FANUC

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis FANUC Robotics)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Fanuc Ltd.
logo de FANUC

Création 1972[1]
Fondateurs Seiemon Inaba (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Forme juridique Kabushiki kaisha
Action TSE : 6954
Siège social Oshino[1]
Drapeau du Japon Japon
Direction Seiuemon Inaba (directeur), Yoshiharu Inaba (président)
Activité robotique
Effectif 4 872 (2007)
Site web www.fanuc.co.jp
Chiffre d'affaires 4 683 990 000 dollar américain[2]Voir et modifier les données sur Wikidata
Résultat net 1 270 300 000 dollar américain[2]Voir et modifier les données sur Wikidata
Des locaux de Fanuc à Ibaraki
Robots FANUC R2000iB
Centre d'usinage FANUC Robodrill

FANUC (abréviation de Fuji Automatic NUmerical Control[3]) est un fabricant japonais de robots industriels, de centres d'usinages et de commandes numériques pour machine-outil.

Le cours de l'action de FANUC fait partie du TOPIX 100.

Historique[modifier | modifier le code]

Seiuemon Inaba lance le groupe en 1972 à partir d'une filiale du géant de l'électronique Fujitsu[4].

Depuis 2001, l'entreprise a mis en place un système de fabrication dans le noir, où des robots construisent d'autres robots sans surveillance humaine jusqu'à 30 jours et à une vitesse de 50 par période de 24 heures[5].

Marché et production[modifier | modifier le code]

En 2004, FANUC est l'entreprise qui produit le plus de robots industriels au monde, avec une production annuelle de plus de 10 000 unités[6]. En 2018, le groupe est toujours le numéro un mondial des robots industriels et des commandes numériques par ordinateur[4].

Les machines de Fanuc sont utilisées par les grands constructeurs automobiles, par Apple pour ses iPhones, dans l'agroalimentaire, dans la production de composants aéronautiques, ou encore pour appliquer le vernis sur les guitares Fender. Aux Etats-Unis, Fanuc a une part de marché de plus de 50 % en 2018, et entre 20 et 25 % en Chine[4].

Fanuc possède début 2018 33 usines, uniquement au Japon, qui produisent 6 000 robots par mois quand ABB, son principal concurrent, ne peut en produire que 3 000[4].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Outline -Profile -FANUC » (consulté le 27 juin 2016)
  2. a et b « http://www.fanuc.co.jp/en/ir/irlibrary/pdf/annualreport2008.pdf »
  3. (en) « FANUC News 2015 » (consulté le 27 juin 2016)
  4. a b c et d Yann Rousseau, « Fanuc, le seigneur des robots », Les Echos,‎ (lire en ligne, consulté le 22 avril 2018).
  5. http://money.cnn.com/magazines/business2/business2_archive/2003/06/01/343371/index.htm
  6. www.cite-sciences.fr

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]