RWDM Brussels FC

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bruxelles (homonymie).
Ne pas confondre avec RWD Molenbeek, un autre club de football basé à Molenbeek.
FC Brussels RWDM
Logo du FC Brussels RWDM
Généralités
Nom complet Football Club Molenbeek Brussels Strombeek
Surnoms Le Brussels
Noms précédents K. FC Strombeek
Fondation
Disparition
Couleurs Rouge, noir et blanc
Stade Stade Edmond Machtens
(15 266 places)
Site web www.rwdmbrusselsfc.be
Palmarès principal
National[1] Champion de Division 2 (1)
Champion de Division 3 (1)
Champion de Promotion (1)

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur

Dernière mise à jour : 24 juin 2014.

Le Football Club Molenbeek Brussels Strombeek est un ancien club de football belge basé à Bruxelles. Porteur du matricule 1936, ce club a évolué durant quatre saisons en Division 1.

Après sa rétrogradation administrative en Division 3 en mai 2014, le président du club, Johan Vermeersch, annonce sa mise en liquidation le 24 juin 2014. Endetté, le club est radié par la Fédération belge quelques jours plus.

Repères historiques[modifier | modifier le code]

  • 1932 : 30/11/1932; fondation de STROMBBEK FOOTBALL CLUB. Ses couleurs initiales sont Blanc et Noir.
  • 1933 : 23/03/1932, STROMBBEK FOOTBALL CLUB s'affilie à l'URBSFA sous la dénomination de FOOTBALL CLUB STROMBEEK et reçoit le matricule 1936.
  • 1957 : 30/12/1957, FOOTBALL CLUB STROMBEEK (1936) est reconnu "Société Royale".
  • 1958 : 05/02/1958, FOOTBALL CLUB STROMBEEK (1936) devient KONINKLIJKE FOOTBALL CLUB STROMBEEK (1936).
  • 1975 : 04/02/1975, KONINKLIJKE FOOTBALL CLUB STROMBEEK (1936) adapte ses couleurs officielles en Rouge, Noir et Blanc
  • 1984 : mai 1984, KONINKLIJKE FOOTBALL CLUB STROMBEEK (1936) atteint pour la première fois les séries nationales et y preste trois saisons.
  • 1988 : mai 1988, KONINKLIJKE FOOTBALL CLUB STROMBEEK (1936) retrouve les séries nationales. Le matricule 1936 ne les quitte plus jusqu'à sa disparition.
  • 2003 : 01/07/2003, KONINKLIJKE FOOTBALL CLUB STROMBEEK (1936) prend la dénomination de FOOTBALL CLUB MOLENBEEK BRUSSELS STROMBEEK (1936). Ce changement d'appellation fait suite à son déménagement vers le stade Edmond Machtens à Molenbeek. Dans le langage courant, le club devient "le Brussels".
  • 2006 : 18/04/2006, FOOTBALL CLUB MOLENBEEK BRUSSELS STROMBEEK (1936) se fait appeler "Footbal Club Molenbeek Brussels", mais ce changement n'est jamais officialisé par l'URBSFA, de même que diverses autres noms tels que "FC Brussels", "RWDM Brussels FC", etc.
  • 2014 : 30/06/2014, Après que ses dirigeants aient annoncé la mise en liquidation de leur club le 24/06/2014, l'URBSFA prononce la radiation du FOOTBALL CLUB MOLENBEEK BRUSSELS STROMBEEK (1936).

Historique[modifier | modifier le code]

K. FC Strombeek[modifier | modifier le code]

Fondé en 1932 sous le nom de Strombeek FC, le club rejoint l'URBSFA au printemps 1933 en football sous la dénomination officielle de FC Strombeek. Devenu "K. FC Strombeek" en 1958, le club reste plus d'un demi siècle dans l'anonymat des séries provinciales.

Le club remonte en 1re provinciale du Brabant pour la saison 1982-1983 qu'il boucle à la 4e place. La saison suivante, Strombeek ne concède qu'une seule défaite (16 victoire et 13 partages ). Il décroche le titre provincial avec quatre points d'avance sur Grimbergen et gagne le droit de monter en séries nationales pour la première fois de son Histoire.

