est une nouvelle fois bref, celui-ci remporte à nouveau le championnat, qui a été unifié entre-temps à l'issue de la saison 1996, lui permettant d'effectuer un troisième passage dans l'élite en cinq ans. Après s'être maintenu confortablement l'année suivante, finissant quinzième avec huit points d'avance sur la relégation, Tioumen connaît à nouveau une deuxième saison difficile, terminant une nouvelle fois largement dernier à la fin de l'année 1998 avec seulement huit points en trente matchs.

Chute dans les échelons inférieurs (depuis 1999)[modifier | modifier le code]

L'équipe ne parvient cette fois pas à accrocher directement la promotion, terminant même relégable au terme de la saison 1999 et entraînant sa relégation en troisième division. Après trois années à cet échelon, qui voient le club régulièrement fleurter avec la montée, la mort du président Stepanov, qui finançait en grande partie le club, à la mi-saison 2002 laisse l'équipe sans argent et amène à la perte de son statut professionnel puis à sa disparition à la fin de l'année 2002[2],[1].

Refondé au niveau amateur sur la base de l'autre club local du SDYSOR-Sibnefteprovod, Tioumen passe trois saisons au sein du groupe Oural du quatrième échelon avant de retrouver le professionnalisme et la troisième division en 2006. Il s'y maintient par la suite pendant huit saisons durant avant de finalement terminer premier du groupe Oural-Povoljié à l'issue de la saison 2013-2014 et de retrouver la deuxième division pour la première fois en quinze ans[1],[3].

Les trois premières saisons suivant son retour au deuxième échelon le voient se classer systématiquement en milieu de classement. La saison 2017-2018 est cependant très difficile, le club se classant avant-dernier du championnat à l'issue de la saison. Il parvient cependant à éviter la relégation en profitant des multiples abandons durant l'intersaison lui permettant d'être repêché administrativement[4],[5]. L'exercice suivant est tout aussi compliqué, d'autant que le club est pénalisé d'un retrait de six points au mois de mars 2019 en raison de dettes impayées envers certains anciens joueurs[6]. Il termine ainsi finalement la saison en dernière position, connaissant notamment une série de dix-huit matchs sans victoires entre le mois de novembre 2018 et la fin de la saison en mai 2019[7].

Bilan sportif[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Classements en championnat[modifier | modifier le code]

La frise ci-dessous résume les classements successifs du club en championnat d'Union soviétique de 1960 à 1991.

Championnat d'URSS de football D3Championnat d'URSS de football D4Championnat d'URSS de football D3Championnat d'URSS de football D2
Championnat d'URSS de football D2Championnat d'URSS de football D3

La frise ci-dessous résume les classements successifs du club en championnat de Russie depuis 1992.

Championnat de Russie de football D3Championnat de Russie de football D4Championnat de Russie de football D3Championnat de Russie de football D2Championnat de Russie de football D1Championnat de Russie de football D2Championnat de Russie de footballChampionnat de Russie de football D2Championnat de Russie de football
Championnat de Russie de football D3Championnat de Russie de football D2Championnat de Russie de football D3

Bilan par saison[modifier | modifier le code]

Légende
  • Promotion en division supérieure
  • Relégation en division inférieure

Période soviétique[modifier | modifier le code]

Bilan par saison[8]
Saison Championnat Coupe d'URSS
Division Pos Pts J V N D BP BC Diff
1961 2e Russie 5 13e 9 24 2 5 17 23 52 -29 Deuxième tour Q
1962 2e Russie 4 14e 21 30 6 9 15 22 50 -28 Premier tour Q
1963 3e Russie 4 15e 20 30 8 4 18 27 53 -26 Troisième tour Q
1964 3e Russie 5 16e 22 32 6 10 16 23 45 -22 Deuxième tour Q
1965 3e Russie 2 17e 24 36 8 8 20 30 44 -14 N/A
1966 3e Russie 5 5e 35 32 12 11 9 36 25 +11 Deuxième tour Q
1967 9e 40 36 12 16 8 36 28 +8 Deuxième tour Q
1968 9e 40 38 15 10 13 34 29 +5 Deuxième tour Q
1969 4e 39 32 13 13 6 27 18 +9 N/A
1970 4e Russie 3 2e 47 34 20 7 7 42 21 +21
1971 3e Zone 5 15e 27 34 9 9 16 17 27 -10
1972 3e Zone 6 14e 37 36 11 4 21 32 47 -15
1973 11e 25 30 9 7 14 27 44 -17
1974 3e Zone 5 10e 35 34 12 11 11 41 42 -1
1975 3e Zone 4 15e 22 32 8 6 18 26 40 -14
1976 3e Zone 5 13e 30 34 12 6 16 44 52 -8
1977 20e 31 40 12 7 21 44 65 -21
1978 10e 48 44 20 8 16 53 51 +2
1979 6e 53 46 22 9 15 59 39 +20
1980 3e Zone 2 12e 32 34 14 4 16 42 43 -1
1981 3e Zone 4 16e 21 32 7 7 18 29 59 -30
1982 11e 25 28 10 5 13 26 33 -7
1983 2e 34 26 14 6 6 46 21 +25
1984 1er 40 26 18 4 4 56 21 +35
1985 1er 35 26 13 9 4 49 31 +18 Seizièmes de finale
1986 1er 41 26 16 9 1 47 20 +27 Deuxième tour
1987 2e 12e 39 42 15 9 18 45 54 -9 Deuxième tour
1988 12e 39 42 17 5 20 46 58 -12 Deuxième tour
1989 11e 43 42 17 9 16 50 49 +1 Premier tour
1990 11e 37 38 14 9 15 38 45 -7 Premier tour
1991 20e 35 42 11 13 18 32 47 -15 Premier tour
Premier tour

