FC Fribourg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
FC Fribourg
Logo du

Généralités
Fondation 1900
Couleurs blanc et noir
Stade Stade Saint-Léonard
(6 000 places)
Siège Chemin l'Abbé Freeley 6
1700 Fribourg

Maillots

Kit left arm.png
Kit body.png
Kit right arm.png
Kit shorts.png
Kit socks.png
Domicile
Kit left arm.png
Kit body.png
Kit right arm.png
Kit shorts.png
Kit socks.png
Extérieur

Le FC Fribourg est un club de football de la ville de Fribourg en Suisse. Ses joueurs sont surnommés Les Pingouins.

Il évolue en 2e ligue interrégionale depuis 2019.

Histoire[modifier | modifier le code]

  • Création du Club en 1900 9 étudiants du Technicum, âgés entre 16 et 18 ans, se rencontrent à la « Boîte à Max », petit restaurant situé à la rue Abbé Bovet. C’est dans ce restaurant que sera fondé le Club, un dimanche 21 octobre 1900. 9 autres étudiants viendront compléter la future équipe fribourgeoise, certains sont du Collège Saint-Michel, de la société gymnastique l’Ancienne ainsi que de l’école des arts et métiers. Le nom des personnes clés à l’origine de la création du club sont Marcel Gauderon, Alfred Buro, Ernest d’Ernst, Emile Kramer, Ernest Martinetti, Alexandre Mério, Charles Meylan, Albert Michot et un certain Robin
  • Premier nom du club en 1901 Président : Ernest Martinetti Le club s’appelle FC Technicum, nom de l’école où les étudiants fondateurs font leurs études. Le premier président est Ernest Martinetti et le vice-président Albert Friedinger. Le 1er ballon sera acheté pour 12 francs.
  • L’association football Fribourg- Vaud est créée en 1902 Président : Albert Friedinger En automne 1902, l’association de football Fribourg – Vaud est créée. Elle organise un petit championnat entre 4 clubs : Le FC Technicum, l’Ancienne de Fribourg avec deux autre clubs d’Yverdon : le FC Nord et le FC Concordia.
  • Adhésion du club à l’association suisse de football en 1903 Président : Albert Friedinger suivi de Bernard Ernst et enfin Theo Aeby Lors de cette année 1903, à la suite de l’adhésion du FC Technicum à l’association suisse de football, divers tournois sont organisés entre Berne, Bienne et Colombier. Ce sera une année de transition au niveau de la présidence, en effet, Albert Friedinger sera remplacé par Bernard Ernst. Théo Aeby, ancien joueur du club, qui joue pour une équipe bernoise car il travaille dans la capitale, reviendra à Fribourg et prendra la présidence.
  • Changement de nom en 1904 Président : Theo Aeby En revenant à Fribourg Théo Aeby retrouve le FC Technicum sur le déclin. Le renouveau des joueurs est compliqué, peu d’étudiants du Technicum prennent la relève, le directeur de l’école étant défavorable au sport et notamment au foot. Face à cette constatation, Théo Aeby convoque une assemblée générale. Le Club changera de local, il passera de l’Hôtel de la Poste à l’Hôtel de l’Etoile et un nouveau nom sera donné au club qui se nommera FC Stella. Théo Aeby sera le premier président du FC Stella.
  • Premier championnat en Série C, groupe 4, en Suisse centrale en 1905 Président : Jules Sutter Le FC Stella joue son premier championnat en série C, groupe 4, en Suisse centrale et fait étonnant il jouera cette année-là sous le nom de FC Technicum. Le nouveau nom sera effectif la saison suivante. Le groupe 4 est composé de Berne III, Young-Boys III et Flora I. Le dernier match de la saison se jouera pour la dernière fois au Grand-Places. Première participation à un tournoi suisse et première promotion pour la ligue supérieure ! Théo Aeby laisse place à Jules Sutter au poste de président du FC Stella. Autre personnage clé du Club, Nicolas Weyrich (d’origine hollandaise) se rapprochera du Club grâce à Kent, un étudiant anglais venu étudier à Fribourg.
  • Le nom FC Stella est officiellement reconnu en 1906 Nouveau président : Jacques Haering Groupe 3, Série B, Suisse romande Le 24 septembre 1905, c’est l’inauguration du terrain des Daillettes, route de la Glâne. Le nom de FC Stella est officiellement reconnu pour le championnat à venir. La présidence passe de Jacques Sutter à Jacques Haering.