Cinquième en 1985, il ne termine que douzième la saison suivante. Au terme de sa troisième saison de Promotion, Strombeek se classe 14e, quatre points derrière...Grimbergen. C'est le retour en P1 en compagnie de deux autres cercles brabançons: le Wolvertem SC et le SK Lombeek.

Ce renvoi au "purgatoire" est bref car dès 1988, le K. FC Strombeek conquiert un second titre provincial, cette fois devant le R. CS Brainois qui monte aussi en Promotion. Dès lors, le matricule 1936 qui quitte plus les séries nationales jusqu'à sa disparition seize ans plus tard.

Le retour en Promotion est positif avec une 10e place puis une 4e. Par contre, en 1990-1991, Strombeek flirte avec la zone rouge et évite la descente de justesse (13e).

A partir de la saison 1991-1992, le K. FC Strombeek ne quitte plus le "top 5". Il est même vice champion de Denderleeuw en 1993.

A partir de 1993-1994, le principe de "Tour final" est mis en œuvre. Strombeek est chaque fois dans le coup. Mais le plaisir n'excède pas le fait de se qualifier. En 1994, le "KFCS" est battu dès le premier tour au White Strar Lauwe (4-1). La saison suivante, au même stade, il est défait à domicile (0-1) par Eupen.

En 1995-1996, Strombeek est versé dans la série "D", majoritairement composée d'équipes francophones. Le matricule 1936 remporte le titre devant l'AFC Tubize et monte en Division 3 !

La "maiden saison" au 3e niveau est brillante avec un accès au tour final. Strombeek y surclasse le Racing Jet Wavre (3-0) et Hoogstraten (0-3). Mais en finale, le SK St-Nicolas/Waas est trop fort (3-0).

Le club banlieusard du Nord de Bruxelles passe les deux exercices suivants dans le "ventre mou" du classement. En 2000, Strombeek remporte le titre avec 6 points d'avance sur le Vigor Hamme et accède à la Division 2.

Dans l'antichambre de l'élite, le K. FC Strombeek évolue tranquillement au milieu du classement pendant trois saisons. A la fin de la compétition 2002-2003, se présente un certain Johan Vermeersch...

FC Molenbeek Brussels Strombeek[modifier | modifier le code]

Johan Vermeersch est à l'époque un des grands patrons du désormais ex-RWD Molenbeek déclaré en faillite en 2002. L'homme d'affaires propose de reprendre le K. FC Strombeek et de l'installer au Stade Edmond Machtens orphelin de son club.

Le dossier est rapidement bouclé, le K. FC Strombeek et son matricule 1936 prennent le nom de FC Molenbeek Brussels Strombeek. Cette dénomination sera la seule officielle malgré divers coups de com' ou opérations de marketing visant à appeler le club "FC Brussels" ou "RWDM Brussels FC". Les organes de presse et le langage populaire tomberont aisément dans le panneau.

Sportivement l'opération réussit avec le titre de D2 conquit directement en 2004. Le matricule 1936 monte en Division 1 ! En 2005, il "sauve sa peau" avec une 15e place finale. C'est Emilio Ferrera (dernier coach du RWDM) qui entraîne le club mais avec un bilan de 14 points après 22 matchs, il est limogé. Robert Waseige accepte la périlleuse mission de sauvetage en 10 matchs, et la réussit. Le club ne laisse derrière lui que Beveren et les deux relégués, Ostende et Mons. Le maintien est assuré en grande partie par les arrivées d'Igor de Camargo et de Werry Sels.

Le nombreux supporters de l'ex-RWDM (matricule 47) qui suivent alors le "FCMBS" se rassurent pendant le championnat 2005-2006. Le club a engagé Albert Cartier comme entraîneur et a conservé initialement son buteur de Camargo (mais il passe au Standard de Liège lors du mercato d'hiver). Avec l'arrivée de Julien Gorius et le retour d'un ancien de la maison "RWDM" Ibrahim Kargbo, le club va réaliser sa meilleure saison en Division 1 en atteignant une apaisante 10e place. Mais la sérénité n'est qu'apparente car le matricule 1936 dissimule des "zones d'ombre". L'ambiance dans les coulisses n'est pas au beau fixe. Les dirigeants de ce qui était le "K. FC Strombeek", qui devaient apporter leurs soutien financier, se sont retirés du projet. Seul aux commandes, Johan Vermeersch veut retirer le terme "Strombeek' et dénommer son club "FC Molenbeek Brussels", mais, l'URBSFA n'avalisera jamais ce changement.