Période russe[modifier | modifier le code]

Bilan par saison[9]
Saison Championnat Coupe de Russie
Division Pos Pts J V N D BP BC Diff
1992 1re 20e 12 40 5 2 33 27 85 -58 N/A
1993 2e Est 1er 43 30 19 5 6 55 26 +29 Quatrième tour
1994 1re 12e 24 30 7 10 13 24 49 -25 Troisième tour
1995 16e 15 30 3 6 21 28 77 -49 Seizièmes de finale
1996 2e 1er 84 42 24 12 6 82 34 +48 Seizièmes de finale
1997 1re 15e 35 34 9 7 18 28 46 -18 N/A
1998 16e 8 30 2 2 26 17 89 -72 Seizièmes de finale
1999 2e 18e 48 42 13 9 20 43 59 -16 Seizièmes de finale
2000 3e Oural 4e 57 30 16 9 5 53 25 +28 Cinquième tour
2001 3e Est 3e 55 28 17 4 7 49 25 +24 Quatrième tour
2002 3e 58 30 17 7 6 64 34 +30 Quatrième tour
2003 4e Oural 3e 32 18 10 2 6 24 18 +6 Deuxième tour
2004 1er 69 28 22 3 3 80 23 +57 N/A
2005 1er 47 18 15 2 1 66 12 +54
2006 3e Oural-Povoljié 10e 30 24 8 6 10 38 43 -5
2007 9e 34 26 10 4 12 35 36 -1 Troisième tour
2008 10e 49 34 14 7 13 70 57 +13 Quatrième tour
2009 6e 53 30 15 8 7 54 32 +22 Deuxième tour
2010 2e 54 26 16 6 4 53 26 +27 Deuxième tour
2011-2012 6e 63 39 17 12 10 52 35 +17 Deuxième tour
Troisième tour
2012-2013 2e 66 28 20 6 2 56 15 +41 Huitièmes de finale
2013-2014 1er 61 27 19 4 4 44 17 +27 Huitièmes de finale
2014-2015 2e 9e 42 34 11 9 14 41 38 +3 Quatrième tour
2015-2016 8e 54 38 15 9 14 44 45 -1 Quatrième tour
2016-2017 9e 53 38 14 11 13 48 43 +5 Quatrième tour
2017-2018 19e 39 38 9 12 17 41 54 -13 Seizièmes de finale
2018-2019 20e 25-6 38 5 16 17 30 46 -16 Huitièmes de finale
2019-2020 3e Oural-Privoljié à venir Quatrième tour

Personnalités[modifier | modifier le code]

Entraîneurs[modifier | modifier le code]

La liste suivante présente les différents entraîneurs du club depuis 1961[10].

Joueurs emblématiques[modifier | modifier le code]

Les joueurs internationaux suivants ont joué pour le club. Ceux ayant évolué en équipe nationale lors de leur passage à Tioumen sont marqués en gras.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c (ru) « ИСТОРИЯ КЛУБА », sur fc-tyumen.ru (consulté le 2 janvier 2019)
  2. (ru) « Экс форвард «Зенита» Дмитрий Акимов: «Котлетка от Петржелы» », sur 18 décembre 2014 (consulté le 28 septembre 2019)
  3. (ru) « «Тюмень» завоевала последнюю путевку в ФНЛ по итогам сезона », sur sport.rambler.ru,‎ (consulté le 2 janvier 2019)
  4. « Coupe du Monde 2018 – Russie : Le financement des clubs russes, un système obsolète », sur footballski.fr, (consulté le 22 juin 2018)
  5. (ru) « ФНЛ – лига, из которой невозможно вылететь », sur sportbox.ru,‎ (consulté le 9 novembre 2018)
  6. (ru) « С «Тюмени» официально сняли 6 очков », sur sportbox.ru,‎ (consulté le 7 avril 2019)
  7. (ru) « Рекорды посещаемости и самый злой турнир в истории », sur sportbox.ru,‎ (consulté le 27 mai 2019)
  8. (ru) « Statistiques de la période soviétique », sur wildstat.ru (consulté le 15 avril 2019)
  9. (ru) « Statistiques de la période russe », sur wildstat.ru (consulté le 15 avril 2019)
  10. (ru) « ТРЕНЕРЫ », sur footballfacts.ru (consulté le 21 mars 2019)

Liens externes[modifier | modifier le code]