  • L’Abbé Freeley entre dans le club en 1907 Président : Oscar Aeby Série B, Suisse romande Le club compte désormais 76 membres, 35 actifs et 39 passifs. La deuxième équipe évolue en Série C du championnat en Suisse centrale. Stella II gagne la coupe interscolaire de football de la ville de Fribourg. Oscar Aeby prendra le poste de président cette année-là et l’Abbé Freeley entre dans le club, c’est un fait marquant, un grand sportif qui étudie la théologie à Fribourg.
  • Le FC Stella accède à l`élite du football suisse – Série A – en 1908 Président : Charles Gyger, puis Oscar Aeby Série B, vainqueur Cette année, l’Abbé Freeley et le FC Stella accéderont à l’élite du football suisse ; la Série A. À l’issue de la finale entre deux champions le FC Etoile et le FC Stella, le club perd pour la première fois cette saison. Une défaite due en grande partie à l’absence du grand arrière, Robert Duriaux. L’absence de Robert Duriaux est dû au décès de son père. L’Association Suisse de Football de l’époque, prenant compte de la circonstance décide de promouvoir les deux clubs ! Le 22 novembre 1908, le FC Stella bat les Veveysans par 24 à 0, un record. On notera les 18 goals de l’Abbé Freeley !
  • Le FC Stella affronte Milan Football en 1909 Président : Charles Gyger, puis Oscar Aeby Série A, groupe romands Le 7 décembre 1909, le FC Stella affrontera Milan Football et Crickets Club, dans la capitale lombarde. Le FC Stella gagnera le 1er match par 5 à 4 et le 2ème est remporté par les Milanais. Entrée dans le Club de Marcel Gardian, futur juge cantonal mais également futur président du Club.
  • Le FC Stella reçoit le New-Portoniana, équipe Londonienne en mai 1910 Président : Oscar Aeby Série A Le 16 mai 1910, le FC Stella reçoit le New-Portoniana, équipe londonienne. Le match se termine par un solide 2-2. Le FC stella évoluera en chemisette noire avec étoile blanche, short blanc et chaussettes. Anglo-Cup, ancêtre de la Coupe suisse est créée par l’Association Suisse de Football (ASF). Le FC Stella y prendra part et sera l’unique club romand.
  • L’Abbée Freeley fonde l’Association Fribourgeoise de Football (AFF) en 1911 Président : Oscar Aeby Série A L’Abbé Freeley, avec l’appui du FC Stella, fonde l’AFF en 1911. Le premier championnat de l’AFF est remporté par Stella III. Le FC Championnet équipe parisienne, affrontera le FC Stella. Le match se solde par un 6-1 en faveur du FC Stella. Un match retour aura lieu à Paris, le FC Stella gagnera par 10-1. L’Abbé Freeley fonde également le FC Collège, dont il sera le président, ce club sera une source importante de bons joueurs pour le FC Stella. Oscar Aeby, président du club, refuse de prolonger son mandat. W. Eberle prendra la succession.
  • Finale de l’Anglo-Cup en 1912 Président : l’Abbé Freeley, Georges Python, Yvan Dreyfus Série A, finale de l’Anglo-Cup Une grande saison pour le FC Stella, le club jouera la finale de l’Anglo-Cup face à Young-Boys, elle sera jouée à Berne au lieu du terrain neutre initialement prévu à Zurich. Avec beaucoup d’absents, notamment l’international Yvan Dreyfus, le FC Stella s’inclinera face aux bernois. L’Abbé Freeley fera pression auprès de Georges Python, conseiller d’Etat, dans le but d’enlever l’interdiction pour les élèves du Technicum de jouer au football.
  • Le club échoue de peu à devenir champion de ligue nationale A en 1913 Président : Eric. A. Dobson, Robert Duriaux Série A L’un des meilleurs gardiens que le club ait eu ; Eric A. Dobson. Etudiant à l’Université, il a dû repartir pour servir son pays, l’Angleterre, à l’approche de la Grande Guerre. Malheureusement, il sera tué en 1915. Le club échoue de peu à devenir champion de ligue nationale A. Une défaite face aux lausannois de Montriond coûtera le titre. Invité par le FC Andrea-Doria, équipe de Gênes, le club perd le match 1-0. FC Collège 1 bat FC Stella III et devient ainsi champion fribourgeois. Joueur du club, Robert Duriaux est nommé capitaine de l’équipe de Suisse, également lors du match face à l’Italie joué à Berne, défaite 1-0 de l’équipe suisse. FC Lyon invite FC Stella pour un match amical pour Nouvel An, défaite 1-0 pour le FC Stella.
