Fête prénatale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Une fête prénatale, également connue dans d'autres pays sous le nom Baby shower ou Baby shower party, est une fête organisée en l'honneur d'une future maman entre ses septième et huitième mois de grossesse.

Origine de la fête[modifier | modifier le code]

Des coutumes de période prénatale sont pratiquées un peu partout dans le monde[1] et le concept de fête mettant à l'honneur la nouvelle mère ou une future maman se retrouvent dans plusieurs cultures[2]. Chaque pays observe ce type de fêtes sous des noms différents. En Amérique latine la fête est appelée fiesta de obsequios[3] et Chá de bebê au Brésil[réf. nécessaire]. En Irak, on parle de Pauch Masian[3], en Inde de Valaikappu[4],[1] ou de God Bharavi, en Turquie de Fasadura[4] et en Afrique du Sud Stork party (fête des cigognes)[3].

Le terme américain baby shower, qui peut se traduire mot à mot par « la douche du bébé »[5], exprime l'idée de « doucher »[6] ou « d'inonder »[7] la future maman avec des cadeaux.

Aux États-Unis, ce type de fête commença à avoir de l'importance au début des années 1900 puis connut un réel intérêt dans la période suivant la Seconde Guerre mondiale[6]. À l’origine, cette fête prénatale était organisée pour préparer la femme à devenir mère, des conseils étaient prodigués par les autres femmes présentes[8]. Entrée dans la culture populaire américaine[9], aujourd'hui la fête est souvent illustrée notamment dans des séries télévisées telles que Friends, Sex and the City, Greys Anatomy, ou Seinfeld[7] et commence à se populariser en Europe occidentale[10],[1],[9].

Le déroulement d'une baby shower[modifier | modifier le code]

La future maman célèbre sa baby shower entre les 7e et 8e mois de grossesse[11]. Le déroulement de cette fête est simple : il s'agit d'une fête entre amis et en famille[5] au cours de laquelle des jeux et animations de baby shower sont organisés. Les jeux sont au centre des baby showers. Parmi eux, on compte le jeu du ruban où on fait deviner le tour de ventre de la future mère, le jeu du changement des couches de bébé en utilisant une poupée et la réalisation d'un « gâteau de couches-culotte »[12]. Mais aussi la confection de diverses patisseries telles que des cupcakes ou des fontaines à chocolat[12].

Si les baby showers se déroulent à l'étranger entre amis et en famille, elles ont plutôt tendance à être exclusivement féminines en France[11], même si cette tendance commence à évoluer.

Traditions[modifier | modifier le code]

Traditionnellement, les fêtes prénatales sont organisées en l'honneur de la future maman et n'y sont invitées que des femmes. À l'origine, cette fête était l'occasion pour elles de partager leur expérience de mères, et notamment celle de l'accouchement. Avec le temps, des fêtes impliquant les deux parents ont été organisées. De même, cette célébration qui ne concernait à l'origine que le premier enfant a évolué pour célébrer toutes les naissances. Dans le cas d'une deuxième naissance, on parle aussi de sprinkle pour nommer la fête[réf. nécessaire].

Bien qu'il n'existe aucune règle établie en ce qui concerne ce type de fête, on peut cependant noter quelques éléments récurrents. La fête est très souvent organisée par une autre personne que les parents eux-mêmes ; souvent une amie ou un membre de la famille proche. Des invitations sont envoyées par les organisateurs, au nom de la mère ou des parents. Lors de la fête, les invités apportent des cadeaux, souvent destinés au futur bébé (habits, jouets, peluches...) ou pour aider la future maman dans sa future tâche en lui offrant tout le nécessaire de puériculture pour que tout soit prêt à l'arrivée du bébé (couches, biberons,...)[13]. Ce type de fête étant de plus en plus populaire, certaines boutiques proposent maintenant, au même titre que les listes de mariages, d'ouvrir des listes de naissances pour l'occasion[14].

Polémiques[modifier | modifier le code]

En France, par superstition, certains pensent qu'offrir des cadeaux à un bébé qui n'est pas encore né peut porter malheur et que ce type de fête a plus de sens après la naissance[13],[7]. D'autres jugent plutôt qu'une naissance est un événement privé de famille et qu'une fête en son honneur n'est pas nécessaire[réf. nécessaire].

Une autre critique faite à l'encontre des baby showers en France, est son aspect jugé mercantile à l'instar de la fête d'Halloween ou de l'enterrement de vie de jeune fille, qui sont des fêtes considérées comme importées des États-Unis et ne correspondant pas à des traditions françaises[15].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c « Fêter bébé avant l'heure », sur le site du magazine Le Temps,‎ (consulté le 22 septembre 2016)
  2. « Baby Shower », mode d'emploi, sur le site du journal Le Parisien,‎ (consulté le 22 septembre 2016)
  3. a, b et c « Baby shower », sur le site lesucre.com du Centre d’Études et de documentation du sucre (CEDUS) (consulté le 22 septembre 2016)
  4. a et b Marine Deffrennes, « C’est la fête à la cigogne ! Rituel incontournable aux USA, la baby shower commence à percer en France. Mode d’emploi », sur le site du magazine Madame Figaro,‎ (consulté le 22 septembre 2016)
  5. a et b Laurent Mauriac et Emmanuèle Peyret, « Chéri, on a déjà arrosé le gosse », sur le site du journal Libération,‎ (consulté le 22 septembre 2016)
  6. a et b Marilyne Clarac, « La Babyshower va-t-elle voir le jour en France ? », sur le site www.plurielles.fr,‎ (consulté le 22 septembre 2016)
  7. a, b et c Isabelle de Foucaud, « Les futures mamans cèdent à la mode de la «baby shower» », sur le site du journal Le Figaro,‎ (consulté le 22 septembre 2016)
  8. Laureen Laboret, « Pourquoi les « baby showers » sont avant la naissance aux Etats-Unis? », sur le site du journal La Libre Belgique,‎ (consulté le 22 septembre 2016)
  9. a et b Olivia Roks, « Baby shower party, la naissance d'un phénomène », sur le site du journal La Libre Belgique,‎ (consulté le 22 septembre 2016)
  10. « Etats-Unis : le "Baby shower" arrive en France », sur le site francetvinfo.fr de la chaîne France Info,‎ (consulté le 22 septembre 2016)
  11. a et b « Et si on organisait une Baby Shower Party ? », sur le site du magazine Femme actuelle (consulté le 22 septembre 2016).
  12. a et b « On arrose bien sa grossesse », sur le site du magazine L'Hebdo,‎ (consulté le 22 septembre 2016).
  13. a et b Laurent Desbois (reportage de Maryse Burgot, Régis Massini et Valérie McCabe), « Les Baby shower, une tradition bien américaine », sur le site geopolis.francetvinfo.fr,‎ (consulté le 22 septembre 2016)
  14. Malika Dalamal, The Daily Telegraph, July 2006
  15. Charlotte Lazimi, « La baby shower séduira-t-elle les Françaises? », sur le site du magazine L'Express,‎ (consulté le 22 septembre 2016).