FC-AL

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant l’informatique
Cet article est une ébauche concernant l’informatique.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion.

  Sigles de deux caractères
  Sigles de trois caractères
> Sigles de quatre caractères
  Sigles de cinq caractères
  Sigles de six caractères
  Sigles de sept caractères
  Sigles de huit caractères
Exemple de FC-AL

L'interface FC-AL (Fibre Channel - Arbitrated Loop, en anglais) est un protocole de communication en point à point. FC-AL s'appuie le plus souvent sur un support fibre optique mais supporte néanmoins des câblages en cuivre beaucoup moins onéreux. Le FC-AL peut être utilisé dans des architectures SAN offrant de hauts niveaux de performance pour les systèmes de stockage en informatique.

Les débits peuvent atteindre 400 Mo/s, ce qui est utile dans les applications utilisant beaucoup de bande passante, telles que la vidéo. On peut aussi se servir de FC-AL dans des solutions RAID ou dans des connexions réseau local ou WAN.

FC-AL permet de supporter plusieurs protocoles en même temps sur une même installation. On peut donc imaginer une installation FC-AL gérer des périphériques SCSI tout en utilisant TCP/IP.

Protocoles supportés[modifier | modifier le code]

FC-AL supporte les applications et protocoles suivants :

FC-AL supporte les topologies en bus, en anneau et en arbre. Un anneau peut avoir 16 nœuds.

Le FC-AL a ses défauts. La notion de boucle arbitrée (AL) impose qu'un seul périphérique à la fois peut être actif. Une cassure dans la boucle entraine l'inactivité du système. C'est pourquoi parfois on double la boucle.

Voir aussi[modifier | modifier le code]