  • Mobilisation de l’armée suisse en 1914 Président : Robert Duriaux, Pierre Ducrest À l’arrivée de la première guerre, deux excellents joueurs qui ont porté le maillot du FC Stella ont malheureusement dû quitter le club pour la mobilisation de l’armée suisse. Cette année-là, il n'y a pas eu d’inscription au championnat suisse.
  • Championnat facultatif en 1915/1916 Président : l’Abbé Freeley Vu la mobilisation générale de l’armée, le championnat est facultatif. Le FC Stella inscrit deux équipes ; Stella 1 joue en Suisse romande et Stella 2 en Suisse Centrale. L’abbé Freeley pour combler le manque de joueur fera passer des jeunes du FC Collège dans l’équipe 1 : Ernest Lorson, Armand Gobet et Léon Cacciani. Le club jouera la finale de Coupe romande contre le Montriond (équipe lausannoise) L’abbé Freeley prend la présidence du club.
  • FC Stella passe à FC Fribourg en 1917 Président : l’abbé Freeley puis Ernest Murith Série A, groupe Suisse romande À cette époque, il y a la présence de militaire étranger sur le sol suisse. Notamment, le FC poilu, équipe de soldat français, et une équipe anglaise prennent part à quelques matchs durant l’année. Le 5 mai 1917, FC Stella informe qu’il jouera le 6 mai pour la dernière fois au parc des sports de la Glâne. L’Abbé Freeley s’engage volontairement pour devenir aumônier militaire lors de la 1ère Guerre. En septembre 1917, on inaugure le terrain au Champs-des-cibles. Pour célébrer cette installation, un tournoi est créé, l’Abbé Freeley viendra pour cette occasion. FC Stella passe à FC Fribourg. Le nom était également convoité par le FC Excelsior qui deviendra le futur FC Central.
  • Le FC Collège devient officiellement la classe junior du club en 1918 Série A L’Abbé Freeley est décoré militairement par la reine du Royaume-Uni. Il est  parti au front et est remplacé par Ernest Murith. En attendant son retour, Oscar Favre, Emile Birbaum et Antonin de Weck assurent l’intérim. Fusion avec le FC Collège qui devient officiellement la classe junior du club. La Guerre et la grippe ne permettent que 8 matchs de championnat en Série A. Il n’y a pas de deuxième équipe.
  • L’Abbé Freeley redevient président du club en 1919 Président : Antonin de Weck, l’Abbé Freeley Série A L’Abbé Freeley est élu membre d’honneur de l’association ASFA (ASF fusion avec l’athlétisme suisse pendant quelques années) L’Abbé redevient président du club dès son retour. À cause d’une épidémie de fièvre, le championnat de Série A est fortement dérangé mais il se poursuit.
  • 20ème anniversaire du club en 1920 Président : l’Abbé Freeley En 1920, c’est le 20ème anniversaire du club. Pour l’occasion une messe est célébrée par l’Abbé et un match est organisé contre Saint-Gall.
  • Le FC Fribourg joue en Italie en 1921 Président : l’Abbé Freeley Les trois équipes du club sont inscrites en Série A, B, C . FC Gallia-Alger-Sports est accueilli à Fribourg. L’équipe de Fribourg gagne le match 4 à 2. Pour les fêtes de fin d’année, le FC Fribourg jouera en déplacement en Italie contre Montoue et Crémone, respectivement, il y a une défaite 3-0 et une victoire 2-1.
  • Le FC Fribourg remporte la coupe bernoise en 1922 Président : Antonin de Weck Série A Le FC Fribourg est invité à jouer la coupe bernoise contre Young Boys, Berne et Bienne. Le club remporte le tournoi. Il joue également la Och-coupe (futur coupe suisse), Il échouera en finale. Grasshoppers vient à Fribourg. Après une défaite honorable sur le score de 2 à 1, le club obtient une victoire 3 à 0 contre Münchener Turnverein de Munich. Puis il y aura encore deux matchs, l’un à Annemasse où le club gagne par 2 à 1, et à Paris contre le FC Olympic qui se conclu par une défaite 2 à 0. Le club se défendra bien lors des matchs de relégation.
  • Le FC Fribourg jouera encore en Série A en 1923 Président : Antonin de Weck Le FC Fribourg jouera encore en Série A en 1923. Un autre championnat est créé : Promotion, l’étape avant la Série A, dont prendra part Fribourg II. Fribourg 3A et 3B joueront en Série C. Cette année-là, Freiburger Fussball-Verien, club de Fribourg en Allemagne se déplacera chez nous un match amical qui se solde par la victoire du FC Fribourg sur le score de 3 à 1.
