Fêtes et jours fériés en Croatie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Drapeaux croates présentés lors de la fête nationale.

Les fêtes et jours fériés en Croatie sont l'ensemble des fêtes religieuses et civiles qui sont légalement définies par la loi croate.

Récapitulatif[modifier | modifier le code]

Date Nom français Nom local
1er janvier Jour de l'an Nova Godina
6 janvier Épiphanie Bogojavljenje, Sveta tri kralja
Pâques Pâques Uskrs
Lendemain de Pâques Lundi de Pâques Uskrsni ponedjeljak
1er mai Fête du travail Međunarodni praznik rada
Deuxième jeudi après la pentecôte Fête-Dieu Tijelovo
22 juin Fête de la résistance antifasciste Dan antifašističke borbe
25 juin Fête nationale croate Dan državnosti
5 août Jour de la Victoire Dan pobjede i domovinske zahvalnosti i Dan hrvatskih branitelja
15 août Assomption de Marie Velika Gospa
8 octobre Jour de l'indépendance Dan neovisnosti
1 novembre Toussaint Dan svih svetih
25 décembre Noël Božić
26 décembre Fête de la Saint-Étienne Prvi dan po Božiću, Sveti Stjepan, Štefanje, Stipanje

La Croatie a la particularité d'être le seul pays de l'Union européenne à permettre au citoyens de confession musulmane d'avoir deux jours fériés ; l'Aïd el-Fitr et l'Aïd al-Adha. Il en est de même pour la communauté juive croate, qui bénéficie de Rosh Hashanah et de Yom Kippur comme jours fériés[1].

Fêtes et traditions en Croatie[modifier | modifier le code]

Cérémonie de commémoration le 5 août 2011.

Fête nationale croate[modifier | modifier le code]

La fête nationale croate commémore la proclamation de la séparation de la Croatie et de la Yougoslavie le 25 juin. Ce jour a été désigné comme fête nationale depuis 2001. Le pays célèbre également le Jour de l’indépendance le 8 octobre, date anniversaire de la déclaration d’indépendance à la Yougoslavie en 1991. Ce jour est férié depuis octobre 2002.

Jour de la Victoire[modifier | modifier le code]

Le jour de la Victoire, célébré tous les 5 août célèbre l'opération militaire menée du 4 au 7 août 1995 qui permit à la Croatie de reprendre la région de Krajina aux serbes ainsi que plusieurs autres territoires.

Références[modifier | modifier le code]