Dénominations aléatoires et non-officielles[modifier | modifier le code]

Familièrement identifié comme le "FC Brussels", le club termine à une modeste 13e place en 2007. Mais la saison suivante, c'est l'irrémédiable renvoi en D2 qui attend les fans du club rouge et noir. Dernier, avec 14 unités de moins que l'AEC Mons le premier sauvé, le club n'a guère d'arguments à faire valoir.

Malgré les souhaits de ses dirigeants, le "FC Brussels" ne ressort jamais de la D2. Du moins vers le haut. Modeste 10e en 2009, les pensionnaires du stade Machtens suivent de loin la réforme qui réduit la Division à 16 équipe et échouent au 14e rang la saison suivante.

Un retour vers l'élite n'est que rarement évoqué car le club est d'avantage concerné par la lutte pour éviter la descente en Division 3. Ainsi en 2012, il se classe de nouveau 14e, mais avec seulement 5 points de mieux que le barragiste Tirlemont. Et cela ne s'arrange pas la saison suivante avec une nouvelle 14e place mais seulement trois longueurs d'avance sur les trois derniers.

Johan Vermeersch multiplie les effets d'annonce. Il est un des premiers à comparer la D2 à "un mouroir pour club". Par ailleurs, il cherche des investisseurs et/ou des repreneurs pour son club...de plus en plus endetté. Alors que les supporters se lassent et n'y croient plus guère, Vermeersch y va d'un coup de com' et rebaptise son club RWDM Brussels FC. L'URSBFA n'officialise pas ce changement.

Sportivement la saison 2013-2014 est un peu meilleure que ses devancières directes. Le matricule 1936 se classe 8e, soit son plus haut classement depuis sa relégation.

A cette époque, la Belgique du football a déjà fait connaissance avec la "problématique des licences", c'est à dire l'obtention d'une autorisation pour évoluer en D1 ou en D2. Au terme de l'exercice 2013-2014, la Commission des Licences de l'URBSFA n'accorde pas de licence au matricule 1936. Le , la CBAS rejette l'appel introduit et condamne du même coup le club à une relégation en Division 3.

Arrêt et radiation[modifier | modifier le code]

Le , Johan Vermeersch annonce la mise en liquidation du club.[2]. Aucun repreneur ne se manifeste et vu l'endettement, l'URBSFA prononce la radiation du matricule 1936.

Résultats dans les divisions nationales[modifier | modifier le code]

Statistiques clôturées, club disparu

Palmarès[modifier | modifier le code]

Bilan[modifier | modifier le code]

Saisons jouées en nationales
Niv Divisions Jouées Titres TM Up TM Down
I 1re nationale 4 0
II 2e nationale 10 1
III 3e nationale 4 1 1
IV 4e nationale 11 1 2
V 5e nationale 0 0
 
  TOTAUX 29 3 3 0
  • TM Up= test-match pour départager des égalités, ou toutes formes de Barrages ou de Tour final pour une montée éventuelle.
  • TM Down= test-match pour départager des égalités, ou toutes formes de Barrages ou de Tour final pour le maintien.