  • L’Abbé Freeley quitte définitivement le club en 1924 Président : Abbé Freeley puis Georges Villard pour la fin de saison Série A Le club arrive 2e derrière Saint-Gall au tournoi de Lucerne. L’Abbé Freeley quitte définitivement le club. Il retourne dans son pays. FC Fribourg évite les matchs de relégations en battant par 4 à 1 le FC Montreux.
  • 25ème anniversaire du club en 1925 Président : Léo de Meyer Série A Pour le 25ème anniversaire du club, une messe sera célébrée à l’église du collège Saint-Michel. La 1ère équipe fait un bon championnat. Le club décide de retirer ses équipes inférieures du championnat fribourgeois. Il créé la Coupe Mayor qui se compose de deux championnats un majeur et un mineur. Fribourg III est sacré champion du groupe mineur.
  • Match de relégation en 1926 Président : Léo de Meyer Série A FC Fribourg joue un match de relégation en 1926 face à Concordia Yverdon. Le résultat se solde par une victoire du FC Fribourg ce qui garantit son maintien en Série A.
  • Saison difficile pour le FC Fribourg en 1927 Président : Léo de Meyer Série A FC Fribourg joue une saison difficile, les matchs de relégations sont inévitables. Face au Montreux, Fribourg gagne et s’assure une saison de plus dans l’élite suisse. Le FC Fribourg joue un match amical face au FC Middlessex – Wanderers. Le match se solde par une défaite de 4 à 1 pour le FC Fribourg. L’équipe Promotion du club qui milite en championnat cantonal se verra inscrire dans le championnat vaudois où la concurrence est plus féroce
  • Importante restructuration du club en 1928 Président : Marcel Gardian Série A En 1928, une importante restructuration interne du club s’opère, ce qui lui donnera plus de solidité pour la saison à venir. Lors de cette saison, le champion de suisse central, le FC Nordstern et le champion suisse, Grasshopper seront deux féroces adversaires. Petite anecdote amusante : lors du match à l’extérieur contre Cantonal, la victoire est de 3 à 0 par forfait, car lors du dégagement du gardien fribourgeois, le ballon se retrouve dans le lac proche du terrain. Comme il n’y a pas de ballon de rechange, le match sera interrompu. Cette année, le FC Sion inaugure son terrain dont le FC Fribourg est la société marraine. Il y aura également une victoire décisive contre Servette qui évite le match de relégation en fin de saison.
  • Le FC Fribourg s’assure une place en Série A en 1929 Président : Georges Villard Série A Lors du match de relégation contre Stade Lausanne, le FC Fribourg gagne 2 matchs sur 3 et s’assure une place en Série A.
  • Ligue nationale A (anciennement Série A) avec un nouveau règlement en 1930/1931 Président : Antonin de Weck Ligue nationale (ancienne Série A, le FC Fribourg y a joué depuis plus de 20 ans) Dernier du championnat, le FC Fribourg évite la relégation grâce à la reformulation des championnats par l’ASFA. Il n’y a plus de match pour la relégation, on sélectionne les équipes suivant leurs résultats de la saison. Le nouveau règlement sera effectif dès le . Les clubs de Série A forment l’association suisse de Série A dans le but d’apporter d’autres modifications. Finalement, les 6 meilleurs sont sélectionnés pour le championnat de Ligue nationale : le FC Lausanne I, FC cantonal I, FC Racing I, FC Monthey I et le FC Fribourg ! Fribourg II, ancienne Fribourg Promotion, joue dans le championnat de 2ème ligue. On fêtera, cette année-là, le 30ème anniversaire.
  • Nouveau stade à Saint-Leonard en 1932 Président : Antonin de Weck Ligue nationale Le conseiller d’état Ernest Perrier favorable au sport (il avait autorisé les jeunes étudiants à pratiquer le football) octroie des fonds pour l’association cantonale fribourgeoise et donnera à l’université le stade Saint-Leonard. Pour l’inaugurer, les FC Valentigney, Annemasse et Lucerne viendront des matchs amicaux. L’Abbé Freeley rendra visite au club. Le club possède désormais 8 équipes qui jouent dans les différentes compétitions de l’époque. La première joue en 1ère ligue, la deuxième en 2ème ligue et la troisième en 3ème ligue (la troisième joue également dans le championnat cantonal, Série A). Les deux quatrième équipes et la cinquième jouent toutes les trois en Série B du championnat cantonal. Ce sera une saison difficile qui conclura sur une relégation pour Fribourg I et Fribourg II.
