Félicien Wolff

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Félicien Wolff est un compositeur et organiste français, né le à Elbeuf en Normandie et mort le .

Il est le frère du biologiste et académicien Étienne Wolff. Il fut de 1930 à 1934 élève au Conservatoire de Paris dans les classes de Paul Dukas (composition), Marcel Dupré (orgue), et Maurice Emmanuel (histoire de la musique). Vers 1950, il fut nommé professeur de piano au conservatoire de Grenoble, sous la direction d'Éric-Paul Stekel qui l'encouragea vivement à s'adonner à la composition. L'intégralité de son œuvre est aujourd'hui éditée chez Delatour France. Il fut pendant plus de trente ans titulaire des grandes orgues de la collégiale Saint-André de Grenoble[1].

Il meurt le à l'âge de 98 ans[2].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Orchestre[modifier | modifier le code]

  • Symphonie Concertante avec Trompette Principale
  • Symphonie pour Cordes « Jonas »
  • Concerto pour Orgue
  • Ballet des Plaideurs

Musique de chambre[modifier | modifier le code]

  • Trio alto (violon), violoncelle et piano
  • Trio de cuivres : trompette, cor et trombone

Orgue[modifier | modifier le code]

  • Peinture sur Bois (suite)
  • Suite : Trios I, II, Interlude et Ricercare
  • Suite « le Printemps » : Prologue, Marche I, II, III, Épilogue
  • 2 Fugues du Souvenir Prélude et Fugue en Si♭ Majeur
  • Triptyque sur le nom de Marcel Dupré

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Cf. Gilles-Marie Moreau, Le Saint-Denis des Dauphins : histoire de la collégiale Saint-André de Grenoble, L'Harmattan, 293 pages, 2010, (ISBN 2296130623).
  2. « Décès de Félicien Wolff »

Liens externes[modifier | modifier le code]