Classements[modifier | modifier le code]

Ordre Saison Nom du club Niveau Classement final Remarques
1 1984-85 K. FC Strombeek Promotion série A 5e/16
2 1985-86 K. FC Strombeek Promotion série C 12e/16
3 1986-87 K. FC Strombeek Promotion série B 14e/16 Relégué
séries provinciales
4 1988-89 K. FC Strombeek Promotion série B 10e/16
5 1989-90 K. FC Strombeek Promotion série B 4e/16
6 1990-91 K. FC Strombeek Promotion série A 13e/16
7 1991-92 K. FC Strombeek Promotion série B 4e/16
8 1992-93 K. FC Strombeek Promotion série B 2e/16
9 1993-94 K. FC Strombeek Promotion série B 4e/16 Tour final[saisons 1]
10 1994-95 K. FC Strombeek Promotion série B 3e/16 Tour final[saisons 2]
11 1996-96 K. FC Strombeek Promotion série D 1er/16 Champion et promu
12 1996-97 K. FC Strombeek Division 3 série A 3e/16 Tour final[saisons 3]
13 1997-98 K. FC Strombeek Division 3 série A 8e/16
14 1998-99 K. FC Strombeek Division 3 série A 11e/16
15 1999-00 K. FC Strombeek Division 3 série A 1er/16 Champion et promu
16 2000-01 K. FC Strombeek Division 2 10e/18
17 2001-02 K. FC Strombeek Division 2 9e/18
18 2002-03 K. FC Strombeek Division 2 9e/18
19 2003-04 FC Brussels Division 2 1er/18 Champion et promu
20 2004-05 FC Brussels Division 1 15e/18
21 2005-06 FC Brussels Division 1 10e/18
22 2006-07 FC Brussels Division 1 13e/18
23 2007-08 FC Brussels Division 1 18e/18 Relégué
24 2008-09 FC Brussels Division 2 10e/19
25 2009-10 FC Brussels Division 2 14e/19
26 2010-11 FC Brussels Division 2 11e/18
27 2011-12 FC Brussels Division 2 14e/18
28 2012-13 FC Brussels Division 2 14e/18
29 2013-14 RWDM Brussels FC Division 2 8e/18 Relégué[saisons 4]

Entraîneurs[modifier | modifier le code]

Liste des entraîneurs du "FC Brussels"
Nom Période
Drapeau : Pays-Bas Harm van Veldhoven 2003-2004
Drapeau : Belgique Emilio Ferrera 2004-2005
Drapeau : Belgique Robert Waseige 2005-2005
Drapeau : France Albert Cartier 2005-2008
Drapeau : Belgique Franky Van der Elst 2008-2008
Drapeau : Belgique Marc Grosjean 2008-2009
Drapeau : Belgique Patrick Wachel (interim) 2009-2009
Drapeau : Belgique Christophe Dessy 2009-2010
Drapeau : Belgique Chris Van Puyvelde 2010-2011
Drapeau : Belgique Michel De Wolf 2011-2011
Drapeau : Belgique Christian Rits (interim) 2011-2012
Drapeau : Belgique Stéphane Demol 2012- 06/2012
Drapeau : Belgique Nouredine Zaiour 08/2012 - 10/2012
Drapeau : Belgique Didier Beugnies 10/2012 - 02/2013
Drapeau : France Benjamin Nicaise 02/2013 - 03/2013
Drapeau : Belgique Mohammed Acimi (interim) 03/2013 - 04/2013
Drapeau : Belgique Didier Beugnies (interim) 04/2013
Drapeau : Belgique Roland Baelen (interim) 04/2013 - 06/2013
Drapeau : Belgique Didier Beugnies 06/2013 - 01/2014
Drapeau : France Jean-Guy Wallemme 01/2014 - 06/2014

Anciens joueurs[modifier | modifier le code]

Anciens logos[modifier | modifier le code]

Ancien logo du FC Mol. Brussels Str.

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Notes sur les classements saison par saison[modifier | modifier le code]

  1. Le club est éliminé par le White Star Lauwe.
  2. Le club est éliminé par l'AS Eupen.
  3. Le club élimine le Racing Jet Wavre et Hoogstraten VV mais échoue en finale contre le K Sint-Niklaasse SK Excelsior.
  4. Le club n'obtient pas sa licence pour le football rémunéré et est rétrogradé en Division 3. Peu après, la direction annonce la mise en liquidation

Références[modifier | modifier le code]

  1. Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.
  2. « Le RWDM Brussels cesse d'exister », sur http://www.dhnet.be, (consulté le 24 juin 2014)

Sources et liens externes[modifier | modifier le code]