  • La dette du club sera annulée en 1933 Président : Charles Overney 2ème ligue L’bjectif de cette saison est de retrouver l’élite, chose faite en fin de saison. Le FC Fribourg désire également jouer la Série supérieur, élite des clubs suisse. Pour améliorer la cohésion au sein du club, le nouveau président, Monsieur Antonin de Weck, crée le « Bulletin du club », sur la base de ce qu’avait fait l’Abbé Freeley avec le bulletin du Collège pour le FC Collège. Le club a de gros soucis financiers, les caisses sont vides. De plus, une dette de 12'000.- avait été contracté quelques années plus tôt. Finalement Charles Overney réussit à rassembler la somme auprès des contractants de celle-ci. Les arriérés de loyer sont conséquents. Le président, après de longues négociations avec le directeur de l’instruction publique, ne trouve pas d’accord. Ce sera finalement le conseiller d’État Piller qui annulera la dette.
  • De retour en ligue nationale en 1934 Président : Charles Overney, puis Henri Buillard Ligue nationale Le FC Fribourg se place honorablement lors du retour en ligue nationale. Divers matchs amicaux ont lieu durant l’année. On retiendra la visite du Club Olympique d’Auberbilliers, match gagné 3 à 1 devant deux importants spectateurs : le conseiller d’état Joseph Piller et l’ambassadeur de France, le comte Clauzel.
  • Edmond de Weck prend l’équipe en charge en 1935 Président : Henri Buillard Ligue nationale C’est une saison difficile, un seul point au premier tour. Edmond de Weck prend l’équipe en charge et réussit à se maintenir. Le débat sur le professionnalisme touche également le FC Fribourg. Il y aura une confrontation entre le président qui est favorable et le vice-président défavorable au statut de professionnel, car le FC Fribourg n’a pas les capacités financières. C’est le président qui l’emporte et Gabriel-E. Thurler présente sa démission du poste de vice-président. Hermann Grosch le remplace.
  • Saison compliquée en 1936 Président : Henri Buillard Ligue nationale La saison est à nouveau compliquée mais le club évite la relégation.
  • Relégation en 2ème ligue en 1937 Président : Marcel Bossailler Ligue nationale En 1937, le club est relégué en 2ème ligue. L’expérience avec des joueurs ne provenant pas du canton s’avère désastreuse. Le club retourne à ses origines, il prendra les éléments de la 2ème équipe pour la prochaine saison.
  • De retour en 1ère ligue en 1938 Président : Marcel Bossailler 2ème ligue Les résultats sont là, le club est promu en ligue nationale après une seule saison en 2ème ligue.
  • L’Abbé Freeley revient à Fribourg en 1939 Président : Marcel Bossailler Ligue nationale De retour en ligue nationale, la saison se déroulera plutôt bien. Le club sera 3ème du classement. L’Abbé Freeley revient à Fribourg, il sera accueilli par son club. Il organise un match pour une œuvre caritative pour la ville de portsmouth, Le FC Fribourg face à Lausanne-Sports.
  • « championnat de la mobilisation » en 1940 Président : Marcel Bossailler Championnat de mobilisation Le président choisit cette saison-là fut Pierre Musy mais à l’approche de la 2ème guerre mondiale, il ne peut assumer la fonction car il est mobilisé, Marcel Bossailler reprend la présidence. Le championnat est renommé « championnat de la mobilisation », par soucis de réduire les coûts, on fera de petits groupes afin d’éviter de trop longs voyages. Berne, Etoile, Cantonal et Bienne-Boujan complète le groupe du FC Fribourg. Le FC Fribourg sera champion du groupe. Le FC Fribourg bat ensuite le FC Vevey, il devient donc champion romand. La finale oppose Fribourg au FC Bâle, premier match gagné par les fribourgeois 4 à 0, le second match revient aux bâlois par 4 à 2 et la belle se joue à Berne, c’est finalement Bâle qui l’emportera.
  • L’ère du président Savoy de 1941 à 1951 Président : Louis Savoy 1946-47-48-49-50 : ligue nationale B Louis Savoy, premier président de l’ère moderne, officiellement depuis la saison 1941/1942 jusqu’en 1951. Le comité du club souvent traité de « bastion radical ». Le sport-Toto et ses subventions sont acceptés à Fribourg avec l’aide du conseiller d’état M. Ackermann. Les transferts des joueurs à cette époque, tournent autour des 800 .-. Le match qui opposa Servette au FC Fribourg pour les 16ème de finales de la coupe suisse rapporte au club une somme de 900.-. Match qui se déroule devant 2000 spectateurs et radiodiffusé. 1944 sera une saison difficile pour le FC Fribourg. Le club ne peut rivaliser avec d’autres clubs sur les transferts. Il se concentre uniquement sur les joueurs locaux. Le club termine néanmoins 3ème et accède à la ligue nationale B. En 1945 le FC Fribourg compte 556 membres, 96 actifs et 88 juniors. La première équipq termine 9ème ,la deuxième remporte la coupe fribourgeoise, la troisième remporte le championnat cantonal tout comme les juniors A. Le club se modernise et se dote même d’un service de presse. Le stade se modernise aussi avec des nouveaux éclairages et haut-parleurs. En 1946, le FC Fribourg est invité à Colmar, après les horreurs de la guerre, en tant qu’ambassadeur de la Suisse. En 1947, le président engagera un nouvel entraîneur professionnel. Il s’agit du hongrois M. Radi venant de Lugano. En 1948, le FC Fribourg termine 6e de la ligue B. Il jouera un 8ème de finale de coupe suisse face à Locarno, équipe de ligue A. Le FC Fribourg fera bonne figure même s’il est vaincu. Le président est réélu triomphalement et le club compte 655 membres. En 1949, Le club termine 3ème à deux points de UGS et Chiasso, la promotion en ligue nationale A est ratée de peu. Cette saison, le FC Fribourg est la seule équipe des ligues nationales qui demeure invaincue à domicile. En 1950, le club termine à 3 points du champion St-Gall, ce qui lui vaut une 6e place. Il jouera un quart de finale de la coupe qu’il perdra sur le score de 1 à 0 à la Pontaise. 3 joueurs du club à savoir Dougoud, Gagnaux, et Hartmann porteront le maillot de l’équipe nationale suisse. Il y a eu un grave incident lors d’un Young Boys – FC Fribourg devant 5000 spectateurs à St-Léonard, en raison d’un arbitre peu partial. Ce qui lui coutera injustement une lourde amende. Le 17 et 18 juin 1950, il y a des festivités en l’honneur des 50 ans du club. C’est l’hôtel de Suisse qui accueillera l’évènement. Pour fêter ce demi-siècle, un match international est organisé à St-Léonard, FC Fribourg face au FC Sochaux, le ballon de match sera jeté d’un avion. En 1951, le club termine encore proche d’une promotion, les « amis du clubs » commencent à s’impatienter et les finances du club ne sont pas très bonnes. À la fin de la saison, après une longue période de présidence, Louis Savoy refuse de prolonger son mandat et quitte son poste. Louis Maurer est le nouvel entraîneur en provenance de Lausanne-Sports.
  • Promotion en ligue nationale A en 1952 Président : Raymond Uldry Ligue nationale B C’est une année glorieuse pour le club, il gagne sa promotion en ligne nationale A. Le FC Fribourg remporte la ligue nationale B avec 36 points. Raymond Uldry est nommé président.
  • Le club termine 8ème en ligue nationale A en 1953 Président : Raymond Uldry Ligue nationale A Le club compte 879 membres et les mouvements financiers s’élèvent à 100’00.- et le club dégage un bénéfice de 15'000.-
  • Coupe du monde en Suisse en 1954 Président : Raymond Uldry Ligue nationale A Grande année pour le football suisse, car la coupe du monde se déroule en Suisse. Fribourg se maintient malgré un championnat compliqué. Le club se sauve avec 1 point de plus sur le relégué Berne. Le 5 avril 1954, le club crée l’exploit en battant par un 3 à 1 au match retour, l’équipe de Grasshoppers devant un St-Leonard pris d’assaut par 11'000 personnes ! Le 19 avril 1954, c’est la finale de la coupe suisse, FC Fribourg face aux futurs champions suisses la Chaux-de-Fonds. Le match se termine par une défaite du FC Fribourg sur le score de 2 à 0. Le FC Fribourg sort, cependant la tête haute de cette finale.
  • Maintien de justesse en ligue nationale A en 1955 Président : Raymond Uldry Ligue nationale A La santé économique du club est en proie à des difficultés.
  • Relégation en ligue nationale B en 1956 Président : Raymond Uldry Ligue nationale A Le club à un déficit de 12'000.-. Il y a moins de supporters à St-Léonard, le dernier match de la saison face à Young Boys compte 1300 personnes . Le président veut rajeunir le club et mise sur ses juniors pour l’avenir.
  • Grande réorganisation administrative en 1957 Président : Henri Noël Ligue nationale B Louis Maurer est encore entraîneur pour cette saison en ligue nationale B. Il terminera 3ème du championnat. Après 7 ans de bons et loyaux services. L’entraîneur en commun accord avec le président décide de s’en aller. Avec l’arrivée d’Henri Noël à la présidence, il y aura une grande réorganisation administrative. C’est une saison compliquée, pour le club, sans oublier qu’un nouveau déficit de 10'000 est à prendre en compte au milieu de la saison.
  • Le célèbre Branko Sekulic devient le nouvel entraîneur en 1958 Président : Henri Noël Ligue nationale B. Après le départ de Louis Maurer, le président engage le célèbre Branko Sekulic. Rappelons que Sekulic a été champion de France avec Montpellier, et qu’il est entraîneur de la Yougoslavie au moment où il arrive à Fribourg. Sekulic porte un grand soin aux équipes juniors, il supervise presque tous les entraînements de chaque équipe du club. Comparé à son prédécesseur, il préconise l’engagement de joueurs locaux, les étrangers à moins d’habiter dans le canton ne seront pas pris en compte. Sekulic termine cinquième en ligue nationale B grâce à un bon travail et les équipes inférieures dont il avait soin également feront toutes d’excellents résultats. Le FC Fribourg parti en tournée affronte Toulouse, vainqueur de la coupe de France, et le tient en échec sur le score de 2 à 2.
  • Championnat compliqué en 1959 Président : Henri Noël Ligue nationale B Avec une première équipe qui compte beaucoup de jeunes dans ses rangs, elle effectue un championnat compliqué, frôlant même la relégation. Mais en fin de saison, les joueurs se réveillent et réussissent à se sauver.
  • Le club est champion de ligue nationale B en 1960 Président Henri Noël Sekulic et la direction ont choisi de continuer sur la politique des jeunes joueurs locaux, cela s’avère payant cette saison. Le club participe à la Coupe des Alpes qui est un prestigieux tournoi à son époque. Le FC Fribourg affronte l’équipe sicilienne de Catane, un excellent voyage.
  • Marcel Volanden prend les rênes de l’équipe en 1961 Président : Henri Noël Ligue nationale A En 1961, c’est une saison compliquée, Sekulic est remercié et Marcel Vonlanden prend les rênes de l’équipe .
  • LE FC Fribourg est relégué en ligue national B en 1962 Président : Henri Noël
  • Le club est en chute libre en 1963 Président : Henri Noël Ligue nationale B Le club est en chute libre, il se retrouve dernier de la ligue B. C’est une grave crise pour le club, diverses assemblées générales seront convoquées. Il perd également un grand nom du FC Fribourg, Emile Birbaum. Le déficit du club se monte à 50'000.- Le 20 juin 1963, le club tombe en 1ère ligue. C’est une catastrophe pour le club qui s’est toujours battu fièrement depuis sa création. Fribourg II est relégué en 3e ligue. Un nouveau président du club en 1964 Président : Jean-François Bourgknecht 1ère ligue Pour essayer de se refaire, le président Noël laisse son poste à Jean-François Bourgknecht. Le club décide de s’approprier les services d’un certain Hacem Chabri, on dit de lui qu’il est un des grands joueurs de cette époque. Hacem Chabri devient entraîneur-joueur, il sera licencié à la mi-saison. Lucien Raetzo prend la tête de l’équipe et réalise un bon second tour. Il y a très peu d’enthousiasme pour le club en ville de Fribourg. On compte en moyenne moins de 1000 personnes au stade.
  • Finale de promotions pour la ligue nationale B en 1965 Président : Jean-François Bourgknecht 1ère ligue. Le club accède aux finales de promotions pour la nationale B, mais le FC Fribourg échoue. Une année de plus en 1re ligue s’annonce.
  • Willy Sommer prend le contrôle de la première équipe en 1966 Président : Jean-François Bourgknecht 1ère ligue Sommer prépare son équipe sur le plan physique à l’aide de lourdes préparations. l’équipe ne tenait pas le choc les années précédentes alors il a fallu revoir la condition physique La première équipe fera une saison impressionnante mais la promotion n’arrive toujours pas.
  • Un exploit est créé en 1967 Président : Jean-François Bourgknecht 1ère ligue Lors de cette saison, un exploit est créé. Le FC Fribourg joue une excellente saison, en finale de promotion. Hélas il s’emmêle les pinceaux. Ils risque même de perdre la promotion au terme d’une saison magnifique sur le plan du jeu pour le club. L’ultime chance pour le FC Fribourg est de s’imposer face à Frauenfeld par 7 buts d’écarts. En fin de match, les Fribourgeois gagnent 9 à 0. En juin, Jean-François Bourknecht quitte la présidence.
  • Maintien en ligue nationale B en 1968 Président : Pierre Musy Ligue nationale B. L’objectif de la saison est inévitablement le maintien en ligue nationale B. Ce qui est chose faite en fin de saison.
  • Le club est promu en ligue nationale A en 1969 Président Pierre Musy Ligue nationale  B. À l’automne 68, Fribourg est champion de son groupe. 5000 personnes assistent à la rencontre FC Fribourg – Chiasso. Le club est promu en ligue nationale A, Sommer après un excellent travail sera remercié en fin de saison. Le FC Fribourg partira pour Madagascar où il fera d’excellents matchs et montrera toute sa technique, dit-on. Près de 15'000 personnes viendront voir les matchs du club fribourgeaois qui laissera un excellent souvenir de son passage.
  • L’arrivée du joueur Jan Andersen en 1970 Président : Pierre Musy Ligue nationale A Le , un ultimatum est donné au FC Fribourg s’il veut rester en LNA. Le stade St-Leonard doit se doter de projecteurs pour les matchs nocturnes. Le conseil communal réagira immédiatement, le stade sera équipé avant la date. Cette saison, le FC Fribourg peut compter sur une moyenne frôlant les 10'000 spectateurs par match, ce qui porte la moyenne totale à 7'300 spectateurs, une des plus hautes en Suisse. Dans un championnat où les moyens financiers deviennent de plus en plus importants afin de se maintenir et d’être compétitif, le FC Fribourg n’y arrive malheureusement pas, malgré l’arrivée d’un excellent joueur comme Jan Andersen.
  • Importants changements structurels pour le club en 1971 Président : Henri Chenaux Ligue nationale B. Le club pratique un magnifique football. Il sera récompensé en fin de saison par la promotion dans l’élite du football suisse. Après l’excellent travail du président Pierre Musy, qui mérite les louanges des supporters du club, Pierre Musy décide de laisser la présidence à Henri Chenaux. Ce dernier entreprend d’importants changements structurels pour le club.
  • Un secrétariat permanent sera créé en 1972 Président : Henri Chenaux Ligue nationale A. Après la montée du club en LNA, le président travaille d’arrachepied afin que le club puisse se maintenir parmi les meilleurs clubs de Suisse. Un secrétariat permanent est créé. J. Pierre Noth, président des supporters, fait la pression pour que le bulletin du club soit relancé. Alphonse Edenhofer est nommé entraîneur  de l’équipe première. Il peut être content de la qualité des joueurs de cette équipe dont la plupart sont issus du terroir. Les vieux démons refont surface. C’est une saison difficile, à un tel point qu’on licencie Alphonse Edenhofer et on engage un nouvel entraîneur en la personne de M. Vidjak. Hélas, le club est relégué à la LNB. Henri Chenaux s’en va en fin de saison. La présidence sera reprise par Pierre Musy.
  • Pierre Musy reprend l’ancienne politique des joueurs locaux en 1973/1974 Président : Pierre Musy Ligue nationale B A nouveaux aux commandes, Pierre Musy reprend l’ancienne politique des joueurs locaux. Le FC Fribourg ne se lancera plus à la quête de joueurs vedettes car trop chers pour les finances du club. Pour cette saison en LNB, le nouveau comité engage des nouveaux jeunes joueurs fribourgeois. L’équipe est donnée à l’entraîneur-joueur Walter skocik. L’équipe ne fera pas une belle saison, mais se maintiendra en LNB avec un classement final convenable. À la fin de cette saison, W. Skocik s’en ira dans son Autriche natale. Il aura rempli la part de son contrat.
  • 75 ans du club en 1975 Président : Pierre Musy Ligue nationale B. Le meneur d’homme Albert Sing est choisi comme entraîneur. L’objectif est la montée en LNA pour fêter dignement les 75 ans du club. Malheureusement, l’appel de l’argent est plus fort que la passion et à la mi-saison et Albert Sing s’en va rejoindre le VFB Stuttgart. Comme à son habitude, le club se tourne vers Lucien Raetzo.

Parcours[modifier | modifier le code]

Anciens joueurs[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]